Autres championnats Foot

Les pépites de l’AZ Alkmaar

Lors de la saison 2008/2009, l’AZ Alkmaar est sacré champion d’Eredivisie après un très beau parcours sous les ordres de Louis Van Gaal. Pourtant, les 10 années suivantes, l’équipe n’a jamais semblé capable de rivaliser face au trio Ajax – PSV – Feyenoord, dans la course au titre. Il aura donc fallu attendre onze ans et cette saison 2019-2020, pour revoir l’AZ avoir les armes nécessaires pour de nouveau prétendre au titre de champion. Parmi celles-ci, de nombreux joueurs sortis du centre de formation. Focus sur 4 d’entre eux.


Au sortir de cette fameuse saison 2008/2009, les voyants semblent au vert pour l’AZ. Si Louis Van Gaal quitte le club, c’est Ronald Koeman, son ancien adjoint au FC Barcelone, qui le remplace. Il fait figure de successeur parfait : proche de la philosophie de l’ancien coach vainqueur, ayant déjà une expérience du haut niveau et bénéficiant d’une certaine aura aux Pays Bas (ancien international). Tout ne se passe pourtant pas comme prévu, le club peine en championnat et Koeman est débusqué après une vingtaine de rencontres. Mais les plus gros soucis du club sont ailleurs. En effet, le président et actionnaire majoritaire, Dirk Scheringa, est contraint de quitter le club suite à la faillite de la DSB bank, dont il est propriétaire. Si cette situation va empêcher le club de se battre pour le titre pendant plusieurs années, elle va toutefois contribuer à développer sa capacité à former et lancer des joueurs issus de son centre de formation.

Classement 2019-2020 d’Eredivisie après 25 journées (source : whoscored.com)

Cette année, l’AZ récolte donc les fruits de cette politique forcée en étant à la lutte pour le titre de champion d’Eredivisie. Après 25 journées et l’arrêt du championnat à cause du Covid-19, le club était deuxième, à égalité de points avec l’Ajax d’Amsterdam, premier grâce à une meilleure différence de buts (classement ci-dessus). Un des premiers artisans de cette belle campagne n’est autre que le coach Arne Slot. Adjoint depuis 2017, il a profité du départ de John Van Den Brom pour prendre les rênes de l’équipe première. Ainsi, pour sa première saison en tant que coach principal d’une équipe professionnelle senior, l’ancien joueur néerlandais détonne. Partisan d’un football offensif basé sur beaucoup de mouvements et permutations, Slot a su imposer sa patte. Tout simplement 2ème meilleure attaque (54 buts) et 2ème plus gros pourcentage de possession (57,8%), derrière l’ogre Ajax, son équipe est l’une des plus attractives du championnat. Cela favorise la mise en lumière de ses talents, mais c’est également leurs performances défensives qui en font des prospects plus que sérieux en Europe.

Si on s’en tient aux chiffres, l’AZ est la meilleure défense du championnat, avec seulement 17 buts concédés contre 23 pour les seconds (encore l’Ajax). Ainsi, si le jeu offensif de l’équipe est basé sur beaucoup de mouvements, les joueurs ont la discipline tactique nécessaire pour exercer un contre pressing* de qualité et reformer un 4-4-2 compact lorsque le bloc est contraint d’opérer plus bas. L’AZ est donc une équipe attrayante, déstabilisant le bloc adverse par son mouvement, l’asphyxiant par un pressing intense et le privant de ballon grâce à sa qualité technique. Si Arne Slot en est assurément le chef d’orchestre, la qualité des joueurs à sa disposition reste une variable très importante dans cette magnifique saison. Parmi eux donc, de nombreux joueurs venant du centre (11 en tout). Focus sur 4 d’entre eux, avec la participation de Mathieu (@MattFCGB), spécialiste du football néerlandais pour la page @Foot_NL :

TEUN KOOPMEINERS – né le 28 Février 1998 (22 ans) – Néerlandais

(source : https://sempremilan.com/)

Poste(s) : Milieu défensif / Milieu central / Défenseur central
Statistiques 2018-2019 : 14 buts (dont 12 penaltys) et 3 passes décisives TTC
Sélections : Pays bas U21 (13 matchs / 3 buts)


Du haut de ses 22 ans, Teun Koopmeiners est l’une des pierres angulaires du système de Arne Slot. Titulaire lors des 25 matchs disputés en Eredivisie par l’AZ cette saison, il est le joueur le plus utilisé par le technicien hollandais (2 937 minutes au total). Si bien qu’il a même été désigné capitaine pour cette saison 2018-2019, preuve des nombreuses responsabilités dont il dispose. Mais si Slot lui fait autant confiance, malgré son âge, c’est parce qu’il possède déjà une certaine expérience du haut niveau et porte l’ADN AZ. Arrivé au centre de formation à 11 ans, il a joué dans presque toutes les équipes de jeune du club. Après une saison 2016-2017 convaincante avec la Jong AZ (l’équipe réserve), ponctuée par une montée en seconde division, Koopmeiners intègre l’équipe première l’année suivante et participe à 38 rencontres. Ainsi, 2019-2020 est donc déjà sa troisième saison pleine en Eredivisie. Présélectionné avec les Oranje début Mars, avant l’interruption des compétitions, il est le capitaine de la sélection U21 dont il a participé à 13 rencontres.

Mais si Koopmeiners est considéré comme un patron par son entraîneur, c’est d’abord parce qu’il joue comme tel. Lorsqu’il opère en tant que de milieu défensif, son poste préférentiel, il dicte le tempo de son équipe et lance la plupart des attaques grâce son excellente qualité de passe. Grâce à son excellent pied gauche, il est aussi à l’aise sur jeu court que long. Il possède également la technique nécessaire pour se sortir du marquage adverse ou bien porter la balle pour le provoquer, avant de créer l’espace. De plus, cette saison, il a transformé 12 des 13 penaltys qu’il a eu à tirer TTC, faisant de lui l’un des joueurs les plus prolifiques dans cet exercice en Europe. Mais la polyvalence de l’international espoir néerlandais ne s’arrête pas là. Il possède également de très bonnes aptitudes dans la plupart des aspects défensifs : lecture du jeu, gestion de la profondeur, duels et le placement.

L’avis de Mathieu : « C’est un vrai leader sur le terrain, et cela colle parfaitement avec son poste de milieu défensif. C’est un joueur plein de sang-froid, ce qui en fait le tireur de penalty attitré de l’AZ. Cette saison, il est parmi les meilleurs buteurs du championnat, quasi uniquement avec les penaltys ! C’est aussi un joueur extrêmement polyvalent, qui a joué plusieurs fois défenseur central, même si je le préfère plus haut sur le terrain. Sa force, c’est sa capacité de lecture du jeu, qui lui permet de couper les trajectoires adverses et de garder un temps d’avance sur son vis-à-vis. Il a une excellente frappe de balle, ce qui lui permet maintenant de tirer les coup-francs avec une trajectoire très travaillée, même s’il a encore beaucoup à apprendre dans ce domaine (notamment varier les zones). C’est un joueur qu’on devrait voir rapidement en sélection, notamment pour remplacer Strootman. »

MYRON BOADU – né le 14 Janvier 2001 (19 ans) – Néerlandais

Poste(s) : Attaquant
Statistiques 2018-2019 : 19 buts et 8 passes décisives TTC
Sélections : Pays bas seniors (1 match / 1 but)

Bien qu’il ne soit âgé que de 19 ans, l’éclosion de Myron Boadu aurait pu être plus précoce. Arrivé à l’AZ à l’âge de 12 ans, ses formateurs n’ont pas tardé à décéler en lui un potentiel certain. Constamment surclassé chez les jeunes, il fait ses débuts avec l’équipe réserve à 15 ans et 7 mois (saison 2016-2017). L’année suivante, il est prévu qu’il intègre progressivement le groupe pro, mais une grosse blessure au genou va l’éloigner pendant un an. Au début de la saison 2018-2019, Boadu est rétabli et peut cette fois effectuer ses débuts avec l’équipe première. Tout semble aller dans le bon sens quand il inscrit son premier but, dès Août, faisant de lui le plus jeune buteur de l’histoire de l’AZ en championnat, à 17 ans et 7 mois. Mais très vite, il se blesse de nouveau gravement, et ne jouera au total que 8 petits matchs. Cette saison, après 2 années compliquées, Boadu peut enfin s’exprimer pleinement. Au total, il dispute 31 matchs, pour 31 titularisations et au vu de ses performances, on comprend pourquoi le staff de l’AZ ne voulait pas attendre pour le faire débuter. Pour sa première saison pleine, il est l’un des joueurs les plus décisifs d’Eredivisie. En championnat, il inscrit 14 buts et délivre 6 passes décisives, de quoi en dire long sur son impact. Même son de cloche en Europa League, avec 4 buts et 2 passes décisives. Ses magnifiques performances lui ont même ouvert les portes de la sélection nationale, avec un premier but lors de son entrée contre l’Estonie le 19 Novembre.

Difficile de faire plus complet lorsqu’on s’intéresse au profil de Boadu. Si Arne Slot l’a exclusivement utilisé en tant que numéro 9 cette saison, il est aussi capable d’évoluer sur les ailes. Très véloce, il utilise sa vitesse pour faire des appels en profondeur, dans l’axe ou sur les côtés. De plus, il a les qualités techniques nécessaires pour opérer des les petits espaces, que ce soit pour combiner avec ses coéquipiers ou effacer ses adversaires grâce à des dribbles courts. Cela se voit aussi dos au but, où il est capable de se retourner très vite grâce à sa première touche redoutable. Des progrès sont à faire sur sa frappe de balle, mais le fait qu’il soit à l’aise des deux pieds lui permet de finir dans beaucoup de positions dans la surface. Son profil plait évidemment beaucoup à travers l’Europe, plusieurs clubs anglais seraient déjà très intéressés, les rumeurs les plus récentes faisant état d’un intérêt d’Arsenal dans l’optique d’un départ d’Aubameyang.

L’avis de Mathieu : « Pour moi, Boadu est un attaquant extrêmement complet et très mobile. Par ses déplacements et sa vitesse c’est un excellent contre-attaquant. Il excelle des 2 pieds, ce qui lui permet de déstabiliser les défenses avec des contrôles orientés. C’est un joueur extrêmement difficile à marquer dans la surface. C’est aussi un joueur de caractère, parfois un peu impulsif. Son point fort : ses déplacements et courses vers l’avant. Son point faible : pas de frappe lointaine (ou presque). »

CALVIN STENGS – né le 18 Décembre 1998 (21 ans) – Néerlandais

Poste(s) : Ailier droit / milieu offensif central
Statistiques 2018-2019 : 9 buts et 11 passes décisives TTC
Sélections : Pays bas seniors (1 match / 2 passes décisives)

Le troisième larron de ce focus n’est autre que Calvin Stengs. Arrivé au même âge que Boadu à l’académie (12 ans), ils débutent ensemble avec la réserve, lors de la saison 2016-2017. Il se fait alors très vite remarqué et effectue ses débuts en Eredivisie dès Mars 2017. Son éclosion semble alors lancée et il est directement intégré à l’équipe première pour la pré-saison 2017-2018. Mais dès le premier match de championnat, il se blesse et le verdict est sans appel : ligaments croisés du genou. Il est alors éloigné des terrains pendant plus d’un an, ne reprenant qu’à la fin de la première partie de saison suivante. Stengs revient toutefois bien et au total, il participe à 25 rencontres dont 23 titularisations. Cette saison, c’est la confirmation. Titulaire inamovible, il est le deuxième joueur le plus utilisé par Arne Slot derrière Koopmeiners (2869 minutes). Mais quoi de plus normal pour celui qui s’impose comme l’un des tous meilleurs créateurs d’Eredivisie : 5ème au classement des passes décisives (7) et 8ème à celui des passes clés** (2.4 par match). Si bien que Ronald Koeman l’appelle avec les Oranje en Novembre dernier, avec son pote Boadu. Titulaire contre l’Estonie, il brille et offre deux passes décisives.

Visuellement, il est sûrement le plus plaisant de ces 4 joueurs. Très élégant balle au pied, ce gaucher est l’incarnation de l’expression « patte de velours ». C’est un créateur, évoluant le plus souvent sur l’aile droite. Sa vision de jeu et sa technique sont à un niveau élite, ce qui lui permet d’opérer dans plusieurs zones offensives. Tout d’abord, comme beaucoup de créateurs, il vient souvent se placer entre les lignes pour ensuite créer le décalage par le dribble ou la passe. Il peut même redescendre au cœur de jeu, où il est tout à fait capable de résister à la pression et éliminer son vis à vis, notamment grâce à sa première touche redoutable. De plus, il est aussi très à l’aise pour opérer en tant qu’attaquant intérieur. Il part souvent de son côté gauche pour rentrer intérieur et utilise son alliage vitesse / technique / vision de jeu pour créer, que ce soit pour lui même ou pour ses coéquipiers. Comme son pote Boadu, il plait beaucoup aux scouts européens et il ne sera surement pas possible pour l’AZ de le retenir cet été.

L’avis de Mathieu : « C’est un ailier de base, qui joue la tête haute, très à l’aise balle au pied. Sa force, c’est sa capacité d’accélération qui lui permet d’éliminer un ou plusieurs adversaires par des enchaînements de crochets courts. Stengs, c’est aussi un joueur qui aime prendre l’espace et permuter. Il affiche une belle complémentarité avec Idrissi et Boadu, ce qui lui permet de souvent jouer dans le cœur du jeu pour toujours attaquer l’espace. D’ailleurs, Slot l’a fait plusieurs fois jouer comme n°10 cette saison. Il a une excellente qualité de passe et tente souvent des ouvertures dans le dos de la défense pour trouver ses partenaires. Cependant, si son pied gauche est extrêmement précis, il a un pied droit assez médiocre pour un ailier, ce qui limite grandement sa finition et lui ferme souvent une fenêtre de tir idéale. »

OWEN WIJNDAL – né le 28 Novembre 1999 (20 ans) – Néerlandais

Poste(s) : Latéral gauche
Statistiques 2018-2019 : 1 but et 6 passes décisives TTC
Sélections : Pays bas U21 (6 matchs)

Le dernier joueur de notre focus est Owen Wijndal. Arrivé lui aussi très tot à l’AZ, il prend au titre de troisième division en 2016-2017 avec la Jong AZ. Ses débuts en professionnels se font également cette année là, alors qu’il n’a encore que 17 ans. Pourtant, malgré cette précocité, Wijndal ne parvient pas à s’imposer dans le 11. L’ancien entraîneur, John Van Der Brom, lui préférant Ridgeciano haps ou Thomas Ouwejan. Mais cette saison, il prend une autre dimension. Avec la nomination d’Arne Slot et la blessure en pré-saison d’Ouwejan, Wijndal en profite pour s’imposer comme titulaire indiscutable. En tout, il joue 34 matchs dont 33 en tant que titulaires et ses statistiques parlent pour lui. Meilleur passeur chez les défenseurs en Eredivisie (6), il est aussi le 4ème pour ce qui est des passes clés réalisées par match (1.6). On comprend donc bien pourquoi Slot n’a pas hésité à en faire son arrière gauche titulaire. Il est d’ailleurs le troisième joueur le plus utilisé, derrière Koopmeiners et Stengs (2 827 minutes).

Si son coach en a fait une pièce si importante de son système, c’est parce que Wijndal est le prototype du latéral moderne, à la palette offensive complète. Il possède un alliage entre vitesse, technique et volume qui lui permet d’être performants dans plusieurs phases de jeu, notamment celles qui sont clés dans le système de Slot. Il bénéficie beaucoup de son expérience en tant que milieu dans les équipes de jeunes de l’AZ. En effet, il a le calme et la technique nécessaire pour proposer et trouver des solutions afin d’éviter le pressing adverse, ce qui est clé pour maintenir le contrôle de la possession. Cela lui permet d’être également à l’aise dans une position plus axiale et peut opérer en tant que latéral inversé***, comme le demande parfois Slot. Mais Wijndal est également très à l’aise dans un rôle de latéral plus traditionnel. Au niveau défensif, difficile de le passer en 1 contre 1, il bloque les lignes de passes, exerce un pressing intense sur le porteur et a les appuis nécessaires pour rester face à son adversaire. Certains progrès doivent encore être fait dans l’attitude, notamment lorsqu’il ne parvient pas à récupérer le ballon, mais l’avenir de Wijndal semble être tout tracé. Au vu de la difficulté de certaines équipes à trouver des latéraux de qualités pouvant opérer dans les phases de jeu clés du football moderne, il y a donc de fortes chances pour qu’un club de première zone vienne lui faire des avances, dans un futur proche.

L’avis de Mathieu : « Un joueur que j’apprécie énormément. Un latéral très travailleur qui fournit énormément d’efforts sur son coté, avec une très très belle qualité de centres. Très offensif il n’hésite pas à dédoubler avec Idrissi, pour apporter le surnombre et se mettre en position de centre. C’est un latéral qui aime repiquer dans l’axe pour chercher ses partenaires, ou tout simplement se mettre en position de frappe, on le voit donc souvent aux abords de la surface pour suivre les contre-attaques et tenter de finir. Membre des espoirs Oranje il devrait bientôt être appelé en A, tant son profil peut être utile (actuellement les autres latéraux sont souvent soit trop offensifs soit trop frileux offensivement). »

De la formation, mais pas que

Plusieurs joueurs sortant du centre de formation de l’AZ ont donc un bel avenir, mais c’est aussi le cas de certaines jeunes recrues. En effet, le club a effectué plusieurs mouvements l’été dernier dans le but de développer des joueurs à fort potentiel. L’exemple parfait étant celui de Dani De Wit (22 ans). Arrivé de l’Ajax pour 2 millions d’euros, il s’est peu à peu imposé comme un élément primordial du milieu qu’il forme avec l’excellent Midtsjö (26 ans). En tout, il a participé à 34 rencontres dont 27 en tant que titulaire. A cela, on peut ajouter l’apport de Yukinari Sugawara (19 ans). Le latéral droit Japonais, arrivé en prêt du Nagoya Grampus, a profité de ses 16 apparitions (11 entrées en jeu) pour démontrer un potentiel certain, notamment au niveau offensif (2 buts et 1 passe décisive). D’autres n’ont pas encore eu vraiment l’occasion de s’exprimer en équipe première, mais ce pourrait bien être rapidement le cas si certains joueurs venaient à partir l’été prochain. On peut par exemple penser au Norvégien Hakon Evjen (20 ans). Le club a déboursé 2.5 millions d’euros pour recruter ce milieu central, capable aussi d’évoluer sur l’aile droite, le classant dans le top 15 des plus grosses dépenses du club. On peut également citer Zakaria Aboukhal (20 ans), arrivé en provenance du PSV Eindhoven pour 2 millions d’euros. Capable de jouer sur tout le front de l’attaque mais qui a pour l’instant du se contenter d’entrées en jeu (12 pour 191 minutes).


En tout cas, l’éclosion de ces 4 joueurs sont la preuve que l’AZ Alkmaar est capable de former d’excellents joueurs de football. Tous arrivés très tôt à l’académie, ils en ont fréquenté les différentes équipes de jeunes avant d’être plus ou moins rapidement intégrés à l’équipe première. Il est malheureux que le championnat ait été prématurément arrêté, tant il était captivant d’observer le développement de cette équipe. Mais même si il y a de fortes chances pour que cette saison soit définitivement annulée, il sera très intéressant de suivre l’évolution de ces 4 joueurs l’année prochaine, que ce soit à l’AZ ou ailleurs.

*Contre pressing ou gegenpressing : pressing agressif et intense exercé immédiatement après la perte du ballon durant un court instant (quelques secondes), dans le but de récupérer la possession ou empêcher le lancement d’une contre attaque adverse.
**Passe clé : passe amenant une occasion de but.
*** Latéral inversé ou inverted-fullback : technique popularisée par Pep Guardiola qui consiste à placer son latéral à la place d’un milieu relayeur en phase offensive.

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :