Foot Premier League

Les 10 faits marquants de cette saison de Premier League : la saison record de Liverpool, le départ de Silva, la jeune génération…

Malgré un suspens vite dissipé au vu de la saison historique des hommes de Jürgen Klopp, nous avons vécu une saison de Premier League particulièrement intense notamment pour les places européennes où MU, Chelsea et Leicester se sont battus jusqu’à la dernière minute pour la C1, mais également pour la relégation où Watford, Bournemouth et Aston Villa se sont livrés une lutte acharnée. Après vous avoir présenté notre 11 de la saison lundi, voici le top 10 des faits marquants de la saison de Premier League.

10. Sergio Agüero dépasse Thierry Henry

Il est environ 18 h 45, le 12 janvier dernier, du côté de Villa Park. Sergio « Kun » Agüero sort de sa boîte une seconde fois de la partie et inscrit le cinquième but de son équipe face à une faible équipe d’Aston Villa. Mais si ce but est si particulier, c’est parce qu’il s’agit du 176e de la carrière du buteur argentin en Premier League, un chiffre important puisqu’avec ce but Agüero devient le meilleur buteur étranger de l’histoire de la Premier League et devance un certain Thierry Henry (175 buts). Depuis, le « Kun » a amélioré sa marque et culmine désormais à 180 buts en 262 matchs de PL.

Le « Kun » Agüero, nouveau meilleur buteur étranger de l’histoire de la Premier League. (Getty Images)

9. La fessée infligé par Leicester à Southampton (0-9)

Un autre record a été battu au cours de cette saison, celui de la plus large victoire à l’extérieur. En effet lors de la 10e journée de la saison les Saints entraînés par le coach allemand Ralph Hasenhüttl accueillent sur leur pelouse du St Mary’s Stadium les Foxes de Brendan Rodgers. Après l’ouverture du score rapide de Ben Chilwell (10′) et l’exclusion tout aussi rapide de Ryan Bertrand (12′), les joueurs de Soton lâchent totalement le match et c’est un festival qui s’ouvre alors, Youri Tielemans inscrit le second but quelques instants plus tard (17′), Jamie Vardy et Ayoze Pérez y vont chacun de leur triplé et James Maddison inscrit lui aussi son but d’un splendide coup-franc en fin de match (85′). Malgré cette rouste historique, les Saints vont très bien s’en remettre et prendront même leur revanche lors du match retour en s’imposant 2-1 au King Power Stadium, le 11 janvier dernier. À noter également que depuis cette fameuse rencontre Southampton a engrangé plus de points que Leicester (44 contre 42).

Match historique le 25 octobre dernier ! (ESPN)

8. La jeune garde anglaise prête à prendre le pouvoir

Ils s’appellent Mason Greenwood, Bukayo Saka, Mason Mount, Tammy Abraham, Reece James, Todd Cantwell ou encore Harvey Barnes et ont trois points en commun : ils sont âgés de moins de 22 ans, sont anglais et surtout ils n’étaient pas destinés à devenir des joueurs importants dès cette saison. La plupart étaient considérés comme des joueurs à fort potentiels (Greenwood, Saka, Mount, James…) d’autres étaient préparés à jouer cette saison, mais ne pensaient peut être pas avoir autant d’impact et autant de temps de jeu (Abraham, Barnes, Cantwell…). Pourtant, ils ont répondu présent et de la meilleure des manières. À ces noms nous pouvons aussi ajouter ceux qui étaient attendus et qui ont confirmé cette saison, comme Phil Foden, Declan Rice, James Maddison, Jack Grealish, Ben Chilwell ou encore Dean Henderson. La génération anglaise qui arrive s’annonce incroyablement excitante sans parler des « tauliers » comme Sterling, Rashford, Alexander-Arnold ou Sancho qui sont en sélection depuis déjà quelques années.

Bukayo Saka et Mason Greenwood, deux étoiles parmi une constellation de talent. (Getty Images)

7. Les meilleurs buteurs hors de la C1, une première

Jamie Vardy (23 buts), Pierre-Emerick Aubameyang (22 buts) et Danny Ings (22 buts) ont donc tous les trois terminé sur le podium du meilleur buteur de la saison de Premier League. Cela dit, pour la première fois de l’histoire de la Premier League, aucun joueur de ce podium ne participera à la prochaine édition de la Ligue des Champions avec son club.

Aubameyang, Ings et Vardy, trois hommes qui ne joueront pas la plus belle des compétitions de club avec leur équipe la saison prochaine ! (newstatstoday.xyz)

6. Sheffield Utd, promu presque européen

Les Blades de Chris Wilder ont longtemps cru l’exploit possible : se qualifier en coupe d’Europe, an un seulement après la montée. Au soir de la 35e journée, Sheffield Utd occupait pourtant une 7e place totalement méritée après avoir étrillé Chelsea sur le score de 3-0. Malheureusement, ils ont craqué en toute fin de championnat, concédant trois défaites lors des trois dernières journées. Si les Blades ont été si proches d’un tel exploit, ce n’est pas dû au hasard, bien au contraire. Chris Wilder a véritablement révolutionné le jeu de cette équipe jusqu’à en faire un ovni, cette saison. En effet, nous vous en parlions ici, il y a quelques semaines, mais cette équipe de Sheffield est assez singulière dans sa façon d’attaquer puisque dans son système à trois défenseurs, ce sont les défenseurs excentrés qui dédoublent pour apporter le surnombre dans le camp adverse et parfois centrer. Un plan de jeu unique en son genre qui a permis aux Blades d’aller chercher quelques gros résultats. Ils ont notamment pris quatre points sur six face à Tottenham, Chelsea, Wolverhampton et Arsenal, cette saison. De quoi voir l’avenir plus sereinement.

Les Blades terminent à 5 petits points d’une place européenne après une saison historique ! (IconSport)

5. Les adieux de David Silva à la Premier League

Arrivé du côté de Manchester City, le 30 juin 2010, en provenance de Valence, le milieu de terrain de poche aura donc passé plus d’une décennie au sein du club Citizen. Une décennie au cours de laquelle il aura remporté de très nombreux trophées, notamment quatre titres de champion d’Angleterre (2012, 2014, 2018 et 2019), deux F.A Cup (2011 et 2019) et cinq League Cup (2014, 2016, 2018, 2019 et 2020). En 432 matchs avec les Citizens, Silva aura inscrit 77 buts et délivré 127 passes décisives, bref c’est donc une véritable légende du club qui s’en va et qui va probablement laisser un grand vide dans le vestiaire des Skyblues. Concernant son avenir, les dernières rumeurs évoquent un vif intérêt de la part de la Lazio Rome, ce qui pourrait être une très belle porte de sortie pour le milieu de terrain espagnol. Goodbye « El Mago » !

Une légende s’en va… (l’Équipe)

4. Bruno Fernandes, le facteur X

Alors que Manchester Utd était en train de végéter entre la 5e et 9e place depuis le début de la saison et que l’entraîneur danois et ancienne légende du club Ole Gunnar Solskjaer était tout proche de prendre la porte, est arrivé fin janvier, le meneur de jeu portugais Bruno Fernandes. Arrivée du Sporting Portugal pour 55 M€ (+ 25 M€ de bonus), l’ancien joueur de la Sampdoria s’est très vite acclimaté à la Premier League et est très vite devenue LE joueur important de l’effectif mancunien. En seulement 14 matchs de championnat, Fernandes a inscrit 8 buts, delivré 7 passes décisives et a surtout fluidifié le jeu parfois trop stéréotypé des Red Devils. Après le restart son influence est encore montée d’un cran puisqu’il a trouvé en Paul Pogba (de retour de blessure) un joueur parlant le même football et avec qui il pouvait combiner sans cesse au coeur du jeu. On peut le dire, l’arrivée de Bruno Fernandes a probablement sauvé Solskjaer et a probablement permis aux mancuniens d’accrocher la Ligue des Champions.

Fernandes, le sauveur de la saison mancunienne. (Icon Sport)

3. Un niveau global en baisse

S’il ne faut, évidemment, rien enlever à la saison extraordinaire des Reds, on ne peut que constater qu’hormis un Manchester City en deçà de ses deux dernières saisons, aucun autre club n’a atteint les 80 points, cette saison. Pire encore, aucun autre club n’a pus dépasser les 66 points, ce qui fait de Manchester Utd le 3e le plus « faible » depuis Liverpool en 1997/1998 (65 points, à l’époque). Les mauvaises décisions en terme de transfert et de projets ces dernières saisons de Manchester Utd, Chelsea, Tottenham et Arsenal ont peu à peu creuser l’écart entre ces quatre là et les deux premiers, Manchester City et Liverpool. Ajoutez à cela, des clubs qui travaillent bien et qui ne dépensent pas leur argent n’importe comment comme Wolverhampton, Leicester, Sheffield Utd ou encore Burnley et vous obtenez un classement quelque peu inhabituel et un niveau global (hors top 2) plus faible. Nous sommes peut être à l’aube d’un chamboulement de statut au sein de la Premier League et certain clubs (Arsenal et Tottenham en tête) devront vite reprendre du poil de la bête s’ils ne veulent pas glisser encore plus au classement.

Arsenal et Tottenham, symboles d’un niveau plus faible cette saison ! (Reuters)

2. Kevin De Bruyne, l’égal de Thierry Henry

Comment ne pas parler de cette saison de Premier League sans évoquer la saison XXL de Kevin De Bruyne. Le meneur de jeu belge a une nouvelle fois été stratosphérique et a été l’une des seules réelles satisfactions du côté des Citizens, cette saison. Auteur de 13 buts et 20 passes décisives, le belge a égalé un record vieux de 17 ans et a rejoint au sommet des meilleurs passeurs sur une saison, Thierry Henry, auteur lui aussi de 20 passes décisives (et 24 buts), en 2002/2003. Toujours bien placé, que ce soit entre les lignes ou dans les half spaces, KDB a littéralement régalé ses partenaires tout au long de la saison et aurait même pu terminer le championnat avec bien plus de passes décisives au compteur.

De Bruyne, le magicien des assists ! (Media365)

1. La saison historique des Reds

Que dire de plus sur la saison des Reds, si ce n’est qu’ils ont été tout simplement impériaux du début à la fin. En étant officiellement irrattrapable dès la 31e journée, Liverpool est devenu l’équipe championne le plus tôt de l’histoire de la Premier League. En faisant un quasi sans-faute lors des 27 premières journées (26 victoires, 1 nul), beaucoup voyaient en ce Liverpool 2019/2020 un successeur aux Invincibles d’Arsène Wenger… malheureusement ce ne fut pas le cas, mais cette équipe est tout de même définitivement entrée dans la légende de la Premier League et l’ultra-domination dont elle a fait preuve ne sera probablement jamais égalée. 30 ans après son dernier sacre, Liverpool retrouve donc les joies d’un titre national. En espérant pour ces derniers et pour leur supporters, qu’ils n’auront pas besoin d’attendre autant de temps pour le prochain titre.

Les boss ! (25stanley.com)

Et vous, que retiendrez-vous de cette saison de Premier League ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :