NHL Sport US

NHL – Preview #3: Pittsburgh Penguins / Canadiens Montréal

La NHL est de retour au mois d’août après l’interruption liée à la crise sanitaire. Pour sa reprise, la NHL a convié 24 équipes. La saison reprend avec un tournoi d’accession aux séries avec huit séries en cinq matchs. Les équipes s’affrontent selon leur classement au moment de l’interruption de la saison. Celles vainqueurs sont qualifiées pour les séries et affronteront alors les quatre meilleures équipes de chaque conférence. La suite de la compétition se déroule sans grands changements avec des séries en sept matchs. Pour célébrer le retour de la compétition, la rédaction vous propose une analyse de chaque série de ce tournoi d’accession aux séries. 

Présentation de la série

Cette affiche peut paraître la plus intéressante à suivre avec deux franchises marquantes de la ligue. Les Penguins de Sidney Crosby en quête d’une quatrième Stanley Cup contre les Canadiens de Montréal, capitale du hockey international. Pourtant les deux équipes ont vécu une saison radicalement différente. Tandis que les Penguins ont joué les premiers rôles en occupant les premières places de la ligue malgré une petite baisse de régime avant l’interruption avec trois victoires sur les onze derniers matchs, les Canadiens ne sont jamais parvenus à enchainer les victoires, occupant le fond du classement de la conférence Est. Pourtant ces deux équipes pourraient bien profiter de cette interruption pour réaliser un beau parcours dans les séries en cas de victoire lors de ce tournoi d’accession aux séries. 

Durant la saison régulière, les deux franchises se sont affrontées à trois reprises avec un léger avantage pour les Penguins avec deux victoires. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les Penguins n’ont pas écrasé leurs adversaires. Ils ont subi une première défaite surprenante à domicile en décembre 4 buts à 1 avant de se reprendre à Montréal le mois suivant avec une victoire en prolongation grâce à un but de Brandon Tanev. La troisième confrontation a été moins serré avec le premier match de Crosby contre Montréal cette saison. Le retour du ‘Kid’ s’est fait ressentir avec trois assistances durant ce match. Cette confrontation a aussi permis à Jason Zucker, arrivé quelques jours plus tôt à la suite d’un échange avec le Wild, de marquer ses premiers points avec les Pens avec deux buts inscrits. Avec des Penguins au complet et sans blessés, les Canadiens semblent être en difficultés mais la crise sanitaire a rebattu les cartes entre les différentes franchises. 

🏒Les Penguins: les compétiteurs de la NHL 

Aucune équipe ne peut se vanter de mieux connaitre la pression de ces rencontres que les Penguins avec treize qualifications consécutives pour les séries. Même si les équipes ont changé au cours des saisons, cette régularité est impressionnante et inimaginable aujourd’hui tant le niveau est relevé dans la conférence EST.  Pour ajouter à cela, Sidney Crosby, le capitaine des Penguins n’a manqué qu’une seule fois les séries lors de sa première saison. Il n’a donc pas l’intention de mettre fin à cette série contre Montréal. 

Les Penguins ont logiquement abordé cette saison dans la peau d’un prétendant au titre. Ils ont assumé ce rôle avec 40 victoires et 86 points, leur permettant de terminer à la troisième place de la division métropolitaine. Ce qui est le plus surprenant avec les Penguins, c’est leur capacité à être régulier durant toute la saison malgré les blessures à répétition des cadres de l’équipe. Ainsi Sidney Crosby a manqué deux mois de compétition, Malkin a lui aussi manqué plusieurs matchs, Dumoulin n’a joué que 28 matchs et Jake Guentzel a manqué la deuxième partie de la saison à la suite d’une blessure au haut du corps. Les Penguins n’ont jamais été au complet durant cette saison. En l’absence des leaders, d’autres joueurs ont su se révéler comme Rust qui termine sa meilleure saison en carrière avec 56 points ou encore Jared McCann terminant la saison avec 35 points. Durant l’absence de Crosby, Malkin a mené l’attaque de la franchise en occupant la première ligne. Sans surprise il a parfaitement suppléé son capitaine avec 74 points inscrits sur la saison dont 37 points durant son absence. Cette saison a finalement permis aux Penguins de montrer la profondeur de l’effectif avec un troisième et quatrième trio très compétitif. Pour ajouter à tous ses joueurs, les Penguins ont enregistré, lors de la date limite des transactions, l’arrivée de renforts en attaque avec les arrivées de Zucker, Sheary, Marleau et Rodrigues pour aider les Penguins a conquérir la Stanley Cup. Ils sont donc armés offensivement pour les séries. 

THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

La défense des Penguins n’a pas échappé aux blessures avec Dumoulin et Schultz habitués à l’infirmerie. Avec les blessures de deux cadres de la défense, Letang s’est retrouvé seul dans une défense très critiquée dans le passé. Pourtant, la franchise a surpris avec une défense solide et des joueurs prêts à se sacrifier sur chaque action comme Jack Johnson qui a su faire taire les critiques à son encontre. La défense des Penguins a aussi vu l’avènement du probable remplaçant de Letang à Pittsburgh en la personne de John Marino. Le joueur, arrivée à l’issue d’un échange avec les Oilers lors de l’été 2019, a profité des blessures pour se montrer et ainsi évolué au côté de Letang sur le premier duo. Il termine la saison avec 26 points inscrits, 77 tirs bloqués et 37 revirements provoqués. 

Enfin du côté des gardiens, les Penguins arrivent contre Montréal avec deux gardiens au talent incontestable. Matt Murray le traditionnel gardien titulaire, inconstant en régulière mais toujours présent dans les séries et Tristan Jarry surprenant gardien remplaçant pas étranger à la solidité défensive des Penguins. Il termine la saison avec 92,1% de sauvetage, faisant de lui l’un des meilleurs gardiens de la ligue.

Les Penguins arrivent avec un effectif complet dans tous les secteurs pour la première fois depuis leur dernier titre en 2017. La franchise compte dans ses rangs des joueurs combatifs comme Tanev ou Blueger capables de se sacrifier en défense. Elle compte aussi des marqueurs capables de soutenir Crosby et Malkin avec Guentzel, Rust, McCann, Zucker ou encore Sheary. La défense, malgré quelques fragilités persistantes peut compter sur Letang, Dumoulin ou encore Marino pour interrompre les offensives adverses. Ajoutons à cela le coaching de Mike Sullivan qui est l’un des grands artisans de la très bonne saison des Penguins en adaptant le jeu de son équipe à chaque match malgré les blessures. Les Penguins arrivent donc plus fort que jamais et revanchard de la désillusion de leur dernière campagne des séries, avec une défaite en quatre matchs au premier tour contre les Islanders. 

Source d’image:PC

🏒Les Canadiens: rendez-vous en terre inconnue 

La pression autour de la franchise de Montréal est constante avec des attentes toujours plus importantes pour la franchise la plus titrée de l’histoire de la NHL. Pourtant depuis plusieurs saisons, les Canadiens enchainent les désillusions avec deux saisons consécutives sans qualifications pour les séries. Sans l’interruption de la saison avec la crise sanitaire, Montréal aurait connu une troisième saison consécutive sans qualification. Mais avec tout ce chamboulement, la franchise se retrouve en course pour une qualification pour les séries même si la tâche s’annonce compliquée face à des Penguins plus forts dans tous les compartiments du jeu. 

D’un point de vue offensif, les Canadiens n’ont pas de stars offensives comme peuvent avoir les Penguins avec Crosby et Malkin mais ils possèdent quelques joueurs talentueux comme Tomas Tatar, Brendan Gallagher, Phillip Danault ou encore Max Domi. Le premier a réalisé la meilleure saison de sa carrière avec 61 points inscrits, terminant meilleur marqueur de son équipe. Pour le deuxième, la saison a été réussite avec 43 points inscrits malgré quelques blessures. Derrière ces quatre joueurs, les Canadiens comptent le jeune Nick Suzuki, arrivée à Montréal en provenance des Golden Knights en 2018 dans le cadre de l’échange impliquant Tomas Tatar. Il termine sa première saison avec 41 points inscrits faisant de lui le cinquième meilleur marqueur des Canadiens cette saison. Derrière les cinq joueurs cités c’est plus compliqué pour Montréal qui part avec un effectif mois talentueux et complet que leurs adversaires lors de ce tournoi d’accessions aux séries. 

Source d’image:Getty

Du côté défensif, le constat est similaire à l’attaque du côté des Canadiens. La franchise possède des joueurs d’expérience comme Shea Weber, Jeff Petry ou encore Ben Chiarot. Mais ces joueurs n’atteignent pas le niveau de Letang ou encore Dumoulin du côté des Penguins. Ils ont pourtant des statistiques correctes avec 40 points inscrits et 177 mises en échec pour Jeff Petry. Le problème pour la franchise de Montréal est une nouvelle fois ce déficit de profondeur sur les autres lignes qui se fait ressentir. Les difficultés défensives se sont fait ressentir tout au long de la saison, la franchise ayant terminé neuvième pire défense de la ligue. Face à l’attaque des Penguins menées par Sidney Crosby, les défenseurs du Habs risquent d’avoir des difficultés à maitriser les offensives adverses. Le ‘seul espoir’ des Canadiens est de retrouver le Carey Price de la saison 2014/2015. Même si sa saison reste excellente avec un pourcentage de sauvetage de 90,9%, Price connaît quelques matchs délicats comme lors des matchs contre les Rangers ou les Panthers où il a encaissé six buts cette saison. Même si sa défense ne l’aide pas, il n’est pas exempt de tous reproches. Cette série face à Sidney Crosby peut permettre à Price de montrer qu’il est toujours l’un des meilleurs gardiens de la ligue et ainsi inscrire un peu plus son nom dans l’histoire de cette franchise. 

Francois Lacasse/NHLI via Getty Images

Les Canadiens auront donc besoin de jouer au-dessus de leur niveau pour sortir des Penguins performants. Claude Julien, l’entraineur de la franchise, parfois critiqué pour ses choix devra préparer au mieux ses troupes à cet affrontement qui s’annonce très physique. Ce qui est sur c’est que malgré la possibilité de récupérer le premier choix des prochains repêchages en cas de défaite, les Canadiens ont annoncé vouloir jouer à fond ce tournoi, espérant bien se qualifier pour les séries. 

La clé du match: Sidney Crosby 

Sans surprise il sera l’attraction de cet affrontement. Malgré sa saison entachée de blessures, Crosby a montré tout l’étendue de son talent avec 47 points inscrits en 41 matchs. Les Canadiens font partie des équipes contre lesquelles Crosby adore jouer comme il l’a montré lors du troisième match entre les deux équipes cette saison avec trois assistances à son compteur. Il est le capitaine des Penguins et le meilleur marqueur des Penguins en série avec 186 points en 164 matchs. Aucun joueur encore en activité n’a marqué autant de points que lui en séries, son poursuivant étant son coéquipier Malkin avec 168 points. Etant la star de la ligue, il sera le joueur à suivre dans cette confrontation. 

Minas Panagiotakis/Getty Images North America

L’expérience des Penguins devrait payer dans cet affrontement. Avec trois des quatre meilleurs marqueurs en séries encore en activité, les Penguins risquent de mettre en difficulté défensivement les Canadiens. Le Habs devrait malgré tout se battre avec ses armes. Ils peuvent créer la surprise en raison de cette coupure qui a remis les compteurs à zéro. 

Dans l’oeil de Hakim : Victoire des Penguins 3/1. La franchise de Pittsburgh possède deux des meilleurs joueurs de la ligue avec Crosby et Malkin. Ils sont entourés de jeunes joueurs talentueux capables de marquer à tout moment. Il faudra une énorme défense et un Price stratosphérique pour empêcher les Penguins de dérouler dans cette série.

Dans l’oeil de Ben : Victoire des Penguins 3/2. L’affrontement semble bien déséquilibré en défaveur des Habs. Une victoire logique et écrasante des Pens paraît logique. Pourtant Pittsburg pourrait avoir de mauvaises surprises au cours de cette série si Price et quelques jeunes talents du CH montrent de quoi ils sont capables.

un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :