A l'affiche Basket Elles ont marqué l'histoire du sport français Féminines

Elles ont marqué l’histoire du sport français… : Céline Dumerc

Depuis plusieurs semaines, le CCS rend hommages aux femmes qui ont marqué l’histoire du sport français. Nommée manager des Bleues dans la semaine, Céline Dumerc est, avec 262 sélections, une des plus grandes joueuses que l’équipe de France de basket ait pu avoir. Retour sur la carrière d’une joueuse adulée par son public français. 

Une formation avec la génération dorée du basket français

Née le 9 juillet 1982 à Tarbes, Céline Dumerc pratique le basket depuis son plus jeune âge. À 9 ans, le basket est encore un loisir, mais quatre ans plus tard, le loisir commence à prendre le l’ampleur dans la vie de la jeune fille. Après avoir été sélectionnée en équipe départementale, puis régionale, c’est lors d’un tournoi inter-régional que la vie de Céline bascule. Son coach, Pascal Pisan descelle en elle un immense potentiel. Le coach est le premier à avoir vu en la jeune femme, des qualités inédites : du talent oui, mais surtout, une envie d’en découdre, une rage de vaincre et un leadership remarquable. Pascal Pisan propose donc à Céline de rejoindre le centre de formation parisien, l’INSEP. La jeune française quitte alors le Sud de la France et se retrouve avec l’élite des jeunes basketteurs français. Parmi eux, des prénommés Tony Parker et Boris Diaw, appartenant eux-aussi à la génération dorée. En 2000, elle signe son premier contrat professionnel avec son ancien club de Tarbes. En trois ans, la meneuse Tarbaise amène son équipe en finale de la Coupe Ronchetti en 2002 et termine finaliste du championnat de France l’année suivante. 

Céline Dumerc et son N°9 à Tarbes (Source FFBB)

Les débuts à Bourges et l’éclosion en équipe de France

Désireuse de monter d’un niveau, Céline Dumerc souhaite évoluer dans un club qui dispute l’Euroligue. Elle rejoint ainsi le CJM Bourges Basket. Un sacré défi quand on connaît le palmarès du club : une EuroLigue et de nombreux titres nationaux. Outre le prestige du club, Céline doit succéder à l’icône du Bourges Basket : Yannick Souvré. Mais qu’importe, rapidement, la meneuse alors âgée de 21 ans assume son nouveau rôle. Et en même temps que son éclosion à Bourges, Céline Dumerc fait ses débuts en équipe de France. Les premiers pas sont compliqués et le sélectionneur, Alain Jardel, a du mal à lui faire confiance. Mais peu de temps après ses débuts sous le maillot tricolore, le coach qui adule tant Céline est de retour. Pierre Vincent reprend la tête de la sélection française, pour le plus grand bonheur de la meneuse. Le duo se reforme et plus rien ne peut l’arrêter. En 2009, après avoir gagné l’Euro de Basket, Céline Dumerc, au sommet de son art, est courtisée par les plus grands clubs d’Europe. Ainsi, elle rejoint la Russie et intègre le club d’Iekaterinbourg. Mais dans une équipe où l’égo prend le pas sur le collectif, la française ne se sent pas bien. Environ dix points par matchs à Bourges, contre quatre petits points en Russie. Le constat est dur mais Céline Dumerc n’y est plus. Après deux saisons passées à Iekaterinbourg, la Tarbaise fait son retour à Bourges en 2011. À une petite année des Jeux de Londres, Céline doit vite ressortir la tête de l’eau. 

Céline Dumerc et ses débuts en équipe de France (Source : Le Télégramme)

Céline Dumerc la « Star » des JO

Les Jeux Olympiques de 2012 marquent un tournant dans la carrière de Céline Dumerc. Pierre Vincent et sa « playmaker » (=celle qui fait le jeu) vont faire des ravages sur les parquets londoniens. Contre le Brésil d’abord, Céline Dumerc inscrit 23 points et dévore ses adversaires (score : 73-58). « J’ai été la première surprise, d’habitude, je ne suis pas une scoreuse » avait-elle avoué à Intérieur sport. Contre l’Australie ensuite, les vice-championnes du monde ne résistent pas face à une équipe de France toujours plus redoutable avec une Émilie Gomis des grands soirs (22 points, score final : 74-70). Mais attention, c’est contre la Grande-Bretagne que Céline Dumerc devient l’idole des supporters. Alors qu’à dix secondes de la fin du match les françaises sont menées de trois points, la meneuse inscrit un panier à trois points d’anthologie, sur le buzzer, et arrache la prolongation. Et comme si ce n’était pas suffisant, Céline Dumerc offre la victoire aux tricolores après un second shoot à trois points sur le buzzer, permettant aux françaises de remporter le match 80-77. Même si les Bleues ne parviennent pas à prendre le dessus sur la Team USA lors de la finale, la médaille d’argent semble avoir un bon gout de victoire. De retour en France, Céline Dumerc surfe sur la vague post-olympique. Convoitée de tous côtés, la meneuse française bénéficie d’une médiatisation rare pour une basketteuse française. 

Céline Dumerc qualifie l’équipe de France avec un shoot à trois points sur le buzzer (Source : NewsBasket)

Saison post-olympique et suite de carrière

La saison 2012-2013 à Bourges est dans la lignée de ce que Céline a pu proposer aux Jeux de Londres. Avec un leadership incontestable, une vision du jeu hors normes et un acharnement aux entraînements, Céline Dumerc confirme sa performance quasi-parfaite des JO (11 points/ match en moyenne). La playmaker est perfectionniste. Sur un petit carnet, elle inscrirait toutes ses combinaisons, les qualités et défauts de chaque joueuse qu’elle rencontre afin d’appréhender au mieux la rencontre. Côté sélection tricolore, Céline est toujours au rendez-vous. La capitaine de l’équipe de France emmène ses coéquipières, à trois reprises en finale de l’Euro. Médaillée d’argent en 2013, 2015 et 2017, les Bleues s’imposent durablement parmi les meilleures équipes d’Europe. Pendant l’été 2014, c’est outre-Atlantique que la française marque son empreinte. D’abord sollicitée par le Liberty de New York, elle décide finalement de rejoindre la franchise du Dream d’Atlanta. À la fin de l’été, elle devient meilleure passeuse de WNBA au ratio du temps de jeu. « Elle est une vraie meneuse sur le terrain et joue très dur en défense. Son expérience nous aide beaucoup et elle sait comment rendre ses coéquipières meilleures. » avait déclaré Angel McCoughtry, leader du Dream. De retour en France et après avoir remporté six titres de championne de France, cinq Coupe de France et une EuroCoupe, Céline Dumerc tire sa révérence aux Berruyers et rejoint le club de Basket Landes à l’été 2016. Toujours en poste dans l’équipe sudiste actuellement, la Tarbaise a, une nouvelle fois, tenu son rôle de leader au sein de sa nouvelle équipe. 

Céline Dumerc revient des JO en confortant sa place de leader (Source : Basket Retro)

Céline Dumerc a marqué l’histoire du sport français. Véritable leader de l’équipe de France de Basket, elle a su propulser ses coéquipières sur le toit du monde. Que ce soit en sélection ou dans son club, la meneuse a imprimé son nom dans l’histoire du basket français. Désormais manageur de l’équipe de France, l’ancienne capitaine va user de son expérience pour transmettre son savoir-faire aux jeunes joueuse qui, à l’image de Marine Johannès, nous promettent de belles choses !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :