Café Crème Sport

Qui est Robson Bambu, la nouvelle recrue des aiglons ?

Contrairement à la saison dernière, l’OGC Nice s’est très vite positionné sur le marché des transferts en officialisant, vendredi dernier, la venue du défenseur central et international U23 brésilien, Robson Bambu, pour un montant avoisinant les 8 M€, selon l’Équipe. Avec ce transfert, les aiglons anticipent déjà le départ du défenseur français Malang Sarr qui partira libre à l’issue de la saison. Robson Bambu avait attiré l’oeil de nombreux recruteurs français, notamment ceux de l’Olympique Lyonnais, du LOSC et de Montpellier, lors du tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques disputé avec sa sélection du Brésil, l’hiver dernier, mais les niçois ont finalement réussi à avoir le dernier mot dans ce dossier. Toutefois, il reste peu connu du grand public… alors qui est-il ? Présentation !

Des débuts intéressants avec Santos

Originaire de Sao Vicente dans l’état de Sao Paulo, où il naît le 12 novembre 1997, Robson Bambu, de son véritable nom Robson Alves de Barros, intègre dès l’âge de 10 ans la formation d’un des plus grands clubs brésiliens, le Santos FC. Débutant son apprentissage en tant qu’attaquant, le jeune joueur brésilien descend rapidement d’un cran, puis d’un autre et devient latéral droit. Il occupera ce poste dans les équipes de jeunes de Santos pendant quatre ans avant de connaître une incroyable croissance durant son adolescence, cette croissance poussera ses formateurs à le repositionner en tant que défenseur central, poste qu’il occupe aujourd’hui, il doit d’ailleurs son surnom « Bambu » à son allure allongée comme la plante.

Le 25 août 2018, lors de la 21e journée de Série A (championnat brésilien), Robson Bambu est enfin lancé dans le grand bain par son entraîneur, Cuca, dans un match opposant Santos à Bahia. Il entre à la 18e minute et doit remplacer un de ses coéquipier, blessé. Sa prestation est solide et cela lui permet d’enchaîner les matchs. En effet, lors des sept rencontres suivantes, le défenseur brésilien en débute sept… avant de petit à petit rentrer dans le rang et de ne jouer que quelques bouts de matchs par-ci par-là.

Robson Bambu sous le maillot de Santos, en 2018 (tribunapr.com)

Départ pour l’Athletico Paranaense

En manque de temps de jeu et en fin de contrat avec Santos, Bambu s’engage librement, le 1er janvier 2019, avec l’Athletico Paranaense. Malheureusement, son temps de jeu ne grimpe pas, cela étant, il participe activement à la Coupe du Brésil 2019 remporté par son club en étant titulaire lors des deux matchs aller-retour de la finale face à l’Internacional Porto Alegre (1-0, 2-1). Finalement, le défenseur brésilien participe à une vingtaine de matchs durant la saison dont huit rencontres de championnat et une de Copa Libertadores.

Dans le club de Paranaense, Robson Bambu se lie d’amitié avec le, désormais, lyonnais, Bruno Guimaraes, cette amitié atteint son paroxysme, le 10 février dernier, lorsqu’avec l’équipe du Brésil U23, les deux hommes remportent le tournoi de qualification pour les J.O 2020 (reportés depuis), face à l’Argentine U23 (0-3). Le futur niçois côtoie également d’autres pépites du football brésilien durant ce tournoi, comme le futur joueur du Real Madrid, Reinier ou les grands espoirs de la Bundesliga, Mateus Cunha (Hertha berlin) et Paulinho (Bayer Leverkusen).

Robson Bambu et Bruno Guimaraes posant avec leur médaille d’or après leur victoire dans le tournois que qualification aux J.O (compte twitter Robson Bambu)

Que peut-il apporter à l’OGC Nice ?

Vous l’aurez compris, à l’heure où nous nous parlons Robson Bambu n’a disputé, en tout et pour tout, qu’une grosse trentaine de matchs chez les professionnels en deux saisons, alors que peut-il apporter à un club ambitieux comme l’OGC Nice ?

Comme dit en introduction, Bambu devrait prendre la suite de Malang Sarr, au moins numériquement, au sein de la défense niçoise. Droitier, mais doté d’un excellent pied gauche, le défenseur de 23 ans est un très bon relanceur et n’est clairement pas embêté avec le ballon, d’un point de vue purement défensif, on peut noter qu’il est doté d’une belle lecture du jeu et d’anticipation ce qui lui permet d’éviter le plus possible les duels et d’un bon jeu de tête. Associé au capitaine Dante, ses qualités de relance, d’anticipation et de vitesse pourraient être un parfait complément au vieillissant défenseur brésilien, d’autant que sa marge de progression paraît supérieur à celle de Christophe Hérelle ou de Gautier Lloris. En revanche, la grosse inconnue réside dans sa capacité à s’adapter ou non à la Ligue 1 ; on le sait plusieurs prétendues pépites sud-américaines se sont cassées les dents par le passé sur notre bonne vieille Ligue 1 et il pourrait ne pas faire exception.

À l’heure actuelle, il est donc encore difficile de se faire un avis définitif sur ce défenseur, dû en grosse partie à son faible temps de jeu en professionnel, cela dit ses forces sont bien réelles et avec la nouvelle ambition du club azuréen, on peut également imaginer que son profil a été étudié de très prêt par les recruteurs et dirigeants niçois, voici d’ailleurs un aperçu des talents de défenseur du jeune Robson Bambu :

Pour conclure, voici un tableau récapitulatif de ses forces et faiblesses :

Forces +Faiblesses –
RapideDuels aériens
Bonne lecture du jeu
À l’aise techniquement
Bon relanceur
Exit mobile version