Foot Premier League Sélections nationales

Declan Rice est-il le milieu défensif que toute l’Angleterre attend ?

De Jadon Sancho à Mason Greenwood en passant par Trent Alexander Arnold, la fédération anglaise se constitue une équipe de jeunes joueurs hyper talentueux. Le fruit d’un changement de direction opéré à la formation, suivi d’une volonté étatique de remettre le football de rue au centre des activités pour les jeunes anglais, notamment à Londres. Ce qui a joué sur la formation de Declan Rice, londonien de naissance et footballeur depuis son enfance. Le milieu défensif des Hammers survole cette saison dans une équipe en difficulté, ce qui attire l’œil des recruteurs et du sélectionneur anglais, Gareth Southgate.

Sur les 3060 minutes disputées par West Ham cette saison, Declan Rice en a disputé …. 3060. L’intégralité des 34 matchs, preuve de son importance et de son statut : premier nom coché sur la feuille de match. Cette régularité est à mettre à son crédit, mais ne serait qu’anecdotique si elle n’était accompagnée de prestations de très, très haut niveau. Tant et si bien que le joueur de 21 ans compte déjà 7 sélections avec les Three Lions. En concurrence avec Henderson en Dier, il est aussi régulièrement cité comme pouvant rejoindre les Blues de Chelsea, où il pourrait retourner en défense centrale. Alors, Declan Rice doit-il évoluer au milieu ou en défense ? Est-il le N°6 que toute l’Angleterre attend ?

Une personnalité appréciée

« Jouer a West Ham n’a pas été facile récemment, et il a su faire preuve de caractère, être un vrai leader. »

Jamie Carragher sur Declan Rice.

Bon, les supporters Irlandais ne sont peut-être pas de cet avis. Après 3 sélections avec la République d’Irlande, Rice a finalement choisi de représenter l’Angleterre. Un choix qui avait fait grand bruit, mais qui commence désormais à dater. Ce qui ressort aujourd’hui du jeune hammer est totalement différent. Parfois capitaine du club londonien, sa force de caractère force l’admiration. Jamie Carragher, légende de Liverpool, a reconnu: « Jouer a West Ham n’a pas été facile récemment, et il a su faire preuve de caractère, être un vrai leader. » Certains supporters ont même demandés à ce que le jeune joueur soit fait capitaine de manière permanente…

3 semaine avant ses 21 ans, Declan Rice devenait pour la première fois capitaine au coup d’envoi. (Crédits : Forever West Ham)

Une personnalité qu’il ne force pas. Alors que son club n’est pas encore assuré d’être sauvé de la relégation, le natif de Kingston Upon Thames a récemment déclaré : »On doit garder la tête haute. Je dois être un leader et prendre la parole et c’est ce que je fais : je parle à mes coéquipiers, je les encourage. » Une force de caractère qu’il tient de son parcours : à 14 ans, il est viré du centre de formation de Chelsea, et rejoint alors West Ham, où il joue dans chaque équipe de jeunes jusqu’à faire son trou en équipe première. Formé en défense, il est placé par Manuel Pellegrini comme milieu défensif la saison dernière. Un choix payant.

L’incarnation du rôle de sentinelle

Très vite, le joueur d’1m85 s’adapte à ce nouveau poste, notamment en raison de ses qualités physiques et défensives. Il remporte plus de 7,75 duels défensifs par match, et brille particulièrement dans le jeu aérien : il est par exemple dangereux sur coup de pieds arrêtés, ou son timing et son positionnement lui permettent d’inscrire ses deux premiers buts en professionnel. Ses progrès amènent même la presse anglaise à se poser la question d’une potentielle place en équipe d’Angleterre.

Rice, doublé par ses concurrents dans seulement deux catégories : dégagements et dribbles réussis.

L’anglais joue devant la défense, dans un véritable rôle de contrôle. Défensivement, il est chargé de protéger sa défense et offensivement, il est chargé de … protéger sa défense des contres adverses possibles. Il n’est pas un box to box, encore moins un regista, ne va pas apporter le danger, même s’il est capable, de temps en temps, d’être dangereux sur des renversements de jeu. De suite, la question se pose : est-il capable de se développer et de devenir un casseur de lignes ? Lui, en tout cas, l’ambitionne. A l’Hiver 2018, quelques jours après un match face à Manchester City, il affirme : »J’aspire à jouer comme Fernandinho. Sa capacité à jouer si vite, si juste … » Une volonté et une ambition réelle.

Vraiment habilité à jouer en 6?

« Il me rappelle un petit peu moi au même âge. Il peut jouer pour une équipe de Champions League. »

Jamie Carragher

Depuis ses déclarations, Declan Rice a un peu progressé sur son jeu de passes. Avec 85.6 % de passes réussies, plus que n’importe qui à West Ham, il est celui qui compte le plus de passes tentées et réussies et est aussi le premier en passes dans le dernier 1/3 (4e en passes dans le dernier tiers par 90min). Alors oui, son immense temps de jeu aide, mais ses 85% de passes réussies prouvent tout de même une certaine habileté. Ceci dit, Rice n’est toujours un casseur de lignes : c’est un régulateur, qui cherche souvent la passe courte pour ses coéquipiers qui, eux, sont chargés de créer du jeu (comprendre : balancer un parpaing devant et faire courir les attaquants). Mais Rice montre aussi des limites techniques, notamment sur sa première touche de balle. Le n° 41 n’est pas non plus un grand dribbleur, mais il comprend le jeu : il n’est pas effrayé de porter le ballon, notamment après une récupération, afin d’apporter le surnombre sur un contre.

La heat map de Declan Rice résumée en un mot : omniprésence. (Crédits: Wyscout)

Ce qui aide le plus le milieu des Hammers, c’est surtout sa prise d’information. Cette capacité à toujours visualiser ce qui se passe autour de lui le fait briller. Son positionnement par exemple, n’est dû qu’à son travail visuel en amont. Ce qui lui permet notamment d’être à l’aise sur des situations où il doit marquer deux joueurs, d’être au bon endroit afin de pouvoir couper la ligne de passe. Mais surtout, cela lui confère un calme, un sentiment de ne jamais être en en panique, car toujours au fait de ce qu’il se passe. Couplé à sa compréhension du jeu, l’ex de Chelsea sait ou le jeu va venir et comment l’adversaire construit son attaque. Les contres attaques adverses sont alors son terrain de jeu, qu’il s’amuse à casser ou à ralentir, en montrant un temps de réaction impressionnant.

Rice se situe très haut sur ce graphique qui combine les pressions et les tacles par 90, alors que West Ham n’est pas du tout une équipe qui presse. (Crédits @VenkyReddevil)

Septième de Premier League en tacles par match (deuxième milieu derrière Ndidi), Jamie Carragher ne voit tout de même pas l’avenir de Rice au milieu de terrain. Selon lui, l’anglais n’a pas une exécution technique assez rapide pour devenir un très grand milieu. Rice montre effectivement certaines limites, surtout lorsqu’il est pressé, où il perd beaucoup de ballons. Mais ses limites techniques sont aussi dues à ce qu’on lui demande : West Ham est la 16e équipe de Premier League en pourcentage de possession, et la 15e en passes réussies … L’international anglais fait ce qu’on lui demande : il défend et protège sa défense. Et, là-dessus, il est parmi les meilleurs du Royaume.

Meilleur ami de Mason Mount, connexion en sélection… et en club ?

« Il est vrai que j’aimerais beaucoup jouer avec lui en club. C’est une chose que nous avions toujours dit lorsque nous étions enfant, nous aimerions jouer ensemble en club et en sélection nationale. »

Mason Mount

Les difficultés actuelles de West Ham commencent à devenir pesantes pour Rice, qui déclarait l’été dernier « Si vous jouez au football de haut niveau et que vous ne voulez pas jouer la Champions League, vous n’avez pas de raison de jouer« . Si son attachement aux Hammers n’est en aucun cas remis en doute (il a a plusieurs fois répété être amoureux du club et de la connexion avec les fans), Declan Rice pourrai partir cet été contre plusieurs dizaines de millions d’euros. Et les Blues de Chelsea sont en pôle position, si l’on en croit l’ensemble des médias anglais. Problème: le poste de sentinelle est déjà bien fourni : Kanté, Jorginho, Kovacic voire le jeune Gilmour sont candidats au poste, et correspondent plus au profil recherché par Frank Lampard.

Mason Mount et Declan Rice sous le maillot de Chelsea. (Crédits : TheSun)

Son ami Mason Mount en tout cas, verrai d’un bon oeil l’arrivée du Hammer à Stamford Bridge : « Il est vrai que j’aimerais beaucoup jouer avec lui en club. C’est une chose que nous avions toujours dit lorsque nous étions enfant, nous aimerions jouer ensemble en club et en sélection nationale. » Dans ce cas, Rice viendrait peut-être faire briller ses qualités défensives, avec un retour en défense centrale, l’un des chantiers de Chelsea. Rien n’est encore acquis, en revanche, sur son positionnement. Déjà, en sélection, il est une option viable, par son niveau certes, mais aussi son profil. Avec les latéraux anglais, pour beaucoup offensifs (Chilwell, Alexander Arnold, Saka), Rice semble parfait pour couvrir ses coéquipiers et faire tourner la balle pendant que des joueurs plus créatifs multiplient les courses. Idem dans une défense à 5 ceci dit…

Rien n’est encore arrêté pour le n°41 des Hammers. Un travail spécifique mené sur ses quelques défauts techniques, à l’image de Foden avec David Silva, pourrait lui permettre de s’imposer comme un joueur un peu plus créatif, notamment s’il est amené à changer de club cet été. Mais avant de rêver de Ligue des Champions ou de maillot des Threes Lions, Declan Rice va devoir jouer de ses qualités afin d’éviter la relégation.

un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :