Basket Draft NBA La NBA de demain

Profil NBA Draft 2020 : Tyrese Maxey

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Alors que les incertitudes planent toujours autour de la reprise de la NBA, la draft est toujours au programme et ce, malgré l’interruption du championnat universitaire ainsi que l’annulation de la célèbre March Madness. S’il semble logique que la date sera déplacée en fonction de la reprise ou non du championnat, la draft NBA 2020 aura bien lieu. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects du pays. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

TYRESE MAXEY

source : Bleacher Report

Date de naissance : 4 novembre 2000 – Classe : Freshman

Université : Kentucky Wildcats (SEC) – Bilan 2019/2020 : 25v/6d

Poste : Comboguard (#3)

Mensurations*
Taille : 190 cm – Poids : 85 kg – Envergure : 201,1 cm
(source : scooting report du 20 février 2020 – thestepien.com)

Statistiques saison
31 matchs joués // 14 pts // 4,3 reb // 3,2 ast // 0,9 stl // 0,4 blk
34,5 minutes joués/match // 42,7% FG // 29,2% 3Pts // 83,3% FT // 2,2 Tov // 2,4 PF

PROFIL

La saison 2019-2020 restera une grande énigme pour les Wildcats de Kentucky. Sous la direction du célèbre John Calipari, Kentucky avait adopté à l’intersaison une politique de recrutement de haut rang, espérant que les jeunes talents soient productifs lors du run final. Au vue du début de saison des Wildcats, cette politique fût légitimement critiquée en raison des nombreux up-sets accordés par l’équipe. On se souvient notamment de la défaite contre Evansville en début de saison ou celles contre Utah, Tennessee, et South Carolina. Des revers qui font passer cette saison pour un échec relatif du côté de l’Université de Kentucky lorsque l’on voit le talent dont elle dispose. Mais voilà, la machine s’est progressivement mise en route dans une Conférence moins compétitive que prévue. Des hommes de l’ombre se sont éveillés comme Nick Richards et Ashton Agans ou ont réussi à confirmer comme Immanuel Quickley. Avec 9 victoires sur leurs 10 derniers matchs, les Wildacts ont largement remporté la SEC devant Auburn et LSU. Une domination relative qui a permis à Kentucky d’être nommé tête de série numéro 2 pour une March Madness qui n’aura finalement pas lieu. Parmi les acteurs de cette saison en demi-teinte, il y a une belle satisfaction qui a réussi à imposer son style et son rythme du côté des Wildcats : le comboguard freshman, Tyrese Maxey.

Son recrutement avait fait du bruit du côté de Kentucky, et Maxey n’a pas attendu longtemps avant de se montrer avec une très belle performance lors du Championship Classic face à Michigan State. Il termine avec 26 points à 7/13, 5 rebonds et 3 passes. Son fait marquant de la saison est assurément ses 27 points contre les rivaux de Louisville où il avait fait parler ses talents de scoreur tout en se montrant particulièrement clutch. « Scroreur » et « clutch », voilà les deux principales forces qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on suit Tyrese Maxey. Évidemment ses pourcentages au tir ne vous impressionneront pas et son petit 29% à 3pts pourra même vous inquiétez, mais son adresse est à relativiser. Avec Ashton Agans comme meneur et meilleur marqueur à 3pts, Maxey n’a pas été responsabilisé à longue distance alors qu’il a clairement montré qu’il en été capable. Bien sûr, ce domaine mérite d’être travaillé, mais son pourcentage au lancer est un très bon indicateur sur son potentiel dans ce secteur. Sa sélection de tir est bonne et promet de belles perspectives. Maxey est un joueur intelligent et astucieux. Il possède une belle finition près du cercle, avec toucher délicat qui lui permet de finir dans le trafic ou au contact. Son physique lui permet de défendre très bien sur les meneurs, surtout sur les pick and roll, et sur les arrières NCAA mais en NBA, certains joueurs, plus robuste, pourront profiter de lui. Il possède un jeu de jambes rapide, des mains rapides et des hanches mobiles : Maxey a du potentiel en défense.
Mais tout n’est pas rose dans le portrait de Tyrese Maxey. Comme la plupart des prospects que l’on classe dans cette catégorie un peu bâtarde de comboguard, il est plus efficace avec le ballon entre les mains mais n’est pas un bon organisateur capable de sublimer ses coéquipiers. C’est sans doute le principal point d’interrogation autour de Maxey : sa capacité à être un véritable meneur de jeu (coucou Coby White). Sa vision collective reste nettement à améliorer. Rappelons encore une fois que certains aspects de son jeu ont pu être entravés par les systèmes de Calipari (mais ça gagne, et c’est le but). Ensuite, si Maxey s’est montré très intéressant en transition, il manque un peu d’explosivité sur demi-terrain pour dépasser ses adversaires. Son premier pas n’est pas assez rapide et lorsqu’il est contenu par son défenseur, il peine à libérer le ballon rapidement. Ce constat limite sa création de tir à l’arrêt. Tyrese Maxey pourrait s’améliorer dans ce secteur en travaillant son handle. Si Maxey protège très bien son ballon, il peine à être efficace lorsqu’il doit effectuer des hésitations ou in-and-outs.

Un joueur offensif très intéressant avec une mentalité de compétiteur des deux côtés du terrain et un bon potentiel défensif. Maxey devra trouver un moyen d’améliorer sa gestion du jeu s’il veut espérer être un meneur efficace en NBA.

✔️ FORCES

  • Scoreur naturel et prometteur.
  • Excellente vitesse en transition.
  • Finisseur talentueux avec une jolie palette offensive.
  • Floater soyeux, tir honnête.
  • Agressif et compétitif.
  • Défenseur rapide : bonne rapidité latéral, mains rapides. Belle envergure qui lui permet de gêner des joueurs plus grands sur les switchs.
  • Bonne défense on-ball et off-ball.
  • Intelligent et s’adapte très aux différents systèmes.

FAIBLESSES

  • Organisation et libération de la balle.
  • Il lit le jeu comme un scoreur.
  • Manque d’explosivité, surtout sur le pop vertical.
  • Handle à améliorer pour avoir une meilleure création de tir.
  • Tir extérieur à travailler.
  • Doit être en mesure d’offrir plus à son équipe si son tir n’entre pas.

PRÉDICTION DRAFT 2020

Premier tour (places 15-20)

Hypothèse : #15 – Orlando Magic

Avec ses talents de scoreur, Tyrese Maxey pourrait bien avoir le profil idéal pour le Magic. Que ce soit aux côtés de Markelle Fultz ou d’Evan Fournier, Maxey aurait l’opportunité d’exprimer ses talents offensifs tout en complétant la défense prometteuse d’Orlando. Autre équipe, les Sixers de Philadephia (20ème choix) pourraient bien essayer de gagner quelques places pour récupérer un combo scoreur capable de se montrer productif dès son arrivée dans la Ligue. Tyrese Maxey a également profil pour être sélectionné parmi les lottery picks, si c’est le cas, je mise une pièce sur une franchise comme Phoenix (10ème choix). Dans tous les cas, Tyler Maxey aura de nombreux prétendants.

NOTE DU CCS

Du scoring, une mentalité de gagnant, intelligent, bon défenseur rapide et peut-être un futur tireur adroit… Tyrese Maxey est l’un de ces comboguards difficilement classable qui peine dans la gestion d’une équipe. Néanmoins, avec du travail, il pourrait rapidement devenir un joueur très intéressant pour le banc d’une franchise compétitrice. Et s’il parvient à devenir un véritable meneur de jeu, Maxey peut être un steal potentiel de cette draft dans la veine des autres surprises issues de l’excellent programme de Kentucky.

(23 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :