Bundesliga Foot

Les 10 choses à retenir de la Bundesliga 2019-2020

Ce week-end eut lieu la dernière journée du championnat d’Allemagne. Pour la huitième fois consécutive, le Bayern fut sacré champion. Un record. Le 30ème de leur histoire. Un autre record. Outre la domination du club bavarois, d’autres statistiques sont à relever. 3.21, c’est le nombre de buts marqués en moyenne par match durant cette Bundesliga 2019-2020, un record depuis l’exercice 86-87. Très offensive, cette saison allemande nous offre un autre record. 115, c’est le nombre de victoires à l’extérieur en 34 journées, le record précédent était de 102 en 2010-2011. Ce n’est pas tout, d’autres faits marquants sont venus ponctuer ce championnat d’Allemagne 2019-2020, voici le top 10 du CCS.

10. Le quadruplé de Kramarić

Durant cette dernière journée, un homme s’est distingué plus que les autres : Andrej Kramarić. Sur la pelouse de Dortmund, le joueur d’Hoffenheim a inscrit un quadruplé et a permis à son équipe de s’imposer 4 à 0. Au-delà de son incroyable performance, le croate à établi trois records. Jamais un joueur d’Hoffenheim n’avait marqué de quadruplé en Bundesliga depuis l’accession en 2008. Jamais un joueur n’avait réussi à mettre un quadruplé à Dortmund dans un match de Bundesliga et enfin, Kramarić est le premier joueur croate à inscrire un quadruplé dans un match du top 5 européen. C’est assez incroyable et cela nous permet de saluer le joueur qu’il est, car depuis plusieurs saisons, Andrej Kramarić s’est imposé comme l’un des meilleurs buteurs de la Bundesliga.

Un penalty marqué à l’aveugle qui lui a permis de porter le score à 4-0. Crédits : fr.cameroonmagazine.com

9. Le Borussia Mönchengladbach de Marco Rose

Cela faisait quatre ans que Gladbach ne s’était pas qualifié en Ligue des Champions. Le principal artisan de cette réussite est Marco Rose. En un an, l’entraîneur allemand a fait de son équipe l’une des plus belles à regarder, en partie grâce à sa paire française. Alassane Pléa et Marcus Thuram ont permis au Borussia Mönchengladbach de terminer la saison à la 4ème place. Une très belle récompense pour une équipe qui n’était pas attendue à ce niveau-là. Beaucoup de joueurs ont progressé. Le meilleur exemple est Alassane Pléa. Avec son « double-double », c’est-à-dire qu’il a inscrit 10 buts et 10 passes décisives – il est le second joueur français, après Franck Ribéry, à réussir une telle prouesse -, il fut incontestablement le meilleur joueur de son équipe cette saison.

Marco Rose et sa paire d’attaque française. Crédits : magazin.comunio.de

8. Alphonso Davies, la surprise canadienne

A seulement 19 ans, le néo-bavarois s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs de la saison. C’est déjà très fort, mais il s’est surtout imposé comme l’un des meilleurs à son poste en Europe, celui de latéral gauche. Il a brillé en Ligue des Champions, en témoigne son très bon match à Stamford Bridge en février dernier et une victoire des bavarois 3 à 0. Nous connaissons l’histoire du canadien d’origine libérien mais il faut tout de même rappeler que jusqu’à cette saison, Davies évoluait en tant que joueur offensif. On se rend compte que c’est encore plus impressionnant qu’un aussi jeune joueur soit devenu aussi bon aussi vite à un poste qui n’était pas le sien il y a encore quelques mois. Auteur de 3 buts et 9 passes décisives en 37 matchs toutes compétitions confondues, on ose à peine imaginer la suite.

Alphonso Davies face à Reece James lors du 1/8ème de finale aller de la C1. Crédits : sportingnews.com

7. Le Werder Brême n’est pas encore sauvé

Le 2 juillet prochain, les hommes de Florian Kohfeldt affronteront Heidenheim dans le cadre des barrages. Le match retour aura lieu quatre jours plus tard chez le troisième de 2. Bundesliga. Le maintien n’est donc pas encore acquis pour le Werder. Ce week-end, ils ont fait un pas en avant, après leur victoire 6 à 1 face à Cologne. Cela leur a permis de disputer ce barrage en finissant 16ème du championnat. Il faut savoir que si relégation il y a, cela sera un drame pour le football allemand. A l’instar d’Hambourg il y a deux ans, le club de Brême est un historique de la Bundesliga. Pour cause, Kohfeldt et ses joueurs ont disputé leur 1900ème match au sein de l’élite allemande, aucun club ne fait mieux. D’autre part, depuis la création de la Bundesliga en 1963, le Werder n’est descendu qu’une seule fois, c’était lors de la saison 1979-1980. La 16ème place de cette année est donc la pire depuis 40 ans ! Enfin, il faut savoir que c’est la première fois que le Werder Brême va disputer un barrage pour se maintenir en Bundesliga. Rendez-vous donc le 2 juillet pour une double confrontation qui s’annonce historique.

L’entraîneur du Werder Brême, Florian Kohfeldt, peut devenir le nouveau héros du Werder. Crédits : bild.de

6. Kai Havertz, la saison de la confirmation

Après un exercice comme le sien, il est peut-être temps pour lui d’aller voir ailleurs. Sa fin de saison en boulet de canon, 6 buts et une passe décisive sur ses 8 derniers matchs, a confirmé tout son potentiel. Même si son équipe n’a pas réussi à finir dans le top 4, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions, lui et son équipe a réalisé une très belle seconde partie de saison. A noter que le Bayer Leverkusen a finit la saison avec le plus haut total de points jamais réalisé pour une équipe finissant au-delà de la 4ème place. Il est aussi intéressant de dire que Peter Bosz a lancé le jeune Florian Wirtz. Ce joueur de 17 ans a battu un record de précocité : celui d’être devenu le plus jeune buteur de l’histoire de la Bundesliga. Kai Havertz a donc trouvé son successeur.

Auteur de 12 buts et 6 passes décisives en Bundesliga cette saison, Kai Havertz ne sera surement plus un joueur du Bayer Leverkusen la saison prochaine. Crédits : eurosport.de

5. Un Borussia Dortmund très jeune et pourtant très fort

Jadon Sancho, Achraf Hakimi, Erling Haaland, ces trois joueurs ont respectivement 20 ans, 21 ans et 19 ans, et ont été les meilleurs joueurs de leur équipe. Si jeunes et déjà si fort. Avec Marco Reus et Raphaël Guerreiro, les 3 wonderkids ont porté leur équipe à une 2ème place du championnat qui a battu un record : celui d’avoir marqué 84 buts en 34 journées. Jamais Dortmund n’avait fait aussi bien dans son histoire. Longtemps dans la course au titre, ils ont craqué dans la dernière ligne droite, comme l’année passée. La défaite lors du Klassiker fut sûrement le tournant de la saison. Enfin, un record personnel mérite d’être signalé et appartient à Jadon Sancho. Il illustre parfaitement la singularité de sa réussite. Il est devenu le premier joueur anglais à inscrire un triplé dans un championnat du top 5 européen – hors Premier League – depuis Brian Stein avec Caen le 31 mai 1989. C’était le 31 mai 2020 face à Paderborn.

Jadon Sancho cette saison, c’est 17 buts et 16 passes décisives en 32 matchs de Bundesliga, à 20 ans. Crédits : Getty Images.

4. Une seconde partie de saison historique pour le Bayern Munich

Début décembre 2019, le Bayern n’est pas leader de son championnat, on pense alors que c’est la fin d’une ère. Pourtant, 6 mois plus tard, Hans-Dieter Flick et ses joueurs ont fêté leur 30ème titre de leur histoire. Avec 49 points sur 51 possibles sur la phase retour, le club bavarois a plus qu’égalé son record de 2012-2013, il l’a amélioré. Il y a sept ans, leur différence de buts était de +43, cette année, elle est de +44. Ils ont donc effectué la meilleure seconde partie de saison de l’histoire de la Bundesliga. Ils ont également égalé leur record de 87 et 2013 : celui d’être invaincu sur la phase retour. Et ce n’est pas tout car ils ont égalé un autre record : celui d’avoir inscrit le plus grand nombre de buts sur une phase retour avec 54 buts marqués. Enfin, pour rester dans les records, jamais un club n’avait marqué autant de buts à l’extérieur sur une saison en Bundesliga : 47.

Hans-Dieter Flick, le grand artisan du Bayern version 2020. Crédits : miasanrot.com

3. Jusqu’où ira Erling Haaland ?

Qui aurait pensé qu’Haaland aurait cassé autant les codes du football en arrivant au Borussia Dortmund en janvier dernier ? Pas grand monde. A 19 ans, il a brisé de nombreux records et en l’espace de quelques mois, il s’est révélé au monde entier. Erling Haaland est devenu le premier joueur de l’histoire de la Bundesliga à marquer 9 buts lors de ses 6 premiers matchs. Avec Dortmund, c’est 16 buts et 2 passes décisives en 17 rencontres toutes compétitions confondues, des statistiques à faire rougir Lionel Messi. A 19 ans, il en est déjà à 10 buts en seulement 8 matchs de Ligue des Champions. En somme, Erling Haaland est sans aucun doute la surprise de 2019-2020 et est bien parti pour réaliser une immense carrière.

Erling Haaland sous le maillot du Borussia Dortmund, mais pour combien de temps ? Crédits : 90min.com

2. La saison extraordinaire de Robert Lewandowski

Pour beaucoup, il mérite déjà le Ballon d’or 2020, mais avant décembre, ce qui est sur, c’est qu’il mérite son titre de meilleur joueur de Bundesliga 2019-2020. Impliqué sur 37 buts, personne ne fait mieux que lui en Allemagne cette année. Il a surtout battu son nombre de buts marqués sur une même saison : 34, mais ce qui est encore plus époustouflant est qu’il est devenu le joueur étranger ayant marqué le plus buts sur une même saison de Bundesliga. Cela récompense son incroyable domination qui pourrait être couronné par un très beau parcours en Ligue des Champions, voire une victoire ? C’est en tout cas largement envisageable au vu de la très bonne forme de son équipe.

Robert Lewandowski embrassant ton trophée de meilleur buteur de Bundesliga, le cinquième de sa carrière. Crédits : lesoir.be

1. Les 21 passes décisives de Thomas Müller

Voici un record qui est passé sous silence ces derniers jours. Jamais un joueur n’avait réussi à délivré autant de passes décisives en une seule saison en championnat. Thierry Henry en avait délivré 20 avec Arsenal en 2002-2003, Kevin de Bruyne en avait également délivré 20 avec Wolfsburg en 2014-2015, Xavi en avait également délivré 20 avec le Barça en 2008-2009. Thomas Müller a fait mieux en seulement 33 matchs. L’allemand a égalé un autre record, celui du nombre de titres de champions d’Allemagne. Avec David Alaba, ils rejoignent Franck Ribéry avec 9 Meisterschale remportés. Ces deux records, Müller le doit en grande partie à Hans-Dieter Flick, repositionné en numéro 10, le champion du monde 2014 a accompli sans aucun doute l’une des plus belles saisons de sa carrière.

Flick et Müller, le premier fut l’homme qui redonna la confiance au second. Crédits : sportbuzzer.de

Cette saison de Bundesliga fut l’une des plus belles de ces dernières années, malgré une conclusion qui devient habituelle depuis 2013 : le couronnement du Bayern Munich. Pour le suspense, espérons que le titre soit encore plus disputé la saison prochaine…

(Crédits photo de couverture : lavoixdunord.fr)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :