Autres championnats Foot

Que devient Bojan Krkić ?

Le 16 septembre 2007, Bojan Krkić fait ses premiers pas en tant que professionnel avec le FC Barcelone, en entrant à la 78ème minute d’un match de Liga face à Osasuna. Il rejoint sur la pelouse un certain Thierry Henry, qui est titulaire pour son troisième match avec les Blaugranes. Le premier vient d’être promu en équipe A tandis que le second arrive d’Arsenal pour la somme de 24 millions d’euros. Douze ans plus tard, ils se sont retrouvés. Bojan est toujours joueur, mais son ainé est devenu entraîneur de son club : l’Impact de Montréal. L’espagnol y est depuis l’été dernier tandis que Thierry Henry est arrivé durant l’intersaison, le 14 novembre 2019. Avec la crise du Covid-19, l’équipe des deux anciens barcelonais n’a pu disputer que deux petits matchs dont une victoire. Où en est Bojan Krkić et quel est son avenir en MLS ?

C’est un sacré clin d’oeil. L’époque où Bojan Krkić était l’une des futures stars du football paraît lointaine. Pourtant, il joue toujours et a récemment découvert un nouveau championnat, celui des Etats-Unis. Depuis quelques mois, il est entraîné par son ancien coéquipier, cela aussi paraît lointain. Tentons, aujourd’hui, de ne pas succomber à la nostalgie, car oui, Bojan fait partie de ces joueurs qui aurait pu devenir l’un des plus grands de sa génération. Malheureusement, le talent intrinsèque ne suffit pas et depuis son départ du FC Barcelone, Bojan Krkić erre de club en club, comme si sa période blaugrana n’avait jamais existé…

Un soir de Liga, face au Recreativo Huelva lors de la saison 2008-2009, Bojan Krkić incarne l’avenir. Crédits : Getty images.

Une carrière très loin des projecteurs…

Le 19 septembre 2007, il devient le plus jeune Barcelonais à disputer un match de Ligue des Champions. Ce record tiendra douze ans, battu par Ansu Fati cette saison. Toutefois, un autre exploit reste inégalé, celui du plus jeune capitaine blaugrana de l’histoire. C’était le 21 mai 2011 lors de la dernière rencontre de la saison 2010-2011 face à Malaga. Pep Guardiola avait fait tourné son effectif, car sept jours après, il y avait la finale de Ligue des Champions. De ce fait, Bojan avait été promu capitaine le temps d’un match. Sans le savoir, il venait de disputer son dernier match avec son club formateur… Durant l’intersaison, il est transféré à l’AS Roma, c’est le début d’un long chemin de croix.

En quatre saisons avec le FC Barcelone, Bojan Krkić c’est : 163 matchs, 41 buts et 16 passes décisives. De moins en moins efficace, Pep Guardiola lui indique la sortie en juillet 2011. A ce moment-là, le monde du football croit encore en Bojan, malheureusement pour lui, il ne retrouvera jamais son niveau de ses deux premières saisons barcelonaises.

Depuis, il voyage. Il voyage, car il joue au football sans réellement y jouer. Lui qui a marqué son sport, ne le fait plus, bien au contraire. On se souvient vaguement de lui à Stoke City, car l’équipe des Potters avait réussi à atteindre, deux fois d’affilée, la 9ème place. C’était 2014-2015 et 2015-2016. Malheureusement pour lui, il jouait déjà peu, mais depuis, il n’a disputé que 83 matchs. Revenons légèrement en arrière. Il atterri donc à la Roma en 2011 et joue 33 rencontres de Série A. Il y marque 7 buts et délivre une seule passe décisive. Le club romain ne souhaite pas le conserver et est prêté successivement au Milan et à l’Ajax Amsterdam. Il ne parvient pas à convaincre et est acheté par Stoke City pour la somme dérisoire de 1,8 millions d’euros.

Nous voilà donc revenus en Angleterre. Il y passe cinq saisons. Le club anglais le prête cependant deux fois. Le premier est durant la seconde partie de saison 2016-2017. Bojan découvre alors l’Allemagne et retourne en Premier League. Le board de Stoke ne compte pas sur lui et il est alors prêté au Deportivo Alavès, il retrouve l’Espagne, mais dispute seulement 13 matchs. La saison dernière, il prit part à 21 matchs de Championship, mais rompt son contrat avec le club du Staffordshire à l’issue de la saison. Il décide alors de s’envoler pour l’Amérique du Nord…

Un Bojan joyeux sous son nouveau maillot. (Octobre 2019) Crédits : onceametro.com

Une belle fin de carrière en MLS ?

Bojan arrive dans une franchise du milieu de tableau de MLS, arrivée dans l’élite américaine en 2012. En 2013, ils perdent au premier tour des Play-offs. Deux ans plus tard, ils franchissent ce premier tour, mais échouent en demi-finale de conférence. En 2016, ils atteignent la finale de la conférence Est, mais sont défaits par Toronto. Depuis, ils ne réussissent plus à atteindre la phase à élimination directe. Bojan a devant lui un challenge intéressant, celui de ramener la MLS Cup.

Sur le plan personnel, ses débuts ont été prometteurs. Il a disputé tous les matchs de championnat de son arrivée jusqu’à la fin de la saison. En 8 matchs, il a marqué 3 buts. En 2020, son équipe n’a participé qu’à deux rencontres de MLS avant l’arrêt. Le bilan est donc difficilement réalisable. Les louanges sont davantage à dresser du côté de l’équipe en générale et peut-être encore plus pour l’entraîneur : Thierry Henry. Son bilan est pour l’instant d’une victoire, trois matchs nuls et une défaite. En MLS, c’est une victoire et un match nul tandis qu’en Ligue des Champions de la CONCACAF – la C1 regroupant les clubs d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes – les hommes de Thierry Henry ont passé les huitièmes et ont perdu le match aller des quarts, qui était pourtant à domicile.

Tout est à faire pour l’équipe des deux anciens barcelonais. La Major League Soccer est de retour pour le 8 juillet pour un tournoi comptant pour la saison régulière. Cela durera tout l’été et nous permettra de voir comment va se comporter la franchise canadienne. Espérons que Bojan puisse briller sous la houlette de son ancien coéquipier.

Treize ans ont passé depuis les débuts sensationnels de Bojan dans le monde du football professionnel. Il n’a jamais réussi à confirmer son potentiel extraordinaire. Il fait partie de ces joueurs qui sont prédestinés à des grandes carrières. Comme beaucoup d’autres, la tête et le corps n’ont pas suivi malgré un talent indéniable. Aujourd’hui, Bojan a 29 ans et triompher en MLS apparaît comme son dernier espoir. C’est à lui de tout donner pour finir sur une bonne note.

(Crédits photo de couverture : zimbio.com – Getty images)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :