Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2020 : Deni Avdija, l’européen qui intrigue la NBA

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. La reprise NBA ne fait désormais plus aucun doute. Les officiels ciblent la date du 25 septembre 2020 pour organiser la draft. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects du pays. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

DENI AVDIJA

Date de naissance : 3 janvier 2001 – Classe : International

Club : Maccabi Tel Aviv (EuroLeague) – Bilan 2019/2020 : 19v/9d

Poste : Ailier (#8)

Mensurations*
Taille : 201 cm – Poids : 97,5 kg – Envergure : 205,7 cm
(source : scouting report du 23 janvier – thestepein.com)

Statistiques saison
26 matchs joués (5 débutés) // 4 pts // 2,6 reb // 1,2 ast // 0,4 stl // 0,2 blk
14,3 minutes joués/match // 43,6% FG // 27,7% 3Pts // 55,6% FT // 0,7 Tov // 2 PF

PROFIL

CONTEXTE D’ÉQUIPE

Le Maccabi Tel Aviv s’est imposé depuis des années comme la vitrine du basket israélien en Europe et dans le monde. Le club a remporté 53 fois la Ligue Israélienne au cours de son histoire, 44 Coupe d’Israël et surtout 6 EuroLeague dont la dernière remonte à la saison 2013-2014. Depuis ce succès, le Maccabi Tel Aviv a éprouvé quelques difficultés sur le plan national et européen. En 2017, l’arrivé au poste d’entraîneur de l’ancien coach-assistant des Hawks, Neven Spahija, a remis le club sur de bons rails jusqu’à son éviction au début la saison 2018-2019 après un départ catastrophique en EuroLeague. C’est le grec Ioannis Sfairopoulos, passé notamment par l’Olympiacos, qui reprend l’équipe et s’aligne sur le projet de son prédécesseur en restructurant l’effectif. Il termine la saison en conduisant Tel Aviv au titre de Champion en Ligue Israélienne, de bons augures pour la saison suivante d’EuroLeague. Emmené par de nombreux anciens joueurs de NBA comme Omri Casspi, Quincy Acy, ou Tyler Dorsey, Tel Aviv vise les sommets de l’Europe. Ajoutons l’excellent capitaine John DiBartolomeo, l’ailier prometteur Yovel Zoosman, le vétéran Othello Hunter, le surprenant Amar’e Stoudemire et on obtient une équipe taillée pour rivaliser avec les meilleurs clubs européens. Ainsi, lorsque l’EuroLeague s’est achevée en raison de la crise sanitaire mondiale le 12 mars 2020, le Maccabi Tel Aviv est 5ème, à égalité avec les champions en titre, le CSKA Moscou.  Les hommes de Sfairopoulos terminent avec un bilan de 19 victoires pour 9 défaites et sont très bien installés en tête du championnat israélien avec 19 victoires pour 2 défaites. Dans cet effectif dense et complémentaire, un jeune joueur attire les regards des franchises NBA en vue de la draft 2020, son nom : Deni Avdija.

PARCOURS

Fils de Zufer Avidja, ancien basketteur professionnel de l’équipe nationale Yougoslave, Deni est sur les radars NBA depuis l’âge de 16 ans. Entre 2017 et 2019, il conduit l’équipe junior du Maccabi Tel Aviv à trois titres consécutifs. Avdija dispute ses premières minutes professionnelles le 19 novembre 2017 à l’âge de 16 ans 320 jours, soit le plus jeune joueur de l’histoire du club. Lors de l’exercice 2018-2019, l’israélo-serbe effectue une saison prometteuse chez les pros avec seulement 6,4 minutes de moyenne lors de ses 8 apparitions en EuroLeague. Sa réputation internationale prend un tournant lors des Championnats d’Europe U20 organisé à Tel-Aviv en juillet 2019. Deni Avdija monte en puissance au cours de la compétition et éclabousse progressivement la jeune scène européenne de son talent. Aux côtés de Yam Madar, Avdija conduit l’Israël à son deuxième titre en deux ans. Il termine le championnat avec des moyennes de 18,4 points, 8,3 rebonds et 5,3 passes décisives en 7 matchs. Lors de la demi-finale, l’ailier sort une belle performance contre les Français avec 26 points, 11 rebonds et 5 interceptions. En finale, face à l’Espagne, il termine avec 23 points, 5 rebonds et 7 passes. Deni Avdija est logiquement élu MVP du tournoi. Beaucoup d’attentes sont placées en lui pour la saison 2019-2020. Mais le jeune Avdija peine à avoir un impact sur le jeu de son équipe au niveau européen, l’ailier semble davantage s’épanouir dans le Championnat Israélien. Malgré des statistiques peu reluisantes en EuroLeague, Deni Avdija a toujours été considéré comme un lottery pick depuis ses performances aux Championnats d’Europe. Reconnu comme l’un des meilleurs prospects internationaux de cette cuvée, le joueur du Maccabi Tel Aviv pourrait bien se retrouver dans le Top 10 de la prochaine draft.

DESCRIPTION DU JOUEUR

Physiquement d’abord, Deni Avdija est un bel athlète de 2 mètres 01 avec une carrure déjà calibré pour les ligues professionnelles. Avec ses 97 kilos, l’ailier israélien a montré en EuroLeague qu’il pouvait tenir le choc physiquement face aux vétérans européens. Même s’il devra encore renforcer le haut de son corps, Avdija ne devrait pas trop souffrir physiquement lors de sa première année. Il combine cette force avec une belle accélération, une grande agilité et une mobilité intéressante. Des qualités qui font de lui un joueur très polyvalent, aussi bien en attaque qu’en défense. Et c’est bien cette particularité qui séduit les franchises NBA : Deni Avdija peut (presque) tout faire sur un terrain. En attaque d’abord, Avdija s’est révélé comme un excellent cutter. Avec un très bon sens du placement, et une bonne lecture des courses, il réussit se frayer facilement un chemin vers le cercle. Deni Avdija combine cette force avec une excellente finition grâce à un très beau touché près du cercle. Il sait saisir les catch and drive, utilise très bien son corps et a réussi quelques finitions en force dans le trafic. En revanche, sa palette dans la raquette n’est pas très développée et il ne peut pas réellement compter sur son pop vertical pour conclure. En NBA, son envergure inférieure aux joueurs de sa taille et ce manque de technique pourrait bien le handicaper dans son efficacité intérieure. Deni Avdija est également un joueur de post-up efficace. Même si sa technique et son jeu de jambes sont perfectibles, l’Israélien a montré qu’il pouvait scorer dans cette position notamment face à des adversaires plus petits. Avdija n’utilisera probablement pas beaucoup cette compétence en NBA mais c’est toujours intéressant de savoir qu’il est efficace sur les mismatches. En défense, Deni Avdija s’est révélé comme un excellent défenseur d’équipe. Ses réactions et ses déplacements sont très intéressants et il compense ses lacunes physiques par un QI basket très élevé. Polyvalent, il est capable de switcher sur les écrans et de contester les tirs extérieurs. En revanche, sa détente verticale limitée et son envergure moyenne risquent de freiner son impact défensif en NBA dans la contestation des tirs. De même, Avdija ne possède pas une bonne rapidité latérale et pourrait rapidement se voir déstabilisé par les dribbleurs NBA. Avec un jeu de jambes confus et loin d’être efficace, Avdija devra travailler sa défense on-ball s’il souhaite obtenir un temps de jeu conséquent. Vous l’aurez compris, au-delà de sa polyvalence, c’est le QI basket de Deni Avdija qui séduit la NBA. Avec un dribble solide et peu risqué, l’Israélien exploite très bien son excellente vision du jeu. Avdija est très bon passeur pour un forward. Si son dribble est basique, il parvient toujours à maintenir son défenseur à distance. Sa lecture des pick and roll est très intéressante. Grâce à un bon timming, une libération rapide et puissante du ballon, Avdija peut être utilisé dans les écrans, à l’initiative ou à la réception. Si Avdija apparaît comme un joueur complet et intelligent, un secteur particulier interroge les observateurs : son tir. C’est une évidence, Deni Avdija n’est pas (encore) un bon tireur. Lors de sa première année avec Tel Aviv, il affichait un taux de réussite de 50% à 3pts sur 1,3 tentatives. Cette année, son adresse est tombée à 27,7% sur 1,8 tentatives. Une statistique inquiétante surtout lorsqu’on la fait correspondre avec ses 55,6% aux lancers francs. Mais il y a quelques éléments nous indiquant que ce prospect peut s’améliorer dans ce domaine. Sa mécanique est bonne : le haut du corps est bien positionné, le coude n’est pas fuyant et le mouvement parait fluide. En revanche, la libération du ballon ne se fait pas de haut en bas, son corps se courbe et ses pieds manquent de stabilité. Avdija est déjà reconnu pour son éthique de travail, s’il parvient à travailler sur le bas de son corps au moment du tir, il pourrait très bien s’améliorer dans ce secteur. Une progression impérative pour exister de manière durable en NBA.

Un ailier intelligent, capable de passer, de finir près du cercle et défendre en équipe… Pas mal non ? Avdija est un joueur complet mais n’excelle dans aucun domaine en particulier. Son excellente éthique de travail pourrait bien être le facteur déterminant dans la réussite professionnelle de ce prospect intriguant.

✔️ FORCES

  • Bonne taille, belle carrure.
  • QI Basket élevé.
  • Très bon passeur pour son âge et son poste.
  • Bonne compréhension et bonne utilisation des pick and roll.
  • Bon défenseur d’équipe.
  • Bon jeu en transition, belle lecture du jeu.  
  • Très bonne finition près du cercle.
  • Absorbe le contact.
  • Joli touché.
  • Dribble basique mais fiable.
  • Polyvalent.
  • Efficace au post.
  • Bonne éthique de travail.

FAIBLESSES

  • Envergure inférieure aux autres joueurs de sa taille.
  • Explosivité, détente verticale.
  • Adresse au tir : incohérence dans le bas du corps.
  • Adresse extérieure.
  • Adresse aux lancers francs.
  • Difficulté en défense sur le porteur de balle.
  • Manque de technique offensive.
  • Palette offensive dans la raquette à étoffer.
  • Attention à la concentration en match.
  • Rapidité latérale.

PRÉDICTION DRAFT 2020

Premier tour (Top 10)

Hypothèse : #4 – Atlanta Hawks

Deni Avdija fait partie de ces prospects que l’on peut qualifier de « diamant brut ». Beaucoup de domaines sont à développer mais le potentiel est certain. Avec leur hypothétique 4ème pick, les Hawks pourraient bien choisir l’Israélien pour compléter leur effectif. Défenseur d’équipe, capable de créer pour l’équipe et avec un shoot en développement, Avdija serait très bien à Atlanta aux côtés de Trae Young et de John Collins. Les Hawks ont sélectionné deux ailiers prometteurs lors de la dernière draft et il se pourrait bien que le joueur du Maccabi Tel Aviv se retrouve au poste 4. Il est capable de tenir ce poste, mais difficile de savoir si l’ensemble de ses compétences soient parfaitement exploitables dans cette position.

NOTE DU CCS

L’impact de Luka Doncic a eu des effets positifs et négatifs sur la réputation des prospects européens. D’une part, il a réussi à attirer l’attention des scouts NBA sur le Vieux Continent mais impose également une comparaison permanente, notamment pour des joueurs au profil similaire. Les perspectives d’Avdija lors de cette draft sont assurément influencées par le regard que le porte sur le prodige Slovène. Deni Avdija a du potentiel mais il lui faudra certainement plus de temps pour le développer que Luka Doncic. Grâce à sa polyvalence et son intelligence, l’ailier israélien réussira en NBA mais pour quel rôle et dans combien de temps, telle est la question.

Retrouvez ici les derniers profils de la Draft NBA 2020 :

Precious Achiuwa

Tyrese Maxey

Tyrese Haliburton

Vernon Carey Jr.

Nico Mannion

Jaden McDaniels

James Wiseman

RJ Hampton

Onyeku Okongwu

Cole Anthony

Saddiq Bey

Obi Toppin

Isaac Okoro

Devin Vassell

%d blogueurs aiment cette page :