Café Crème Sport

Vers une Champion’s Cup à 24 clubs ?

Clermont's French winger Alivereti Raka (R) scores a try during the European Champions Cup rugby union match between Clermont and Bath at the Michelin stadium on December 15, 2019 in Clermont-Ferrand. (Photo by THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Dans toutes les têtes depuis plusieurs semaines, un format incluant deux poules de 12 équipes pourrait bel bien voir le jour en Champion’s Cup l’année prochaine. Cette proposition des clubs français est actuellement débattue par l’EPCR.

Dans quel contexte se jouera l’édition 2020/21 de la Champion’s Cup ? C’est la question à laquelle essaie de répondre l’EPCR, l’organisateur des Coupes d’Europe. En pleine crise sanitaire, les clubs français ont vu leur championnat national être annulé cette saison. Du coup, impossible encore de savoir quels seront les clubs qui représenteront le pays lors de la Champion’s cup de l’année prochaine. Prendre les 6 premiers du championnat annulé et laisser Toulouse et Montpellier sur le carreau ? Visiblement, il n’en est pas question.

Une proposition alléchante

Réunis il y a plusieurs jours, les 30 présidents du rugby français ont décidé de prendre les devants avec une proposition simple. Prendre 8 équipes de chaque championnat (Français, Celte et Anglais) et les placer dans 2 poules de 12 équipes. Dans les phases de poules, il n’y aurait pas de possibles confrontations entre deux clubs du même pays, grâce à un système de péréquation. Les 4 meilleurs de chaque poule se qualifieraient pour les quarts de finale, dans des matchs aller-retour. Les confrontations entre clubs du même pays seraient alors possibles. Cette proposition arrange, bien sûr, les dirigeants français. Ils pourraient avoir comme représentants des clubs performants l’année dernière (UBB, Lyon), mais aussi des gros poissons, habitués à la Coupe d’Europe (Toulouse, Clermont, Racing, Montpellier, Toulon et La Rochelle).

Anglais et Celtes séduits ?

Mais il n’y a pas que dans l’hexagone que le format plaît. Outre-manche, Anglais et Celtes seraient emballés par cette idée, qui arrangerait tout le monde. L’EPCR a, de son côté, confirmé que plusieurs formats étaient à l’étude pour la saison prochaine, dont celui à 24 équipes. Mais l’instance n’a toutefois pas encore pris de décision sur le futur des Coupes d’Europe. Parce que si la Champion’s Cup doit être chamboulée, la Challenge Cup doit l’être aussi. Toujours dans la proposition faite par les clubs français, il est stipulé que les équipes manquant de près la qualification pour les quarts de finale de la Champion’s Cup, seraient reversées en Challenge Cup.

Pour prendre sa décision, l’EPCR doit aussi penser aux saisons d’après. Est-il judicieux de garder un format similaire ou faut-il revenir au format de base ? Là est toute la question. En parallèle, l’instance réfléchit à libérer 2 semaines en septembre prochain, afin de terminer l’édition 2019/20. Un beau casse-tête.

Après l’abandon d’un format avec 8 poules de 3 équipes, l’EPCR se retrouve avec la proposition des clubs Français pour l’avenir de la Champion’s Cup. Dans cette décision, l’instance du rugby européen devrait aussi être guidée par l’avis des clubs Anglais et Celtes, qui ont eux aussi leur mot à dire. En cas de refus, les présidents français ont affirmé que le bras de fer continuerait et que le boycott des Coupes d’Europe était encore un recours possible. Affaire à suivre.

Exit mobile version