Foot Ligue 1 News

Carnet noir : Pape Diouf est décédé

La nouvelle est tombée ce soir : Pape Diouf, président de l’Olympique de Marseille de 2005 à 2009, est mort des suites du Covid-19. Homme fort de l’OM des années 2000, Pape Diouf était une figure aujourd’hui encore largement appréciée à Marseille et ailleurs. Cette nouvelle tragique plonge le club phocéen dans un deuil cruel.

La nouvelle est tombée ce soir : Pape Diouf, président de l’Olympique de Marseille de 2005 à 2009, est mort des suites du Covid-19. Homme fort de l’OM des années 2000, Pape Diouf était une figure aujourd’hui encore largement appréciée à Marseille et ailleurs. Cette nouvelle tragique plonge le club phocéen dans un deuil cruel.

La pandémie actuelle n’épargne personne. En ce mardi 31 mars 2020, l’information selon laquelle Pape Diouf était atteint du coronavirus a été transmise et relayée. Pris en charge à Dakar, l’ex-président de l’OM avait été placé sous assistance respiratoire avant un rapatriement prévu en France. L’Olympique de Marseille ainsi que de nombreux proches du club avaient adressé à Pape Diouf leurs vœux de rétablissement devant cette triste nouvelle. Mais quelques heures plus tard, aux alentours de 22h, l’annonce de sa mort a été faite par le média sénégalais TeleDakar.

Avant d’embrasser une carrière de dirigeant, Pape Diouf a d’abord été un agent réputé. Basile Boli, Marcel Dessailly ou encore Samir Nasri ont été ses clients. Mais c’est en 2004 que sa relation avec l’OM commence réellement, en devenant manager général. Il est ensuite nommé président par l’actionnaire Robert Louis-Dreyfus et dirigera le club phocéen pendant 5 ans. Sous son mandat, l’OM a terminé vice-champion de France à deux reprises (2007 et 2009).

Dans la mémoire de tous les suiveurs de l’OM et de la Ligue 1, Pape Diouf restera comme une figure forte du football français. Il a été le premier (et seul, à ce jour) président noir d’un club de foot français. Ses prises de paroles et son franc-parler ont fait de lui un personnage haut en couleurs. Une dernière fois, merci Mr Diouf.

(Crédits photo: France Bleu)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :