A l'affiche Foot Liga BBVA

Real Madrid : que faire des joueurs en retour de prêt ? (Odegaard, Hakimi, Kubo etc…)

Depuis plusieurs années, le Real Madrid s’est penché sur le marché des jeunes joueurs à coup de dizaine de millions, quitte à empiler les joueurs. Résultat, la Casa Blanca envoie ses nombreux espoirs en prêt. Mais alors que la fin de saison approche, le Real doit, comme chaque année, tirer un bilan et faire des choix. Alors, quel joueur peut désormais intégrer l’équipe première du Real Madrid, et qui sera amené à quitter le club ?

Odegaard, Kubo, Ceballos, c’est pas moins de 15 joueurs en prêt que le Real s’apprête à récupérer. Afin de savoir s’ils sont capables ou non de s’intégrer à l’équipe première, nous allons procéder ligne par ligne, en dressant les différents profils déjà au club, et ce que les joueurs en retour de prêt peuvent apporter.

La lourde et précieuse place de numéro deux.

Qui peut contester Thibault Courtois ? Le belge, l’un des tops gardiens mondiaux malgré ses quelques méformes, part titulaire. Mais derrière lui, rien n’est encore sûr. Keylor Navas ne fera sans doute pas son retour au club, et Aréola retournera au PSG. Dans ce cas de figure, le Real devra faire son choix entre une éventuelle recrue, Andriy Lunin et Luca Zidane. les médias espagnols annoncent l’Ukrainien partant avec une longueur d’avance, lui qui avait été prêté cette saison afin d’acquérir du temps de jeu. Le prêt sans option d’achat d’Alphonse Aréola avait d’ailleurs été négocié dans l’optique d’offrir une possibilité pour Lunin au terme de son prêt. En tout cas, l’Ukrainien se tient prêt : « Je fais tout pour revenir à Madrid, même si c’est l’entraîneur et le club qui décideront. »

Dans l’ombre de Courtois. (Crédits: Marca)

Problème : Lunin n’a pas été brillant cette saison, et a même vu son prêt cassé à la mi-saison afin de trouver un autre club. Possède-t-il la capacité de résistance à la pression nécessaire afin de jouer au Real ? Quoi qu’il en soit, le joueur de 21 ans aura a coeur de démontrer ses qualités de réflexe, de détente, et progresser aux côtés de Thibault Courtois. Enfin, Luca Zidane semble sur le point de faire ses bagages, afin de trouver un nouveau point de chute, qui ne sera vraisemblablement pas Montpellier. Le Français jouit de belles qualités, a toujours été exemplaire à l’entraînement et pourrait faire une belle affaire pour le club qui s’attachera ses services.

Renforcer le secteur défensif.

A la base du succès de Zizou avec le Real, la défense madrilène est en place depuis plusieurs années maintenant, et seul Ferland Mendy a récemment réussi à s’imposer véritablement comme une pièce rapportée. Le côté droit est toujours couvert par Carvajal et Nacho, mais risque d’être chamboulé par le retour d’Hakimi. Après deux ans au BvB où il a su prouver toutes ses qualités, l’heure du retour dans la capitale espagnole est proche. Le marocain a une belle côte de popularité, d’immenses qualités mais aussi quelques défauts. Se place notamment un problème de positionnement: Hakimi joue majoritairement comme milieu droit, quand ZZ demande à ses latéraux une grande charge défensive, comme peuvent le faire Mendy ou Carvajal. Les quelques largesses défensives, notamment de positionnement, du marocain, vont donc devoir être réglées.

La heat map d’Hakimi souligne son coffre et son volume de course, qu pourront l’aider à travailler sur ses lacunes défensives. (Crédits: FootballBH)

En revanche, la qualité offensive d’Hakimi, sa propension à arriver comme une bombe dans la surface et sa qualité de centres sont des armes majeures dans une équipe où les latéraux sont aussi importants qu’au Real. Hakimi peut donc se voir devenir une solution différente de ce qu’offre Carvajal, plus éclatante, plus joueuse. Si Hakimi trouve sa place dans l’effectif, ce ne sera sûrement pas le cas d’Odriozola. L’espagnol n’a pas convaincu cette saison, que ce soit au Real où au Bayern, où il n’a joué que 2 matchs depuis Janvier. L’ex de la Sociedad va sûrement être amené à quitter la casa blanca. Le côté droit de la défense madrilène est assez ouvert à un renfort, ce qui n’est pas le cas du côté gauche. Entre Ferland Mendy et Marcelo, Sergio Reguilon, malgré une belle saison à Séville, ne pourra faire son trou. Sauf si … Marcelo est amené à partir, ce qui a été une possibilité l’été dernier. Le brésilien, brillant mais vieilissant, n’est pas une solution long terme comme peut l’être Reguilon. En cas d’une saison supplémentaire de Marcelo, un nouveau prêt de l’Espagnol pourrait être bonne option, afin de continuer à préparer le futur. D’autant plus qu’il a récemment confié son amour pour le club Sévillan, ou un prolongement de son prêt serait gagnant pour les 3 parties.

« Je n’ai rien à dire ici, j’aime la ville, le club et mes coéquipiers. Des décisions seront prises cet été. » a confié Sergio Reguilon à Mundo Deportivo. (Crédits : The Real Champs)

Les défenseurs centraux Javi Sanchez, en fin de contrat, et Jesus Vallejo, en fin de contrat dans 1 an, ne semblent pas posséder un futur à Madrid. Le premier partira libre, le second partira sûrement pour une somme d’argent afin de capitaliser sur sa dernière année de contrat.

Au milieu, des recrues plus que des retour de prêt.

« Le meilleur de Dani Ceballos est encore à venir. Je veux me sentir important et être un leader. »

Dani Ceballos sur un potentiel retour à Madrid.

De Camavinga à Pogba en passant par Van de Beek, les rumeurs de recrues dans le milieu madrilène se suivent et se succèdent. Avec l’émergence de Valverde et les meubles déjà en place (Modric, Kroos, Casemiro, Isco) et malgré de départ probable de James Rodriguez, le chemin semble bouché. Sauf, peut-être, pour le prodige Norvégien Odegaard. En prêt du côté de la Real Sociedad, nous lui avions dédié un article détaillant son possible apport avec l’effectif madrilène que vous pouvez retrouver en cliquant ici. Odegaard devait rester 2 ans en prêt au Pays Basque, mais le Real a évoqué la possibilité de le rapatrier un an plus tôt durant la saison. Le dossier Dani Ceballos, à qui il reste plusieurs années de contrat mais sur lequel Zidane ne compte pas, est aussi important. L’espagnol ne désespère pas sur le fait de réussir au Real : « Le meilleur de Dani Ceballos est encore à venir. Je veux me sentir important et être un leader » confiait-il récemment sur un éventuel retour à Madrid. Mais ZZ ne l’entend sûrement pas de cette oreille. Un nouveau prêt n’est donc pas à exclure, mais un départ semble plus que probable. Reste Oscar Rodriguez, très en vue du côté de Léganes cette saison (7 buts 2 passes dé), qui possède pléthore de courtisans. Le Bétis semble être le plus actif sur le dossier, mais le Real espérerait une vingtaine de millions d’euros pour le pur produit de La Fabrica. Difficile de voir un avenir au sein des madrilènes pour le jeune milieu offensif.

S’intégrer au secteur offensif, objectif impossible?

« Et moi alors ? » (Crédits : Onze Mondial)

Avec pas moins de 13 joueurs actuellement capables d’occuper un poste offensif dans l’effectif madrilène, le secteur paraît, là aussi, bouché. D’autant plus si l’on suit les rumeurs faisant étalage d’un intérêt madrilène pour Sancho, Haaland ou autres Mbappé. Peu de place donc pour les jeunes joueurs du Real, Takefusa Kubo en tête. Le Japonais, à qui on avait aussi consacré un article, semble encore assez loin de pouvoir s’imposer au Real. Le joueur de 18 ans doit s’inspirer du parcours de Martin Odegaard et espérer avoir une trajectoire similaire. Ce qui ne sera pas le cas de Borja Mayoral, Jorge de Frutos ou Alberto Soro, tous sur le départ, que ce soit librement ou via un transfert.

Récolter les fruits de la récente politique sportive du club.

Depuis plusieurs années, le Real Madrid a changé de directive. En allant chercher, à l’étranger, de très jeunes joueurs pour d’immenses montants, le Real s’est retrouvé à cumuler certains joueurs. L’abondance de profils offensif dans l’effectif madrilène est une résultante de cette stratégie. L’accumulation de prêts est aussi une conséquence, ce qui a pour effet de bloquer certains jeunes de la Castilla, au profit de joueurs internationaux. Oscar Rodriguez en est un exemple. En revanche, les premiers fruits de cette politique vont pouvoir être cueilli, notamment par l’intégration possible d’un Martin Odegaard au sein de l’effectif.

Oscar Rodriguez, sur le départ du Real pour 20 millions d’euros ? (Crédits : Foot Mercato)

Mais si le Real cumule les jeunes internationaux (Vinicuis, Rodrygo, Reinier), la Fabrica reste un atout important de los blancos, et le Real cherche toujours à attirer les meilleurs jeunes joueurs Espagnols (Isco, Asensio, Vallejo etc). Cette stratégie de prêts ou de ventes avec rachat prioritaire (comme pour Mariano Diaz récemment) n’en est qu’à ses débuts et l’on risque de voir des prêts être reconduits pour certains joueurs, comme d’autres plus jeunes qui pourront aller faire leurs armes via de nouveaux prêts. Cela permet au Real de cumuler formation, post formation et recrutement de très jeunes espoirs Espagnols et internationaux afin de ne pas louper le prochain Isco, ou le prochain Neymar.

En somme, l’effectif fourni du Real ne laisse que peu de place à ses jeunes joueurs afin de venir s’imposer dans l’effectif. Seuls Hakimi, Lunin, Odegaard et dans une moindre mesure Reguilon et Ceballos peuvent rêver d’un retour dans la capitale. Les autres risquent de se diriger vers de nouveaux prêts, ou de quitter le club. La Casa Blanca devra faire des choix, qui risquent de n’être que secondaire, passant derrière les ventes éventuelles et nécessaires (Bale, James), et certaines recrues potentielles qui peuvent apporter une plus-value immédiate à l’équipe de Zinedine Zidane.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :