A l'affiche Cyclisme Elles ont marqué l'histoire du sport français Féminines Omnisport Portraits du CCS

Elles ont marqué l’histoire du sport français … : Jeannie Longo

Pour la quatrième semaine consécutive, le CCS rend hommage aux femmes qui ont marqué l’histoire du sport français. Aujourd’hui, la cycliste Jeannie Longo est à l’honneur. Avec 59 titres nationaux, 13 mondiaux et un titre olympique, elle possède un des palmarès les plus fournis de l’histoire du sport français. Allez, tous en selle !

Des skis au vélo

Née le 31 octobre 1958 à Annecy, ce n’est pas à vélo que Jeannie Longo remporte ses premières compétitions. C’est d’abord sur des skis, que la française fait ses preuves. En 1979, elle devient championne de France universitaire de ski dans les trois disciplines : Slalom spécial, géant mais aussi en descente. Ce n’est qu’à l’âge de 20 ans que Jeannie Longo découvre le vélo de compétition. Cyclotouriste à ses heures perdues, elle avait d’ailleurs remporté chez les dames, la montée de Chamoursse battant le record en 1h11 min pour les 18 km, décrochant par la même occasion de nombreux concurrents masculins incapables de garder sa roue. Et même si la jeune licenciée manque encore de métier dans les pelotons, elle donne du fil à retordre à ses adversaires. Seulement un an après ses débuts en tant que cycliste, elle remporte son premier titre de championne de France sur route. 

Photo prise le 30 août 1980 à Sallanches de la cycliste française Jeannie Longo, lors du championnat du monde de cyclisme féminin.

Les Jeux de Los Angeles comme détonateur

Après avoir manqué de peu le titre de championne du monde en 1981 lors des championnats du Monde du Prague, Jeannie ne consacre sa vie au cyclisme que deux ans plus tard. À l’approche de l’été 1984, la cycliste française s’apprête à vivre ses premiers Jeux Olympiques, à Los Angeles. Pour une première prestation, Jeannie Longo, alors âgée de 26 ans, signe une honorable 6e place. Le titre olympique n’est pas passé très loin… Mais l’Américaine Connie Carpenter (1ère avec 2h 11 min 14s) était trop puissante pour la française. Le manque d’expérience de Jeannie lui a peut-être joué des tours. Quand on sait qu’elle ne pratique le vélo en compétition que depuis six ans, la 6e place reste largement respectable ! En 1985, c’est en Italie, lors des championnats du monde sur route que la consécration a lieu. La française remporte son premier titre mondial face à l’Allemande Sandra Schumacher et l’Italienne Maria Canins qui l’avaient devancée un an plus tôt. L’année suivante, lors des mondiaux de Colorado Spring, elle conserve son titre de championne du monde. Mais ce n’est pas tout, elle bat, par la même occasion, le record sur l’heure avec une distance de 43,588km. En 1989, après avoir remporté quatre titres de championne du monde, Jeannie Longo met sa carrière en suspens.

Un retour en fanfare 

Une pause, il fallait bien ça pour celle qui semblait avoir déjà tout gagné. Mais détrompez-vous, à l’âge de 31 ans, Jeannie Longo est de retour ! Deux ans après avoir mis sa carrière en suspens, la française revient de la plus belle des manières dans la compétition. Un titre lors du Women’s Challenge, une médaille d’argent aux Jeux de Barcelone, trois victoires aux championnats de France et un titre de championne du monde ! La cycliste semble dans les meilleures conditions pour appréhender les JO d’Atlanta. Le 21 juillet 1996, Jeannie Longo décroche sa première médaille d’or olympique avec un temps de 2h 36 min 13s pour 104,40 km. Le rêve est accompli, à 38 ans, la Française aurait pu tirer sa révérence. Mais non, la passion pour la discipline et trop forte, et l’envie de remporter d’autres titres, trop grande. Après avoir encore remporté de multiples championnats de France, c’est en décembre 2000 que nous retrouvons Jeannie Longo, sur la piste de Mexico. Ce jeudi 7 décembre, il est 17h15, et Jeannie réalise l’exploit de sa vie. En parcourant 45,094 km en une heure, la Française bat son propre record du monde sur l’heure. « Je suis contente parce que l’objectif est atteint. Il était de passer les 45 km/h » avait déclaré la coureuse de 42 ans. Un record qui à l’heure actuelle, n’a toujours pas été égalé.

Jeannie Longo bat son propre record à Mexico (Source : La Dépêche du Midi)

En 2013, Jeannie Longo met un terme à sa carrière. Dotée d’une longévité extraordinaire, celle que ses concurrents appelaient « la cannibale » est une des françaises les plus titrées de l’histoire. Et malgré ses différentes accusations de dopage, la française a toujours su se relever des scandales qui auraient pu miner sa carrière. Chapeau Jeannie !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :