Foot Ligue 1 Mercato

Osimhen doit-il rester au LOSC ?

Le 11 août 2019, Victor Osimhen, inconnu du grand public, inscrivait ses premiers buts sous ses nouvelles couleurs : celles du LOSC. Face à Nantes, l’attaquant nigérian se sent déjà comme un poisson dans l’eau et permet à son équipe de s’imposer 2 à 1. La recrue venant pallier le départ de Nicolas Pépé quelques semaines auparavant fait déjà l’unanimité. Lui qui débarque en France dix jours plus tôt n’est pourtant pas une valeur sûre : un vrai pari pour l’équipe nordiste. Après son échec à Wolfsburg durant l’exercice 2017-2018, celui d’après est très prometteur à Charleroi. Il y inscrit 20 buts en 36 matchs et semble voir sa carrière décoller. Il est alors acheté par Lille qui voit en lui un possible remplaçant à Nicolas Pépé, fraîchement vendu à Arsenal pour la somme de 80 millions d’euros. Neuf mois plus tard, ce montant peut déjà être battu par son successeur. Auteur d’une très belle saison sous le maillot lillois, le nigérian attise les convoitises. Selon Téléfoot, un club serait prêt à débourser 85 millions d’euros pour s’attacher les services de celui qui a été élu meilleur joueur de Ligue 1 du mois de septembre dernier. Avant de savoir s’il est raisonnable pour lui de rester dans le nord de la France, il est intéressant d’étudier le profil de l’attaquant nigérian qui cache quelques subtilités.

Un joueur limité ?

Présenté comme un athlète avant d’être footballeur, Victor Osimhen est plus complet qu’on ne le pense. Il est vrai que Christophe Galtier l’a fait exclusivement jouer en pointe mais il a les qualités et caractéristiques requises pour évoluer sur un côté : vitesse, technique, appels de balle, anticipation et il sait déborder son adversaire direct. C’est effectivement en tant que numéro 9 qu’il est le plus à l’aise. En Ligue 1, il a su faire parler sa finition et son jeu de tête. Il est surtout très précis : ses trois premiers tirs cadrés firent mouche. Auteur de 18 buts en 38 matchs cette saison, il a su aussi délivrer 4 passes décisives, toutes en championnat. Plus à l’aise dans la surface – tous ses buts ont été inscrits depuis le rectangle vert -, il sait néanmoins décrocher, centrer, faire des passes-clés, en somme, participer au jeu. Victor Osimhen n’est pas seulement un pivot mobile sachant prendre la profondeur quand il le faut ou même déclencher un pressing, il est bien plus complet. Ses prestations en Ligue des Champions mais aussi en Ligue 1 en témoignent : il sait dribbler, comme l’atteste cet extrait vidéo (7:57 à 8:01).

Source : RMC Sport

Peut-il être comparé à d’autres ? Alexander Isak de la Real Sociedad possède quelques caractéristiques similaires. Il est légèrement plus grand que le nigérian mais avec un gabarit moindre, peut-être un peu plus technique et meilleur dribbleur, il est également très rapide, polyvalent et moins âgé d’un an : le suédois est une bonne comparaison. Du point de vue de la carrière, Isak semble être en avance mais cet écart peut très vite être comblé si Osimhen dépasse les attentes comme il a pu le faire cette saison. Des noms comme Marcus Thuram ou Moise Kean peuvent aussi être utilisés en comparaison. Des joueurs qui, au premier coup d’œil, semblent physiques avant tout mais qui après réflexion et visionnage, semblent transparaître bien d’autres qualités. C’est justement cette palette que recherchent les clubs du top 5 européen. Victor Osimhen peut en faire partie. Avant de savoir s’il est plus judicieux pour lui de rester dans le championnat de France la saison prochaine, tentons d’étudier les pistes possibles.

Une escale au Portugal ou aux Pays-Bas est-elle envisageable ?

En estimant que la marche serait trop haute en Premier League, en Serie A, en Liga ou en Bundesliga, car oui, Osimhen possède quelques limites et une expérience ratée, il serait intéressant d’envisager une autre destination. Est-ce qu’un parcours comme celui de Vincent Aboubakar – attaquant camerounais évoluant au FC Porto ayant explosé en Ligue 1 – est à suivre ? Même si Victor Osimhen est peut-être mieux armé, le voir se développer dans un club comme Porto serait idéal pour lui. Il faut cependant espérer qu’il fasse mieux que l’ancien lorientais car aujourd’hui, Vincent Aboubakar n’est plus titulaire ayant dû faire face à la concurrence féroce et à un corps qui le laisse rarement tranquille. Cette possibilité de franchir les étapes pas à pas est d’autant plus logique si l’on regarde son arrivée en Europe de plus près. Il déboule en Allemagne en 2017, à Wolfsburg, pour sa première expérience professionnelle : 0 but. Depuis, il a progressé mais il faut éviter le moindre faux pas s’il veut grimper les échelons. L’Eredivisie offre également la possibilité de progresser sans griller les étapes. Seulement les clubs parmi ces deux championnats n’ont pas les ressources nécessaires pour l’attirer mais surtout ne peuvent lui garantir une place de titulaire car s’il quitte le LOSC, il doit s’assurer de trouver une destination séduisante tout en étant le numéro un dès la reprise du championnat. Il ne faut pas perdre de vue qu’en janvier 2021 se déroulera la Coupe d’Afrique des nations. Le Nigéria y sera sans doute présent et Victor Osimhen voudra évidemment briller sous les couleurs des Super Eagles.

Source : Goal

Si l’on dézoome, on se rend compte que très peu de clubs peuvent lui convenir au sein du top 5 européen. Tout d’abord en Angleterre, des écuries comme Leicester, Wolverhampton, Newcastle ou Everton ne semblent pas pouvoir lui promettre un temps de jeu convenable. En Espagne, Villarreal, Valence ou Séville paraissent être des destinations idéales, cependant la concurrence est établie et déloger certains attaquants comme Paco Alcacer ou Maxi Gomez est difficile. Séville qui ne possède pas de numéro 9 nettement supérieur à Victor Osimhen apparaît comme une destination plausible, de là à pouvoir débourser une somme avoisinante celle annoncée par Téléfoot semble pour le coup moins plausible. Si l’on regarde du côté de l’Italie, aucun club meilleur que Lille peut certifier qu’Osimhen y sera titulaire en septembre prochain. Enfin, en France il y a peut-être une opportunité. Rennes est la meilleure option. Sous la houlette de Julien Stéphan, le nigérian aurait la possibilité de jouer une nouvelle fois la Ligue des Champions, une première dans l’histoire du Stade Rennais. Mais encore une fois, le club breton ne semble pas en mesure de s’attacher ses services.

Une seconde saison lilloise sous le signe de la confirmation ?

« Victor Osimhen a une marge de progression importante »

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC, 29 août 2019.

De nombreux joueurs se sont brûlés les ailes. Victor Osimhen pourrait en fait partie s’il décidait de rejoindre un autre club pour la saison prochaine. Le risque existe, il n’a fait que 6 très bons mois mais cela ne garantit pas une expérience réussie à l’étranger. Aujourd’hui, son prix est inatteignable pour la plupart des clubs de son rang et il semble plus sage de rester dans le nord pour la saison prochaine. Il y est assuré d’être titulaire et cela doit être sa priorité. Le LOSC est qualifié pour l’Europa League 2020-2021 et même si cela est moins clinquant que la C1, Osimhen peut voir cette compétition comme un très beau tremplin. De plus, la saison 2019-2020, ayant été tronquée par ce que nous traversons depuis quelques mois, n’est pas allé au bout et le nigérian n’a donc pas pu prouver son talent durant la saison entière.

En somme, il est plus raisonnable que Victor Osimhen fasse étalage de son talent en France une saison supplémentaire permettant au passage de confirmer la bonne saison lilloise.

(Source image de couverture : ESPN)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :