A l'affiche Basket

Reprise NBA : où et pourquoi ?

Arrêtée le 11 mars dernier suite à l’apparition du Covid-19 au sein de la grande ligue, la saison 2019-20 pourrait reprendre très bientôt. Alors que la question du « comment ? » est encore largement débattue, quelles sont les raisons qui poussent la NBA à vouloir finir la saison ? Et ce alors même que le virus est toujours présent sur le sol américain. Aussi, quelle ville pourrait accueillir ces derniers matchs ?

Il y a un mois et demi, le monde du basket apprenait avec effroi que Rudy Gobert et Donovan Mitchell étaient tous deux atteints du virus qui est sur toutes les lèvres, le Covid-19. La NBA n’a pas tergiversé très longtemps avant de décider d’arrêter la saison, afin de protéger les joueurs et ceux qui les entourent. La situation sanitaire évoluant, les instances NBA ont, au fur et à mesure, décidé de permettre aux joueurs de s’entraîner individuellement dans des salles. Depuis début mai, il est même question de reprendre la saison à huis-clos. Une reprise qui est motivée par plusieurs enjeux, et qui se débat encore aujourd’hui. Les dates fixées seraient de fin juillet ou début août jusqu’à, au maximum, début novembre. La fin d’été serait donc rythmée par la NBA, et quoi de mieux que passer l’été en Floride ?

Disney prêt à accueillir le rêve NBA

Pour pouvoir reprendre la saison, déjà faut-il trouver un lieu qui pourrait accueillir plusieurs franchises, tout en gardant des mesures strictes de sécurité hygiénique. Si le risque 0 n’existe pas, la NBA veut que la reprise se fasse dans des conditions sanitaires exceptionnelles. Un temps pressentis, Las Vegas n’accueillerait finalement pas la fin de la saison.

L’ultime favori reste pour l’instant Orlando, où se trouve le parc Disney. En effet, des discussions ont lieu actuellement entre Disney-World et la NBA pour planifier la suite des matchs. Disney pourrait mettre à disposition un campus, dans lequel la marque accueillerait les franchises, avec la famille des joueurs. Cette possibilité, à prendre très au sérieux est largement envisagée et permettrait aux acteurs NBA d’être dans une « bulle » afin de se protéger contre les risques sanitaires. La raison pour que d’aussi gros moyens soient déployés, c’est qu’il y a de beaucoup d’enjeux sur la table.

Un business à préserver

Au-delà d’être une ligue de basket à haut niveau, la NBA est aussi une grosse entreprise qui a besoin de vivre. L’arrêt de la saison fait perdre de l’argent à tous les acteurs concernés par le jeu. Les raisons qui motivent une reprise des matchs sont d’abord économiques donc. Si la saison reprend, elle sera diffusée à la télé et regardée par des millions de supporters et fans de basket. Les droits TV sont une grande partie des revenus NBA et permettent de garder un bon équilibre dans la grande Ligue. De plus, les personnels qui travaillent pour le bon fonctionnement de la NBA, dans les salles pour assurer la sécurité, pour nettoyer, etc. se retrouvent  aujourd’hui sans travail et donc sans revenus. Une reprise des matchs leur permettrait de retrouver sortir de leur chômage partiel. En plus de cela, les franchises doivent continuer de payer des salaires mirobolants alors même que les joueurs ne peuvent pas disputer de matchs. Problématique.

Le deuxième aspect est plus historique, sentimental. Avoir une année 2020 blanche dans les livres est inconcevable pour la NBA. Ce serait du jamais vu dans les temps modernes du basket. Le titre de champions, mais aussi de MVP, Rookie de l’année, 6ème homme, meilleur défenseur, meilleur coach et meilleur progression ne peuvent pas ne pas être décernés. Dans son idéal, la NBA voudrait montrer que le jeu à continué, malgré le virus.

La troisième raison est sportive. Interrogée, la NBPA (Syndicat des joueurs) a annoncé que les joueurs NBA étaient favorables à une reprise de la saison, mais avec des règles sanitaires strictes. Et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce qu’ils ont, eux aussi, conscience des enjeux économiques et historiques qu’une saison blanche impliquerait. Ensuite, ils voudraient reprendre pour essayer des systèmes, des rotations, continuer de toucher du ballon et rester au niveau. Mais aussi pour faire jouer et tester ensemble des joueurs qui n’ont pas pu le faire avant (blessures, trade tardif, etc.). Enfin, pour que les jeunes équipes assimilent quelques automatismes.

Mais il y a aussi des équipes qui voudraient ne pas reprendre. Les franchises bien placées pour la prochaine draft lottery aimeraient garder leur place au classement plutôt que de rejouer des matchs. Dans un autre contexte, Damian Lillard a prévenu qu’il ne serait pas prêt à reprendre la saison si les Blazers ne pouvaient pas se qualifier pour les playoffs. Une fin de saison pour du beurre, c’est non pour Dame. Reste à savoir si la NBA laissera une chance à sa franchise.

Aussi hypothétique soit-elle en ce moment, la question de la reprise de la saison NBA concerne de nombreux facteurs. Toutes les parties, ou presque, seraient pour, tant que la situation sanitaire est exemplaire. Si nous comprenons maintenant la question du « où ? » et du « pourquoi ? », la question du « comment ? » reste à débattre. Différents projets sont proposés, et les GM ainsi que les propriétaires cherchent à trouver des solutions. À SUIVRE…

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :