Omnisport

Nathalie Péchalat devient la nouvelle présidente de la Fédération Française des Sports de glace dans la confusion !

La nouvelle vient d’être annoncée il y a quelques minutes : l’Assemblée générale de la Fédération française de sports de glace a élu ce samedi Nathalie Péchalat comme nouvelle présidente de l’institution sportive.

La femme de 36 ans, ancienne championne française de patinage, succède au controversé Didier Gailhaguet, poussé à la démission dans les affaires de violences sexuelles qui ont secoué les sports sur glace. L’ancienne patineuse a reçu 72% des suffrages.

Mais cette élection est à l’image des déboires que connaît la fédération actuellement. Une immense confusion a entouré l’élection de Nathalie Péchalat, puisque ce matin, les trois autres candidats ont demandé son report à cause de l’épidémie de Covid-19. En effet, Marie-Ange Marie-Calixte, Gilles Jouanny et Damien Boyer-Gibaud ont retiré leurs noms dans la matinée, laissant Péchalat seule en lice.

Dans un communiqué, les trois candidats dénoncent le maintien de cette élection : « Alors que tous les efforts des Français et des acteurs du monde du sport sont concentrés à cet instant à lutter contre l’épidémie, la fédération défraye une fois de plus la chronique en s’occupant, elle, prioritairement de ses petites affaires au détriment de la santé de ses élus, des enfants et de ses athlètes ». Un égoïsme regrettable qui va, de nouveau, ébranlé l’image de la fédération.

Rappelons qu’il y a un mois, sur des témoignages de Sarah Abitbol, la Fédération Française des Sports de glace fût plongé dans un vaste et terrible scandale sur des affaires sexuelles. Un événement qui aura eu le mérite rompre quelques tabous et de placer la question des agressions sexuelles dans le sport sur le devant de la scène médiatique. Le tout-puissant Didier Gailhaguet, régnant sur la fédération depuis 1998, a dû démissionner.   

Nathalie Péchalat s’empare donc du trône de la fédération. Avec son partenaire Fabian Bourzat, elle a remporté deux médailles de bronze aux championnats du monde (2012 et 2014) et, ensemble, ils sont double champions d’Europe (2011 et 2012) et quintuple champions de France.

A la suite des affaires, Philippe Candeloro avait déclaré que l’élection d’une nouvelle présidence était bien trop hâtive et quoi qu’il en soit, la personne élue serait isolée. Avec de telles circonstances, il est plus que probable que le constat de D’Artagnan se vérifie. La nouvelle présidente, Nathalie Péchalat, récupère une fédération tourmentée, à la dérive et loin d’être sur le chemin de la rédemption.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :