Féminines Foot Féminin

Le bilan des grands championnats européens féminins

A l’image des championnats masculins, la crise du Coronavirus a remis en question bon nombre de championnats européens féminins. Si la Frauen Bundesliga a déjà repris depuis plusieurs semaines, la France, l’Angleterre et l’Espagne ont mis un terme à leur saison 2019-2020. Le CCS vous propose un petit bilan des championnats européens de cet année si particulière.

D1 Arkema : Lyon sacré pour la 14e fois consécutive 

Pour la 46e édition du championnat de D1 français, l’Olympique Lyonnais de Wendy Renard a encore brillé. Achevée en mars 2019 à cause de la crise du coronavirus, l’OL termine sa saison avec beau ratio de quatorze matchs remportés, deux nuls, et aucune défaite. Avec 44 points, les filles de Jean-Luc Vasseur ne comptent que trois petits points d’avance sur le Paris-Saint Germain, plus faible avance depuis la saison 2015-2016. Si l’arrêt du championnat n’a pas changé grand-chose pour l’OM (6 points) et le FC Metz (2 points) tous deux relégués en deuxième division, la bataille pour le titre aurait pu être belle. En effet, impossible de savoir ce qu’il serait advenu, si le match entre l’OL et le PSG prévu mi-mars avait eu lieu. A noter aussi, la belle performance des Girondines qui se retrouve sur la troisième marche du podium. C’est la deuxième année consécutive que le club se pose comme concurrent direct des rouleaux compresseurs lyonnais et parisiens. 

Lyon remporte son 14e championnat devant le PSG (Source : Made in Gones)

Le TOP de la saison : Cette saison, une certaine Marie-Antoinette Katoto a de nouveau marqué les esprits. La jeune parisienne de 21 ans termine meilleure buteuse du championnat avec 16 buts, c’est deux de plus que la Ballon d’or 2018 Ada Hegerberg. Outre ses performances avec le club de la capitale, Marie-Antoinette Katoto a montré de belles choses en Équipe de France notamment lors du Tournoi de France en mars dernier. 

Women’s SuperLeague, and the winner is… Chelsea

Outre-Manche, l’arrêt de la Women’s SuperLeague a largement profité au club londonien de Chelsea. Mais ce n’était pas gagné d’avance ! Les décisions sportives sur la sentence de la fin de championnat ont, en effet, pris un petit bout de temps. Et si pendant deux semaines, les filles de Manchester City, première au classement, espéraient décrocher le titre, la fédération en a décidé autrement : Chelsea devance Manchester au prorata « nombre de points récoltés/nombre de matchs joués. » Les Blues emportent alors leur quatrième titre de championnes d’Angleterre et s’assurent une place pour disputer a Women’s Champion League l’année prochaine, aux côtés de Manchester City. Côté lanterne rouge, à l’inverse de leurs homologues masculins, les Reds de Liverpool n’ont pas eu le temps de rattraper leur retard et seront contraintes de rejoindre la seconde division anglaise la saison prochaine. Une sentence plutôt sévère quand on sait que plus d’un tiers des matchs restaient à jouer.

Les filles de Chelsea sont les heureuses gagnantes de cette Women’s Super League (Source : Women in Football)

Le TOP de la saison : Le fait marquant de cette saison de Women’s SuperLeague c’est la bonne opération de Manchester United. Créée en 2018, la filière féminine de United début sa première saison deuxième division. A peine deux ans plus tard, les filles de ManU se hissent à la quatrième place du championnat anglais, un bel exploit ! 

En Espagne : les Blaugranas sacrées championnes 

Les Barcelonaises remportent pour la cinquième fois la Primera IberdrolaAvec neuf points d’avance sur l’Atletico de Madrid, le FC Barcelone signe une saison quasi parfaite avec 19 victoires, deux nuls et aucune défaite. Finaliste de la WCL la saison dernière, les Barcelonaises s’imposent, aux côtés de l’OL et de Wolfsburg, comme une équipe compétitive en Europe. Du côté des relégations, aucune descente ne sera enregistrée cette saison. Par conséquent, la Primera Iberdrola passe de seize, à dix-huit équipes, et enregistre deux montées : Eibar et Santa Teresa. La belle surprise de cette saison est incontestablement l’équipe de Deportivo Abanca, quatrième du championnat. Après avoir rejoint l’élite en 2019, les filles du Deportivo on réussit à tenir tête à des belles équipes comme la Real Sociedad ou encore l’Athletic Bilbao. 

Les Blaugranas remportent leur cinquième titre de Pimera Iberdrola

Le TOP de la saison : La plus belle des récompenses pour les footballeuses de la Primera Iberdrola est tombée ce mercredi 10 juin : le championnat d’Espagne féminin devient professionnel. Un grand pas pour le football féminin espagnol qui n’était jusqu’à présent, considéré comme sport amateur.

Frauen Bundesliga : reprise et carton de Wolfsburg 

Peu de temps après la reprise de la Bundesliga, le championnat allemand féminin est le premier championnat féminin à retrouver les terrains. Au moment de cette reprise, il restait huit journées pour désigner les championnes de Frauen Bundesliga. À la tête du championnat, le top de la « Deutsche Qualität » : les louves de Wolfsburg, le Bayern et Hoffenheim pouvaient prétendre au titre. Mais depuis la reprise, les filles de Wolfsburg sont inarrêtables. Le club, bien ancré dans l’élite européenne est sur la bonne voie pour remporter un sixième titre de championnes de Fraeun Bundesliga.  À huit points de son dauphin, le Bayern de Munich, les louves assurent leur place européenne et sont à six petites journée du titre Fraeun. 

Les Louves de Pernille Harder sont imperturbables cette saison (Source : WCL)

Le TOP de la saison : Le fait marquant de cette saison se trouve une nouvelle fois du côté des Louves de Wolfsburg. Il s’agit de l’attaquante danoise Pernille Harder, qui en dix-huit journées de championnat, a inscrit 30 buts. Avec 96 réalisations depuis 2017, l’attaquante s’inscrit désormais dans le top 3 des buteuses du club, derrière Martina Müller et Alexandra Popp. 

Women’s Champions League : Vamos pour les phases finales !

Originellement prévus à Vienne, la finale, les quarts et les demis auront finalement lieu en Espagne. Si l’élaboration des villes hôtes aura lieu demain, le 17 juin, des pistes telles que Bilbao et San Sebastián seraient envisagées. Du côté des résultats, l’OL et le PSG se sont aisément qualifiés pour les quarts de finales. Initialement prévus le 25/26 mars et 1/2 avril, les premières phases finales de cette édition se joueront, probablement, courant août. Mais la question qui persiste reste la même que pour leurs homologues masculins : comment assurer l’équité entre les équipes sachant que les Allemandes ont pu reprendre les entraînements, et le championnat bien avant les autres ? En tous cas, rendez-vous demain pour plus de précisions concernant la suite et fin de cette WCL 2019-2020. 

L’Atletico et le Barcelone se connaissent bien et vont se rencontrer en quart de finale de WCL (Source : WCL)

Affiche quarts de finale : 

Atletico de Mardrid (ESP) / FC Bacelone (ESP)

Lyon (FRA) / Bayern Munich (ALL)

Glasgow City (IRL) / Wolfsburg (ALL)

Arsenal (ENG) / Paris Saint-Germain (FRA) 

un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :