Foot Ligue 1

Gor Manvelyan, le Nantais meilleur buteur des championnats nationaux de jeunes

Suite à la décision de la FFF d’arrêter la saison, les championnats U17 et U19 nationaux sont stoppés. Ce qui permet, dores et déjà, de dégager un meilleur buteur pour ces championnats. Et avec 17 buts en 19 matchs, le nantais Gor Manvelyan peut donc être désigné comme meilleur buteur de cette saison. Le n°10 des canaris sort d’une grosse saison, avec 22 buts en 23 matchs toutes compétitions confondues. On vous propose donc une analyse de la saison et du style de jeu du Franco-Arménien.

Avant propos: nous remercions l’agent de GorManvelyan, Grégory Mardian, agent sportif licencié FFF, d’avoir eu l’extrême gentillesse de nous accorder quelques mots, lors d’une conversation très intéressante.

Arrivé en U14 à la Jonelière, Gor Manvelyan fait partie de la génération 2002, sacrée championne de France U17 la saison dernière, au sortir d’une immense saison collective. Sous les ordres de Johann Sinader, Gor n’est pas toujours titulaire, ce que son entraîneur expliquait lors d’un article de FootAmateur par un « manque de croissance morphologique« . Pourtant, le Nantais démontre des qualités. Que ce soit dans le jeu avec ballon, où sa technique, sa qualité de passe saute aux yeux, dans le jeu sans ballon ou le canari aime se placer et se déplacer entre les lignes, et sur coup de pieds arrêtés ou il sait se montrer dangereux. En seulement 10 matchs titulaire, il cumule tout de même 5 buts et 6 passes décisives.

Un changement de système favorable.

Mais, en Juillet, Gor et ses coéquipiers changent de catégorie, d’entraîneur, et, au passage, de système de jeu. Ce qui a comme bienfait pour le milieu offensif de le mettre en confiance. Son agent, Grégory Mardian, nous l’explique : « Stéphane Ziani lui a fait confiance dès le départ, et Gor, ça l’as mis dans les meilleures dispositions.» En travaillant bien, en étant patient, et en se développant physiquement, le franco-arménien se fait une place dans le 11. Du 4-3-3 de la saison précédente,les nantais évoluent désormais dans un 4-4-2 ou, désormais, les qualités de Gor sont exploitées. Placé en second attaquant, en 9 et demi, le nantais fait parler son sens du déséquilibre, sa qualité de dribble et de passe. Sur le site du FC Nantes, il se décrit lui même comme « un joueur qui aime jouer au ballon, anticiper l’action suivante et me projeter rapidement. » Ce qui, dans ce système, est très important, notamment lorsque l’on évolue contre des blocs bas, comme c’est souvent le cas pour les Nantais. car tout cela lui permet de déstabiliser les équipes adverses. Ces qualités techniques sont aussi doublées d’une certaine maturité, d’une résistance à la pression et d’un calme qui lui permettent de rester dangereux et concentré tout au long de la partie.

Gor Manvelyan à la lutte, tenant de sortir du pressing. (Crédits : FC Nantes)

« C’est un 10 à la base, mais il peut jouer à tous les postes offensifs, même sur les côtés. Maintenant, là ou il excelle, c’est en n°10, et 9 et demi, et il a même été utilisé en relayeur. » nous confie son agent. En effet, cette position axiale semble être celle ou Gor excelle. Avec sa capacité d’élimination, son explosivité, il est capable de créer des différences là ou personne ne les voit.  » Il a une très bonne conduite de balle, une technique en mouvement, dans les petits espaces, il est capable d’éliminer, 1, 2 adversaires. Il part très vite balle au pied, il créé de l’espace » décrit son agent. En créant de l’espace, que ce soit pour lui ou pour les autres, le Nantais s’approche du but. Dans ce cas, il fait parler son oeil de buteur : « Il est adroit devant le but, ses frappes sont toujours cadrées, précises« , mais aussi ses qualités de passes : « Il a une très bonne vision du jeu, il excelle dans la passe« . En étant placé au cœur du jeu, il arrive à trouver ou à ouvrir des espaces pour ses coéquipiers, comme le montrent ses 13 passes décisives cette saison. « En plus, il est adroit sur CF, et même s’il est droitier, il est très à l’aise du pied gauche ».

Briller individuellement et collectivement.

En étant intégré dans un système qui lui sied, le Nantais a participé à la bonne saison de son équipe. 2e du championnat à l’arrêt des compétitions, les canaris auraient pu accéder aux play-offs. Et en ce qui concerne la coupe Gambardella, les Nantais étaient encore en lice et étaient parmi les prétendants à une victoire finale. En huitième de finale, lors du dernier match Gor a d’ailleurs brillé : passeur décisif en décalent en profondeur son coéquipier Joe-Loic Affamah sur le premier but, il inscrit 2 minutes un sublime CF de 30 mètres. Il inscrira aussi le but du 4-1, en partant seul dans l’axe, il fixe son adversaire d’un passement de jambe crochet avant de frapper, du gauche, de l’extérieur de la surface.

Vous pouvez retrouver le festival des Nantais et de Gor sur cette vidéo. (Crédits : FC Nantes)

« Forcément il est déçu, parce qu’il pouvait accéder aux phases éliminatoires de championnat et en quart de Gambard, et parce qu’il était sur une bonne dynamique, que ce soit individuelle ou collective. » nous confie Grégory Mardian. Mais Gor est encore loin de la fin de son aventure Nantaise : « Comme beaucoup de ses coéquipiers, il a signé un contrat stagiaire . Je crois d’ailleurs qu’il y a jamais eu autant de contrat stagiaire sur la même génération au FC Nantes » Cette génération confirme l’excellent travail mené à la Jonelière récemment, mais aussi la force collective d’un groupe qui semble être solidaire, toujours déterminés à donner le meilleur d’eux mêmes, et à ne jamais faire de cadeaux à ses adversaires.

Au sortir d’une saison plus que réussie ou il cumule 22 buts et 13 passes décisives alors qu’il restait nombre de matchs à disputer, Gor vient aussi d’obtenir la nationalité française. A côté son aventure Nantaise qui a encore de beaux jours devant elle, le canari devra bientôt faire le choix de la sélection. Convoité par la fédération arménienne, Gor devra faire le bon choix, celui qui lui correspondra le mieux. Et s’il le fait aussi bien que sur le terrain, nul doute qu’il fera le bon.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :