Café Crème Sport

Formule 1 : quel avenir pour Williams ?

Coup de tonnerre en Formule 1 ! La nouvelle est tombée ce matin lors de l’annonce des résultats financiers de Williams ; l’écurie britannique et historique de la Formule 1 a annoncée mettre fin au partenariat la liant avec son sponsor titre, ROKiT, ceci avec effet immédiat ! À travers cette séparation c’est toute la stratégie future de l’écurie qui pose question. En effet, Williams envisage également la vente totale de l’écurie…

Une fin prématurée entre Williams et ROKiT

« Les résultats financiers pour 2019 reflètent le récent déclin de la compétitivité de l’activité F1 et la réduction en conséquence des revenus des droits commerciaux. »

Mike O’Driscoll, PDG Williams, 2020.

Sponsor titre de Williams F1 Team, le spécialiste de la télécommunication, ROKiT, avait succédé à Martini durant l’intersaison 2018-2019 et malgré des résultats catastrophiques la saison dernière, le contrat liant l’écurie britannique à la marque de télécommunication avait été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2023 mais entre temps la crise sanitaire est passée par là et la quasi-totalité des industries mondiales ont été touchées. La F1 a également été touchée de plein fouet et une écurie comme Williams qui connaissait déjà des problèmes économiques avant la crise est actuellement dans une situation économique très délicate comme le montre les résultats financiers de l’année 2019.

Williams a enregistré une perte de 13 M£ pour l’année 2019, de son côté le chiffre d’affaire du groupe Williams Grand Prix Holding PLC est passée de 176,5 M£ en 2018, à 160 M£ en 2019. Les revenus de Williams F1 Team sont eux aussi en très net baisse, passant de 130,7 M£ pour l’exercice 2018 à 95,5 M£ en 2019. Le PDG de l’entreprise, Mike O’Driscoll, s’est exprimé sur ces chiffres ainsi que sur l’arrêt de la collaboration entre ROKiT et Williams et a été clair, l’écurie de Formule 1 vit probablement sa dernière saison sous le nom de Williams F1 Team : « Les résultats financiers pour 2019 reflètent le récent déclin de la compétitivité de l’activité F1 et la réduction en conséquence des revenus des droits commerciaux. […] La saison 2020 de la Formule 1 est, bien sûr, perturbée par la pandémie de COVID-19 et cela aura un impact sur nos revenus liés aux droits commerciaux cette année. »

Claire Williams, CEO de l’écurie Williams F1 Team et Jonathan Kendrick, président et co-fondateur de ROK (maison mère de ROKiT) lors de la présentation de la livrée 2019 (williamsf1.com)

Disparition pour Williams de la Formule 1 ?

Comme dit plus haut, le groupe Williams Grand Prix Holdings PLC (qui comprend Williams F1 Team) songe très sérieusement à la vente totale de l’écurie de Formule 1. Les pertes financières couplées à la crise de la COVID-19 ainsi qu’aux performances cataclysmiques de l’écurie en courses sont autant de facteurs poussant l’entreprise britannique à se retirer de la F1 afin d’assurer l’avenir de cette dernière.

L’écurie fondée en 1975 par Frank Williams est donc tout proche d’un départ de la Formule 1 et elle s’est exprimée via un communiqué pour éclaircir la situation : « Le conseil d’administration de WGPH [Williams Grand Prix Holdings] entreprend un examen de toutes les différentes options stratégiques qui s’offrent à la société. Les possibilités envisagées comprennent, entre autres, la mobilisation de nouveaux capitaux pour l’entreprise, la cession d’une participation minoritaire dans WGPH ou la cession d’une participation majoritaire dans WGPH, y compris une vente potentielle de l’ensemble de la société.« 

L’écurie a également tenue à rappeler qu’un accord total concernant la vente n’était pas encore sur le point d’être officiel mais que des discussions sont actuellement en cours : « La société n’a été l’objet d’aucune approche au moment de cette annonce et confirme qu’elle est en discussion préliminaire avec un petit nombre de parties concernant un investissement potentiel dans la compagnie. »

À noter, tout de même, que Williams sera bel et bien en course lors de cette saison 2020, malgré la fin du partenariat avec ROKiT.

Frank Williams, fondateur de Williams (powrotroberta.pl)

Après Brabham F1, Tyrrell Racing ou encore Lotus, la Formule 1 est donc sur le point de perdre une nouvelle écurie emblématique et faisant partie intégrante de l’histoire avec un grand H de la reine des disciplines automobiles. Si aujourd’hui Williams est décriée voire moquée pour ces performances sur la piste, il ne faut pas oublier que l’écurie britannique est la seconde plus titrée de l’histoire avec neuf titres de champion du monde des constructeurs, devant McLaren (8 titres), Lotus (7 titres) et Mercedes (6 titres).

Propos recueillis sur motorsport.com

Exit mobile version