Formule 1

Le problème Ferrari.

Ferrari a vécu plusieurs problèmes ces dernières saisons, et cela ne fait que s'aggraver.

Cela fait 12 ans que Ferrari n’a pas été titré Champion du Monde des Constructeur. Une éternité pour l’écurie de Maranello. De plus, un problème subsiste depuis presque autant de temps, un problème de plus en plus visible…

Les pilotes, laissés sans réelle stratégie.

Felipe Massa, Kimi Räikönnen, Fernando Alonso, Sebastian Vettel et Charles Leclerc. Ces pilotes ont formés un duo durant ces 12 dernières années, une légère stabilité pour la Scuderia. Leurs qualités ne sont plus à démontrer mais à chaque saisons, aucun n’est vraiment numéro 1 ou 2, sauf l’année passée où Vettel était annoncé devant Leclerc, place qu’il a perdu cette année.

Charles Leclerc, propulsé numéro 1. (Photo by Will Taylor-Medhurst/Getty Images)

La stratégie en piste n’a donc jamais vraiment existée, et les pilotes reçoivent des consignes peu logique ou ne respectent pas les décisions du stand. Et parfois, des excès de folie aboutissent à un contact entre les deux voitures…qui abandonneront.

L’instabilité pour les managers.

Le poste le plus mis en avant en Formule 1 (hors pilote) est souvent sujets à des critiques et à la pression, encore plus dans l’écurie la plus historique de la compétition.

Pour rehausser l’écurie, la Scuderia à choisi Binotto, celui qui a réussi à chaque poste chez Ferrari pour remplacer Arrivabene. Il hérite de deux postes : Directeur technique et manager. Autrefois vu comme le sauveur, il est aujourd’hui sur la sellette. Ses anciens miracles, il n’arrive plus à les reproduire, et cette saison, c’est encore pire.

Mattia Binotto, l’homme toujours providentiel ? (Photo by Charles Coates/Getty Images)

La décision de se séparer de Vettel -sans le prévenir- et de le remplacer par Sainz a fait beaucoup de bruit, mais le fait que Ferrari ne joue plus le haut de tableau mais seulement les 10 premières places est la goutte d’eau qui risque de faire déborder le vase. Il faut rappeler que le moteur et le châssis de cette saison seront gardés pour la saison prochaine. Une année encore plus dure se profile à l’horizon.

2022, la révolution pour un retour en forme ?

Le changement de réglementation en 2022 apparaît comme une aubaine pour la Formule 1. Mais pas forcément pour la Scuderia. Le fait du plafond budgétaire permettrait à une écurie qui dépense moins d’argent de se rapprocher de celles qui dépensent le plus, comme Ferrari. Il faudra donc une grosse amélioration chez Ferrari pour dominer une nouvelle fois la F1. Ferrari a de bons espoirs pour retrouver les sommets mais le travail sera très difficile.

L’une des solutions pour Ferrari serait donc de donner moins de responsabilités à Binotto, et lui donner plus de temps pour convaincre. Le poste de Directeur technique lui va parfaitement et serait une bonne chose pour Ferrari.

Il faudrait aussi changer les effectifs pour redonner du neuf chez les ingénieurs et les mécaniciens. Depuis des années Ferrari manque de bonnes idées et d’une voiture à la hauteur de sa réputation.

La dernière solution serait de créer un bon duo de pilotes. Plus facile à dire qu’a faire. Le duo Charles Leclerc – Carlos Sainz a du potentiel et semble bon pour l’écurie pour les prochaines années. A voir si ce sera les bons choix.

Le problème chez Ferrari est donc placé dans la hiérarchie de l’écurie et prendra un bon bout de temps avant d’être bien réglé et de pouvoir revoir la Scuderia championne du Monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :