Bundesliga

BundesLiga: Quels sont les joueurs à suivre pour cette reprise ?

Après près de deux mois de coupures, le joutes allemandes devraient reprendre ce week-end avec un super Dortmund – Schalke 04 ainsi qu’un alléchant Leipzig – Fribourg. Le retour du football se fera donc par le biais de la Bundesliga, sa ribambelle de buts, ses grosses frappes, et surtout, ses joueurs plus talentueux les uns que les autres. Focus sur cinq d’entre eux qui risquent de faire parler d’eux dans les semaines à venir

Lukas Klostermann: Dans la lignée des polyvalents allemands ?

Il est des traditions qui perdurent. Et l’Allemagne en football ne déroge pas à la règle avec ses grands gardiens charismatiques et imposants, ses milieux de terrain aux grosses frappes mais surtout, ses latéraux modernes. Après l’éclosion de Joshua Kimmich au Bayern et en sélection, c’est le longiligne Lukas Klostermann qui entre parfaitement dans la lignée des défenseurs allemands polyvalents dotés d’un grand sens tactique. Suite à sa formation au sein du VfL Bochum dans la Ruhr, le grand Lukas débarque à Leipzig en Août 2014 à l’âge de la majorité pour parfaire sa formation aux cotés des Joshua Kimmich, Emil Forsberg ou de Yussuf Poulsen. Et comme ses compères, Lukas Klostermann est le porte étendard de la politique RB. Racheté un an avant la venue du défenseur, le club qui donne des ailes a un plan très simple: post-former des joueurs et valoriser cette formation par le marché des transferts, le tout, dans un certain style correspondant aux valeurs d’une boisson énergisante. Lukas Klostermann correspond donc totalement à cette mentalité. Fort dans les duels défensifs et dans les duels aérien, l’imposant défenseur (1,90m) est malgré son physique, capable de porter le ballon sur le côté droit ou gauche avec une certaine vitesse et une certaine vista. Dans la hiérarchie du RB, Klostermann est clairement devenu l’homme de base devant le capitaine Willi Orban et les prometteurs Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté.Un vrai couteau Suisse pour Julian Nagelsmann qui, au delà du fait de le faire jouer dans une défense à 4 ou dans une défense à 5, l’a positionné a 4 postes différents cette saison (5 fois en arrière droit, 4 fois arrière gauche, 16 fois en central, 4 fois en milieu récupérateur). En sélection, le joueur allemand est également fortement apprécié pour cette polyvalence qui lui a permis de connaitre un Euro U19 au poste de défenseur central, d’être médaillé d’argent olympique (2016) au poste d’arrière gauche, d’être finaliste Euro espoir l’an dernier au poste d’arrière droit et de connaitre ses premières sélection en A notamment au poste de milieu défensif. Et malgré sa récente prolongation au sein du RB, les performances du néo-international seront suivies de près, notamment du Barça, de Dortmund, et du Bayern qui a pour idée de l’associer à son prédécesseur polyvalent et ex-coéquipier Joshua Kimmich.

Matheus Cunha: Pour le renouveau du Herta

Autre joueur en lien avec l’écurie RB, l’attaquant brésilien Matheus Cunha a coupé le lien dès cet hiver avec son équipe de Leipzig. Faisant parler de lui lors du dernier tournoi Maurice Revello (ex Festival International de Toulon), l’attaquant brésilien sera assurément, un des joueurs à scruter durant cette fin de saison. Arrivé à l’aube de ses 18 ans à Sion en provenance des jeunes de Coritiba, Matheus Cunha a vite validé son statut de petite pépite brésilienne en réalisant une première saison tonitruante avec 10 buts et 8 passes décisives en 33 matchs. Première saison en Suisse qui lui a permis d’attirer l’attention du club de la Saxe qui a déboursé près de 15 millions pour transférer l’international U20 Brésilien. Et alors qu’en Suisse, ce dernier occupait un poste d’ailier droit, il va, durant la saison 2018/2019, être le backup du talentueux Timo Werner et contribuer à la seconde qualification en Ligue des Champions pour le RasenBallSport Leipzig en inscrivant 9 buts et 2 passes décisives. Mais pour sa seconde saison à Leipzig, la concurrence de Werner, Schick, Poulsen ou Sabitzer est beaucoup trop forte et le jeune brésilien ne jouera que 666 minutes en 17 matchs. C’est donc dans cette démarche que le jeune brésilien de 20 ans a été transféré au Herta Berlin cet hiver afin de poursuivre sa carrière en tant que titulaire. Et le joueur semble déjà prêt puisque en 4 matchs joués avec le Herta, Matheus a marqué 2 buts et offert une passe décisive. Aux côtés d’un autre nouveau transfuge en provenance du Milan AC (Krzysztof Piatek). Matheus Cunha aura  donc la lourde de tâche de porter hautement le nouveau projet de Lars Windhorst, nouvel actionnaire majoritaire du club berlinois depuis l’été dernier. Pour se faire, l’attaquant brésilien formera donc un duo d’attaque avec le pistolero polonais Piatek qui sera très surement l’attraction de cette reprise de championnat. Le sens du but et du placement du polonais, associé à la vista, à la technique, et à la qualité de passe du brésilien feront certainement des étincelles au sein de l’équipe de la capitale qui devra tout faire pour s’éloigner de la zone rouge rapidement. (13ème, à 6 points du 16ème).

Filip Kostic: de l’ombre à la lumière

Filip Kostic n’est certainement pas un inconnu pour les suiveurs de l’Eredivisie et de la Bundesliga. Passé par Groningue, Stuttgart et Hambourg, il officie aujourd’hui à l’Eintracht Frankfort et est l’une des rares satisfactions durant cette saison morose des demi-finalistes de Coupe UEFA. Avec ses 32 sélections en équipe nationale de Serbie, l’ailier gauche allemand fait office de taulier et de leader d’attaque alors qu’il ne fût transféré que cet été. Après 3 saisons à jouer le maintien avec le VfB puis le HSV Hambourg, c’est dans la Hesse que Filip Kostic pose ses valises. Il arrive donc à Francfort l’an dernier en prêt avec option d’achat, et ne tarde pas à s’imposer dans l’équipe de Adi Hutter. Participant à tous les matchs de championnat et ne loupant que deux matchs d’Europa League, l’ailier de 27 va participer à 46 matchs, inscrire 10 buts et délivrer 13 passes décisives à Luka Jovic, Sebastien Haller et autre Ante Rebic. C’est donc en toute logique que l’Eintracht a levé l’option pour le serbe. Un option qui n’était que de 6 millions et qui en aucun cas, aurait pu empêcher l’ailier d’intéresser d’autres clubs, à l’image de Luka Jovic dont l’option a été levée par Francfort (25M) auprès du Benfica afin de le revendre quelques jours après au Real Madrid pour 60 millions d’euros. Dans une intersaison ou les acteurs principaux Haller, Willems, Rebic et Jovic ont quitté le club, Filip, lui est donc resté sur les rives du Main faute de sollicitations plus importantes et de « hype » autour de lui. C’est également ce manque de reconnaissance qui fait que l’international n’est pas titulaire au sein des aigles blancs de Serbie, Ljubisa Tumbakovic lui préférant Adem Llajic (Fenerbahçe), Filip Djuricic (Sassuolo), son coéquipier Mijat Gacinovic (Francfort) ou encore le marseillais Nemanja Radonjic. Cette saison fût donc l’occasion de briller pour le gaucher et celui-ci a saisi la balle au bond puisqu’il réalise déjà une meilleure saison que l’exercice 2018/2019, inscrivant 12 buts et 15 passes décisives en 40 matchs. Sa vitesse, ses accélérations tranchantes et ses qualités de percussion en font un vrai spécialiste de l’aile gauche capable d’évoluer aussi bien en piston qu’en attaquant gauche capable de déborder et de centrer. Des qualités qu’Antonio Conte souhaiterait solliciter au sein de son 3-5-2. Il reste donc 9 matchs à Filip Kostic pour continuer de briller et pour attirer les feux des projecteurs européens.

Josip Brekalo: Le jeune loup croate

Autre pépite de l’est, autre ailier et autre gaucher, Josip Brekalo est en train petit à petit de confirmer l’investissement de base réalisé par Wolfsburg. En effet, le jeune croate est arrivé au VfL durant la saison 2016/2017 pour 10 millions d’euros. Un investissement d’autant plus conséquent que le jeune croate n’avait joué que 8 matchs en pro avec son club formateur, le Dinamo Zagreb, et seulement 5 matchs de Youth League. Mais c’est certainement ses performances dans la compétition de jeunes qui ont attiré les radars des clubs allemands puisque face aux jeunes du Bayern, d’Anderlecht et d’Arsenal, Josip Brekalo va inscrire 3 buts et délivrer une passe décisive en 5 matchs. Ces performances en sélection jeunes lui auront certainement valu une forte renommée. Représentant son pays depuis l’âge de ses 15 ans, Josip a fait toutes les sélections jeunes, des U16 aux Espoirs en passant par les sélections U17 et U19. C’est donc à l’âge de la majorité et avec le statut de jeune prospect que Brekalo débarque dans le club des Loups. Mais le jeune louveteau peine à s’imposer durant cette saison 2016/2017. Face à Paul Georges Ntep, Daniel Didavi ou encore Yunus Malli, Josip Brekalo ne jouera que 76 pauvres petites minutes en 4 matchs durant la première partie de cette saison. Pire encore, à l’hiver 2017, Brekalo est prêté à Stuttgart en Bundesliga 2 pour un an et ne réussira que deux actions décisives (1 passe dé, 1 but) en 11 apparitions. Mais qu’à cela ne tienne, le coéquipier de Victor Osimhen, arrivé durant cette même saison à Wolfsburg, va continuer de s’adapter au foot allemand en réalisant la première partie de saison 17/18 avec le promu Stuttgart. C’est donc à la suite de cette année d’adaptation et de cette première partie de saison à Stuttgart que l’ailier croate va revenir à Wolfsburg et poursuivre sa carrière. Ayant pour objectif de remplacer le très décevant Ntep, parti en prêt à Saint Etienne durant l’hiver 2018, le natif de Zagreb va petit à petit grappiller des minutes au sein du 11 des Loups. Agé aujourd’hui de 20 ans, Josip est toujours le 12 ou 13ème homme, mais il réalise sa saison la plus aboutie puisqu’en 31 matchs et 1860 Minutes de jeu, le joueur compile 7 buts et 7 passes décisives. Des performances d’autant plus intéressantes en Ligue Europa puisque sur les 8 matchs qu’il a joué, il fût décisif 6 fois avec 3 buts et 3 passes décisives. Avec sa vision du jeu, son petit gabarit et ses nombreuses touches de balles, nulle doute que celui qui est comparé à Mario Gotze poursuivra son ascension et se montrera de nouveaux décisif chez les Verts et Blanc. D’autant plus que le nouvel entraineur de Wolfsburg, Oliver Glasner semble énormément compter sur lui.

« Josip n’est plus un joueur qui longe la ligne mais un joueur qui joue plus à l’intérieur. C’est à cet endroit que sa capacité a marquer, son dynamisme et sa qualité dans les duels correspondent le mieux. C’est en tout cas notre idée […] Je vois un énorme potentiel chez Josip. Il continue de montrer qu’il veut réussir ici, il va forcément progresser. »

Oliver Glasner à propos de Josip Brekalo

Yussuf Poulsen: Le Tanguy au service du RB Leipzig

Enfin, dernier joueur que nous souhaitons mettre en avant, l’attaquant international danois Yussuf Poulsen. Agé de 25 ans et faisant figure de meuble au sein de cette équipe, le Dano-tanzanien est le joueur le plus ancien de cet effectif. Et cette longévité demeure assez étonnante du faut du projet du RB Leipzig. Arrivé à 19 ans en Juillet 2013 depuis le club du Lyngby BK (D2 Danoise), Yussuf Poulsen a donc tout connu et tout vu au sein de cette équipe, de la 3.Liga aux joutes européennes. Et si le RB en est là aujourd’hui, c’est largement dû à son attaquant scandinave qui a contribué aux nombreuses étapes de montée en puissance du club. Mais pourquoi l’attaquant est il toujours au club après 6 longues saisons ? Grandissant en même temps que le club, Yussuf Poulsen est finalement celui qui le représente le mieux. Et c’est exactement ce qu’il en ressort de ses statistiques puisque le danois est très complet, que ce soit en termes de passes ou de buts. Faisant la paire avec Timo Werner depuis plus de 4 ans, Yussuf Poulsen est l’avant centre capable de se mettre au service du collectif et de faire briller ses coéquipiers. Avec d’énormes qualités physiques et un gros volume de jeu, le joueur danois peut s’adapter à tous les systèmes de jeu et peut être complémentaires à tous ses coéquipiers d’attaques, que ce soit Timo Werner qui est un peu plus buteur et à la finition des attaques, ou Patrick Schick qui est un attaquant un peu plus pivot capable de jouer en remise. L’attaquant danois a d’ailleurs dû s’adapter à l’arrivée du dernier et cela s’en ressent dans les statistiques puisqu’en 29 matchs, l’attaquant n’a inscrit que 3 buts et permis 11 fois à un de ses coéquipiers de marquer, nouvelle preuve de son altruisme. Espérons que celui-ci permette une nouvelle fois à Leipzig d’atteindre ses objectifs et pourquoi pas un titre avant, qui sait, de quitter le cocon familial ?

Bien sûr, il sera interessant de suivre l’éclosion d’Alphonse Davies au sein du Bayern, la confirmation d’Erling Haaland avec Dortmund, ou l’ascension de Kai Havertz avec son équipe du Bayer Leverkusen, mais la reprise de la Bundesliga permettra également de découvrir de nombreux joueurs moins mis en avant dans un championnat qui regorge de joueurs à fort potentiel. La Bundesliga serait elle la vraie Ligue des Talents ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :