NHL Sport US

NHL – Preview #1 : Toronto Maple Leafs / Colombus Blue Jackets

La NHL est de retour au mois d’août après l’interruption liée à la crise sanitaire. Pour sa reprise, la NHL a convié 24 équipes. La saison reprend avec un tournoi d’accession aux séries avec huit séries en cinq matchs. Les équipes s’affrontent selon leur classement au moment de l’interruption de la saison. Celles vainqueurs sont qualifiées pour les séries et affronteront alors les quatre meilleures équipes de chaque conférence. La suite de la compétition se déroule sans grands changements avec des séries en sept matchs. Pour célébrer le retour de la compétition, la rédaction vous propose une analyse de chaque série de ce tournoi d’accession aux séries. 

PRÉSENTATION DE LA SÉRIE

L’affiche peut paraître à première vue la plus déséquilibrée de ce tournoi d’accession dans la conférence est. En regardant les effectifs des deux franchises, il est clair que les superstars de Toronto surpassent l’effectif de la franchise de l’Ohio. Pourtant cette confrontation risque d’être bien plus serrée. Il suffit de regarder la saison régulière des deux franchises pour comprendre que les Leafs se présent à ce tournoi avec quelques incertitudes. La franchise de Toronto a connu une saison régulière particulière avec un changement d’entraîneur à la suite du licenciement de Mike Babcock le 20 novembre 2019, remplacé par Sheldon Keefe. Au moment de son départ la franchise est sur six défaites de suite, la positionnant alors hors des séries. Cette mauvaise période a obligé la direction de la franchise à chercher un nouvel entraineur. Ils se sont alors tournés vers Sheldon Keefe, entraineur de l’équipe AHL des Leafs. A son arrivée, il décide de mettre en place une nouvelle philosophie de jeu. Le changement s’est vite fait ressentir avec 15 victoires lors de ses 20 premiers matchs en tant qu’entraineur, réalisant le meilleur départ pour un entraineur dans l’histoire de la franchise de Toronto. Après des bons débuts, les Leafs ont continué à montrer des signes d’inconstances avec une capacité à s’incliner lourdement contre une équipe avant de reprendre le dessus sur celle-ci deux jours après. C’est ce qui s’est passé contre les Penguins avec une lourde défaite 5/2 à l’extérieur avant de s’imposer à la maison deux jours plus tard 4/0. Ces deux matchs symbolisent à la perfection la franchise de Toronto capable du meilleur comme du pire. Cette inconstance ne les a pas empêché d’accrocher la troisième place de la division atlantique derrière les deux favoris au titre que sont les Bruins et le Lightning. 

De leur côté, les Blue Jackets ont connu une saison surprenante. Après leur beau parcours lors des séries de la saison 2018/2019, la franchise a vu ses cadres partir durant l’intersaison: Panarin, Duchene ont ainsi préféré rejoindre une autre franchise. Avec un effectif vidé de ses superstars, la franchise se présente avec un seul objectif: faire progresser ses jeunes joueurs comme le jeune français Alexandre Texier. Alors que l’équipe n’ambitionne rien au classement, la franchise fait face aux nombreuses blessures des derniers cadres de l’effectif. A ce moment-là, tous les observateurs présagent une saison calvaire pour l’équipe de Tortorella, les maigres espoirs de qualification pour les séries s’envolant à chaque nouvelle blessure. Pourtant, à la surprise générale, l’équipe de Tortorella  réalise un mois de janvier tonitruant avec neuf victoires en onze matchs permettant à la franchise de se rapprocher des premières places de la division métropolitaine. La suite a été plus compliquée avec 3 victoires sur les 15 derniers matchs. Malgré cette période difficile, ils sont parvenus à faire partie des équipes qualifiées pour ce tournoi. Ils arrivent à ce tournoi avec un effectif remis de ses blessures. Entre le retour des blessés et le coaching de Tortorella, l’équipe peut réaliser la surprise de cette reprise.

Cette saison, les deux équipes se sont affrontés à deux reprises. Chaque équipe a remporté un match même si les Blue Jackets ont eu plus de mal à l’emporter avec une victoire en prolongation grâce à un but de Nyquist. Au vu des confrontations entre les deux équipes, l’avantage est du côté de Toronto mais ces matchs ont eu lieu en début de saison. Depuis, les Blue Jackets ont progressé et arrivent revanchards pour ce tournoi d’accession aux séries. 

THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

🏒 Les Leafs : les disparités d’un effectif

La franchise de Toronto représente parfaitement la division que peut connaitre une équipe entre une attaque surpuissante et une défense aux abois. Les Leafs possèdent l’une des attaques les plus impressionnantes de la ligue avec des joueurs comme Tavares, Marner ou encore Matthews. Ils sont tous les trois habitués à inscrire plus de 80 points par saison. Matthews fait d’ailleurs partie des meilleurs buteurs de la ligue avec 47 buts inscrits cette saison, à une seule unité de Pastrnak et Ovechkin, les leaders de ce classement. Ces statistiques affolantes de l’attaque des leafs ne doivent pas faire oublier les difficultés de ces joueurs à mener leur équipe lorsque les séries commencent. Lors des séries de la saison 2017/2018, Auston Matthews n’est parvenu à inscrire que deux points en sept matchs de séries. Lors des séries de la saison 2018/2019, Mitchell Marner a été en dessous du niveau qui avait été le sien lors des séries de la saison précédente. Il termine les séries avec quatre points inscrits, trop peu pour permettre à son équipe de se hisser pour le tour suivant. Derrière ce trio, Nylander a su se montrer au niveau avec 59 points inscrits cette saison. Une véritable satisfaction pour les Leafs après sa saison 2018/2019 en dessous de son niveau. Il a su être à la hauteur de son contrat signé en décembre 2018. Sur les autres lignes offensives, les Leafs possèdent des joueurs talentueux tels que Zach Hyman, Alexander Kerfoot ou encore John Spezza. Des joueurs d’expériences, possédant une production suffisante pour évoluer sur la deuxième voire la troisième ligne.

Getty Images

L’attaque est donc armée du côté de Toronto mais le problème se trouve sur les lignes arrière avec des joueurs plus en difficultés défensivement. La franchise a préféré mettre une partie de sa masse salariale pour ses joueurs offensifs au détriment de sa défense. Ainsi certains défenseurs se montrent efficaces offensivement comme Tyson Barrie avec 39 points inscrits cette saison. Sur le plan défensif, il est en retrait avec seulement 76 tirs bloqués et 47 mises en échec. Des statistiques trop faibles pour l’un des leaders de la défense. A titre de comparaison, ses coéquipiers Morgan Rielly et Jake Muzzin ont des statistiques similaires, voire supérieures, avec quasiment 30 matchs de moins que lui. Finalement le véritable leader de cette défense est peut-être Jake Muzzin avec 110 tirs bloqués et 109 mises en échec en 53 matchs. Les Leafs auront besoin de lui s’ils veulent poursuivre l’aventure cette saison. 

Au niveau des gardiens, Frederik Andersen devrait assurer sa place en tant que gardien titulaire. Il reste une valeur sure même si ses performances cette saison ont été plus compliquées avec des statistiques en baisse. Avec seulement 90,9% de sauvetages, il a réalisé sa pire saison en carrière. Pourtant, les Leafs n’ont pas d’autres options pour cette fin de saison. Ils devront espérer voir le Frederik Andersen des saisons précédentes pour stopper les tirs offensifs adverses. 

Les Leafs arrivent donc avec un effectif déséquilibré pour ce tournoi d’accession aux séries. Mais malgré un secteur défensif faible, ils possèdent des joueurs d’expérience capable d’élever leur niveau à tout moment. La principale interrogation est de savoir si la franchise est capable de faire abstraction de ses deux derniers échecs au premier tour des séries contre les Bruins pour se relancer? Sheldon Keefe risque d’être la clé pour la franchise de Toronto. Depuis son arrivée, l’équipe paraît plus sereine, les jeunes joueurs prennent du plaisir et sont moins mis sous pression. Maintenant, il a la lourde tâche de faire passer un palier à cet effectif dans les séries. Cela commence avec cette première confrontation contre la franchise de Columbus. 

🏒 Les Blue Jackets : un épouvantail sur la glace

L’effectif des Blue Jackets a connu beaucoup de changements depuis la saison dernière. Des stars telles que Panarin ou Duchene ont quitté l’Ohio pour d’autres projets. La franchise s’est alors retrouvée sans véritables leaders sur la glace offensivement. Avec le départ de ces deux joueurs et les blessures de Bjorkstrand et Atkinson, c’est Pierre-Luc Dubois qui termine meilleur marqueur cette saison avec 49 points inscrits ont 18 buts. Des statistiques très intéressantes pour le joueur québécois propulsé en pointe de l’attaque en raison des circonstances particulières cette saison. Il devrait être d’une aide non négligeable pour aider Bjorkstrand et Atkinson, tous les deux disponibles pour cette reprise. La défense des Leafs, en difficulté cette saison, devra faire attention à ces joueurs capables de surprendre. Derrière, on retrouve Gustav Nyquist, le jeune français Alexandre Texier ou encore Nick Foligno. Ces trois joueurs seront importants pour l’attaque des Blue Jackets en cas de nouvelles blessures d’autant que Nyquist et Foligno ont mené l’attaque de la franchise une bonne partie de la saison à la suite des indisponibilités des joueurs de devant. Pour Alexandre Texier, la saison a été compliqué en raison d’une blessure subite à la fin de l’année 2019, l’empêchant de jouer le reste de la saison. Avec une reprise décalée, il pourrait apporter de la fraicheur à cette équipe qui aura besoin de son talent pour faire face à la défense de Toronto. Globalement les Blue Jackets ont une attaque inférieure aux Leafs, ils ont d’ailleurs la troisième pire attaque de la ligue avec seulement 175 buts inscrits cette saison. Mais il ne faut pas sous-estimer cet effectif. S’ils se présentent en pleine forme, ils peuvent se montrer à la hauteur de l’événement. 

(Jess Starr/The Hockey Writers)

Si les Blue Jackets sont parvenus à se montrer cette saison, et ainsi se qualifier se pour les séries, c’est grâce à leur solidité défensive. La franchise n’a concédé que 187 buts cette saison, terminant troisième meilleure défense de la ligue à égalité avec les Coyotes. Avec des joueurs comme Seth Jones, Zach Werenski ou encore David Savard, les Blue Jackets paraissent capables de gêner l’attaque de Toronto. Ainsi David Savard a été le défenseur le plus impressionnant cette saison du côté de l’Ohio avec 163 tirs bloqués et 129 mises en échec. Seth Jones a lui aussi été impressionnant malgré les blessures avec 123 tirs bloqués et 62 mises en échec en seulement 56 matchs. Les attaquants de Toronto sont prévenus: le combat sera rude pour parvenir à marquer. 

Pour ce qui est des gardiens, les Blue Jackets ont vu l’éclosion d’un joueur inattendu: Elvis Merzlikins. Le gardien letton est parvenu à se faire une place dans la grande ligue à l’âge de 26 ans alors qu’il n’avait jamais joué depuis sa sélection en 2014 aux repêchages. Il s’est installé au poste de gardien titulaire, terminant la saison avec 92,3% de sauvetages. Des statistiques impressionnantes pour un gardien débutant dans la NHL. Il est une des raisons du retour des Blue Jackets au premier plan. 

Les Blue Jackets n’ont peut-être pas de joueurs stars mais ils ont réussi à construire un effectif solide et compétitif. Avec le retour des joueurs blessés et sous la direction de Tortorella, ils peuvent inquiéter la franchise de l’Ontario comme ils ont réussi à le faire contre le Lightning la saison précédente. 

Le joueur clé : Auston Matthews

Il est probablement le joueur le plus attendu du côté de Toronto pour la reprise. Après sa superbe saison régulière au cours de laquelle il a inscrit 47 buts, Auston Mathews espère bien reprendre la saison comme il l’avait terminé. Cette saison, il a inscrit trois points dont 2 buts contre les Blue Jackets. Il espère bien rééditer ces performances lors de cette confrontation pour permettre à Toronto de retrouver les séries. 

Auston Matthews , The Canadian Press

Cette confrontation s’annonce électrique entre une équipe aux ambitions élevées et une équipe qui arrive sans complexe. La bataille risque d’être intense des deux côtés entre l’une des meilleures attaques de la ligue et l’une des meilleures défenses de la ligue. La capacité d’adaptation des deux coachs aux événements risque d’être un autre élément à suivre. Nul doute que le vainqueur de cet affrontement engrangera une confiance non négligeable pour les séries. 

Dans l’œil de Hakim : Victoire des Leafs 3/1. Je ne vois pas la défense des Blue Jackets arrêter le trio d’attaque de Toronto qui sera revanchard après les critiques tout au long de la saison. Avec cette saison particulière, je vois les Leafs en profiter pour aller très loin dans les séries.

Dans l’œil de Ben : Victoire des Leafs 3/2. Difficile de voir les Leafs s’effondrer sur une série de 5 matchs face à Columbus. Attention tout de même, les Blue Jackets ont passé la saison à nous surprendre. Pour moi, Toronto s’imposera mais pas si facilement que cela. L’occasion pour les Leafs de se tester avant l’entame des Séries éliminatoires et peut-être éviter une nouvelle désillusion en première ronde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :