A l'affiche

Pourquoi le futur de Chelsea s’annonce-t-il si excitant ?

Le mercato d’été n’est même pas encore ouvert que Chelsea a déjà enregistré les arrivées d’Hakim Ziyech et de Timo Werner, impressionnant non ?

Interdit de recrutement à l’été 2019, le club londonien et son tout nouvel entraineur Franck Lampard a du composer avec ses jeunes, mais aussi avec ses indésirables. C’est pourquoi, malgré une saison intéressante sur le plan sportif, l’été des blues s’annonce chargé.

4 ème du championnat avant la reprise, Chelsea est en passe de se qualifier pour la Ligue des Champions, qui, c’est bien connu, est un argument de choix pour recruter de telles stars ! Le parcours des blues dans cette même compétition cette saison n’est pas désastreux : après s’est sorti d’un groupe homogène avec Lille, l’Ajax et Valence, les londoniens sont tombés sur le Bayern Munich, qui est venu fesser les joueurs de Lampard 0-3 en février dernier. Le club londonien devrai bientôt se déplacer à Munich pour jouer le match retour.

Enfin bref, toujours est-il que Chelsea est en pleine transition. Cette dernière, un peu forcée par l’interdiction de recruter à l’été 2019, est aussi surtout insufflée par Franck Lampard, dont la gestion commence à se faire ressentir.

Véritable Légende de Stamford Brige en tant que joueur, Franck Lampard y réussit aussi comme entraîneur.

Roulez jeunesse

Bloqué sur le mercato, Chelsea a du piocher dans ses réserves de jeunes talent pour la saison en cours.

Ils ont tous moins de 22 ans mais suscitent déjà l’engouement de Stamford Bridge : les « baby blues » comme on les appelle outre-manche, sont incontournables pour le club de la capitale ! Que ce soit notamment Tammy Abraham, ayant envoyé Olivier Giroud sur le banc, ou encore Tomori, nouveau pilier de la défense des blues, tout en passant par les virevoltants Hudson-Odoi ou Mason Mount, tous prennent du galon et rêvent d’une carrière à la John Terry ou bien à la Lampard

« En sortant de l’académie, vous brûlez de parvenir à l’équipe première. D’autant que ces dernières années, il n’y a pas eu grand monde à réussir ce passage, donc en grandissant ensemble, on avait envie de prouver que les observateurs se trompent à propos de Chelsea »

Mason Mount, septembre 2019.

Oui, ces jeunes sont bien entourés par des cadres avec une expérience sans faille, mais il ne faut pas sous-estimer le travail de Lampard dans cette stratégie payante d’intégration des jeunes en équipe première. Cette prise de risque s’est vue récompensée ! C’est notamment flagrant si l’on prend l’exemple de Tammy Abraham et de ses 13 buts et 4 passes décisives en Premier League !

Nouvelle identité et nouveau style

Si je vous dis Chelsea, vous pensez surement à des joueurs comme Terry, Lampard, Diego Costa ou encore au coach José Mourinho. Ces noms n’inspirent souvent pas la pitié, ni la merci, mais bel et bien une sorte de dégout envers ces personnages dont le style de jeu a souvent été blâmé.

Qui n’a jamais entendu que Chelsea était un club de vicelard, de vicieux ? C’est en tout cas l’image qu’a longtemps renvoyé l’équipe londonienne au sein du Royaume de sa Majesté.

Mais cette époque semble révolue, c’est en tout cas ce que Gary Neville, légende de Manchester United et désormais consultant sur SkySport s’applique à dire :

« Je ne dis pas que je n’aime pas Chelsea, mais c’est un club qui a toujours été difficile à aimer à cause de ce qu’ils font et des joueurs qui ont toujours semblé un peu méchants. Aujourd’hui, je pense que c’est l’équipe de Chelsea la plus sympathique depuis qu’Abramovich est arrivé »

Si l’image renvoyé change, c’est aussi le cas du jeu des Blues.

En effet, avec son 4-3-3 Lampard souhaite des passes en une touche et de la rapidité dans les mouvements. Mais ses détracteurs sont aux aguets … En effet, nombreux sont-ceux qui critiquent les résultats de Chelsea, « seulement 4 ème » derrière Leicester mais à dix points de la deuxième marche du podium et à 34 points de l’infernal leader Liverpool, Chelsea ne réalise pourtant pas une mauvaise saison sur le plan purement comptable ! Mais derrière cela, les débuts de Lampard n’ont pas été des plus simples, avec une cinglante défaite 4-0 à la maison contre Manchester United pour le premier match de la saison alors que la première victoire en Premier League n’est arrivée que lors de la troisième journée … Parfois ébranlé, Lampard n’a pas revu ses plans tactiques et a fait preuve de détermination et d’une confiance importante en ses joueurs.

Pleines d’insouciances, les jeunes promesses sportives ne doivent pourtant pas dénigrer l’important de l’expérience des cadres du vestiaires, qui sont souvent derrière pour rattraper les boulettes (on te voit Ngolo).

La deuxième saison de Lampard en tant qu’entraineur est une réussite, et nul doute qu’il parviendra à peaufiner son jeu et ses tactiques pour faire de son club une armada, d’autant plus que le mercato va lui permettre de renforcer son effectif …

Vers un mercato agité ?

Environ 93 millions d’euros : c’est la somme dépensée par Chelsea pour s’offrir le serial buteur Timo Werner et le milieu Hakim Ziyech. Même si Roman Abrahamovic n’a jamais lésiné sur les dépenses, nul doute qu’au vu du contexte sanitaire actuel, le milliardaire russe va chercher à combler les dépenses, ce qui passera évidemment par le départ de certains joueurs.

Je vous ai précédemment parlé des « indésirables » de Chelsea, mais qui sont-ils ? Et bien ce sont des joueurs comme Bakayoko, Palmieri, Drinkwater, Moses, Zappacosta ou encore Batshuayi … Ces derniers ne se sont jamais vraiment imposés au club et Chelsea espère se débarrasser d’eux, d’autant plus qu’ils possèdent une valeur marchande assez importante : on peut estimer que la somme de leur valeur est égale à environ 120 millions d’euros (CF Transfermarket). Ces derniers ont fait l’objet de nombreux prêts et ne sont donc pas restés sur le banc toute la saison, les clubs sont donc d’autant plus facilement intéressés.

Outre ces indésirables, Chelsea n’exclu pas de vendre des cadres comme Ngolo Kanté, Marcos Alonso ou même Kepa Arrizabalaga par exemple, d’autant plus que certains gros salaires vont sans nul doute quitter le club dès la fin de leur contrat (c’est notamment le cas de Pedro, mais aussi de Willian).

Chelsea va donc récupérer des liquidités, rassurant au moment d’investir, surtout quand la presse européenne annonce une offensive important pour la pépite allemande Kai Havertz

Chelsea s’annonce comme un cador la saison prochaine, avec ses jeunes pépites formées au club auxquelles vont venir s’ajouter des pépites étrangères comme Werner ou Ziyech et son entraineur prometteur dans son style, même sujet aux critiques. L’ambition d’Abrahamovic ne fait pas de doute et les investissements en sont une garantie. Préparez-vous, car quand le Russe veut quelque chose, il ne lésine pas sur les moyens ni sur la manière …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :