Foot Ligue 1 Mercato

Stade Rennais : que peut apporter Florian Maurice ?

L’amour d’un club ou l’appel des responsabilités. Une question qui se pose souvent pour un joueur, moins souvent pour l’encadrement technique. Mais c’est pourtant le cas de Florian Maurice, légende de l’OL et recruteur très influent au sein du club rhôdanien depuis 10 ans. Entre ce club ou il a écrit la majorité de sa carrière, et le Stade Rennais qui lui offre un salaire important, et plus de responsabilités, l’ex-attaquant doit être tiraillé. Malgré tout, d’après les dernières rumeurs, il semblerait que le Stade Rennais soit tout proche de pouvoir officialiser la venue du responsable du recrutement Lyonnais. Alors, que peut-il apporter au Roazhon Park?

A l’heure de dresser le premier bilan de Florian Maurice, il est obligatoire de lui reconnaître ses multiples succès : tout d’abord en tant que recruteur, en œuvrant aux venues de Lovren ou de Lisandro Lopez. Puis, depuis 2014, en tant que responsable du recrutement. Avec des moyens limités, en raison des investissements liés à la construction du Parc OL, il a su mener sa barque, en construisant, via certaines recrues, un effectif qui s’étoffera et remplira les caisses de l’OL : Mendy, Ndombélé, Tousart, mais aussi Dembélé, Terrier, Depay, Dubois, qui rapporteront encore quelques dizaines de millions d’euros. Il faut aussi souligner sa force de négociation, sachant parler aux joueurs ciblés en leur vendant un projet ambitieux, en développement, ou chacun saura y trouver son compte.

Florian Maurice et l’une de ses meilleures trouvailles, Bruno Géné… euh, Moussa Dembélé. (Crédits : Le progrès)

Travailler (beaucoup) et avec intelligence.

Florian Maurice a aussi l’étiquette d’un gigantesque travailleur. Bruno Génésio disait qu’il « arrive à 8h, il repart à 20h quand il est à Lyon. » En effet, il supervise plus de 300 matchs par an selon les dires de l’ancien entraîneur de l’OL. Ce qu’a, par ailleurs, confirmé Romain Molina dans un live il y a quelques joueurs, en soulignant qu’il « effectue le boulot de 3 ou 4 personnes« . Un acharné de travail, qui a du composer avec des coachs différents (Garde, Fournier, Génésio, Sylvinho, Garcia), en s’adaptant à chaque fois aux projets tactiques des coachs afin de cibler les profils et de travailler en bonne intelligence avec les entraîneurs lyonnais. En ciblant des profils, en se forçant à identifier des « joueurs types » qui pourront aider l’équipe à se renforcer, Florian Maurice est à la base des quelques réussites lyonnais des dernières années.
Cependant, il y eu aussi des erreurs. Des jeunes prometteurs bouchés par des recrues, des manques à certains postes (latéral gauche, défenseur central) jamais comblés, des départs qui n’arrivent jamais (Traoré, Cornet) qui peuvent être de sa responsabilité tant son influence jusqu’à l’été dernier était importante. Florian Maurice aurait aussi pu être doté d’un bilan bien plus honorable : avec un autre coach, des joueurs comme Darder, Pape Cheick Diop, voire Mammana auraient pu briller d’une toute autre manière.

Le trouple JMA-Juni-Maurice.

2 sourires pleines dents, et un sourire mitigé, signe avant coureur ? (Crédits RMC .Sport)

De légende de l’OL à légende de l’OL, le courant aurait pu passer. Mais Juninho a pris le poste occupé officieusement par Maurice, et sur lequel lorgnait l’ancien attaquant français. Ce qui posait la question de la cohabitation entre un directeur sportif qui annonçait dès le départ vouloir ouvrer sur le recrutement et faire valoir sa filière Brésilienne, et le responsable du recrutement en place depuis 10 ans. Sans parler d’un président hyper médiatique gérant le club depuis des décennies. De suite, les avis s’opposent : Juni veut Thiago Mendes, Florian Maurice veut Ismael Bennacer. D’autres dossiers, jusqu’à cet Hiver, seront en proie aux discussions, jusqu’à la limite d’un divorce qui risque de se produire rapidement. Toujours selon Romain Molina: « Rennes lui a fait une proposition importante. Les négociations ont commencé depuis un mois. Il réfléchit encore. Mais la tendance, c’est qu’il s’est rapproché de Rennes ».

Définir les rôles de chacun et une direction sportive.

A quoi peuvent donc s’attendre les supporters Rennais ? Déjà, à avoir un directeur sportif qui ne lâchera rien et qui mettra toujours en avant le club et donnera tout pour que ce dernier fonctionne de la meilleure manière. Un directeur sportif qui saura sûrement être près des joueurs, les comprendre, les convaincre et défendre les intérêts du club. Le directeur sportif est un rôle absent à Rennes depuis 2016, et il va falloir désigner quelles sont les responsabilités de ce rôle, et celles laissées à Nicolas Holveck. On imagine tout de même sans mal Florian Maurice être en charge du recrutement : il va alors falloir travailler avec Julien Stéphan , cibler des profils qui sauront s’intégrer à sa tactique afin de ressortir une politique sportive claire. Le néo-Rennais aura plus de responsabilités qu’il n’en a jamais eu, et devra faire face à de nouvelles problématiques : la vente de joueurs, qu’elle soit voulue ou forcée, et leur remplacement, dans l’urgence ou non. Il va aussi falloir dégager une ligne directrice qui saura définir l’avenir. Après son succès en Coupe de France, ses campagnes en Ligue Europa et sa possible qualification en LDC, le Stade Rennais doit encore savoir passer le cap et s’installer tout en haut de la Ligue 1. Et si ça doit arriver, Florian Maurice aura un rôle très important à jouer.

Dans tous les cas, le rôle de directeur sportif est compliqué à définir, tant il diffère selon les clubs et les contextes. Mais, en prenant en compte l’expérience de Florian Maurice et le contexte du Stade Rennais, il y a fort à parier que ce rôle devrait être fortement axé sur le recrutement, et la gestion de l’effectif en co-gestion avec le coach Stéphan. Deux personnalités très fortes et talentueuses du football français qu’on aimerai voir s’associer dans le but commun de faire grandir le club Rouge et Noir. Mais, dans ce transfert, le césar du plus grand perdant n’est pas Florian Maurice, pas le Stade Rennais, mais l’OL, qui va devoir combler le départ d’un des membres les plus importants du club.

(2 commentaires)

  1. Article très intéressant mais vous ne parlez pas des Mammana, Andersen, T Mendes, Koné, diop, marcelo,beauvue, yanga mbiwa, darder etc etc recrutés a coup de millions et qui n’ont pas apporté grand chose à l’OL. Je ne sais pas si les supporters lyonnais regretteront son départ

    1. Beaucoup d’entre eux ont été mal utilisés. Quand bien même, le mercato est toujours un marché à risques, ou si l’on obtient plus de 50% de réussite, on peut estimer que c’est déjà fort bien.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :