Autres championnats Foot Ligue 1

Qui est Sven Botman, le nouveau défenseur central Lillois formé à l’Ajax?

Depuis plusieurs semaines, le monde du football salue le travail de Luis Campos à la tête du LOSC. En raison des ventes qu’il arrive à effectuer, c’est vrai, mais surtout du scouting réalisé en amont afin de cibler des jeunes joueurs avec une forte plus value possible. Et cela ne risque pas de s’arrêter, tant la nouvelle recrue du LOSC, Sven Botman, semble prometteur. Arrivé dans le Nord pour 10M d’euros, le défenseur formé à l’Ajax aura la tâche de remplacer Gabriel. Mais que vaut vraiment le jeune néerlandais ?

Le dernier défenseur central sorti par l’Ajax ? Matthis de Ligt. Alors, non, Botman n’est pas de Ligt. En revanche, les deux joueurs ont baigné, depuis des années, dans le moule Ajax Amsterdam. Arrivé à 9 ans, Botman a même été champion U17 et U19 avec de Joden. Ce qui lui a permis d’apprendre le football à la sauce ajacide, tout en possession, en prônant la technique et la compréhension du jeu. Des aspects de la formation qui se retrouvent dans le jeu actuel du joueur d’1m93. Décryptage.

Défendre intelligemment

Remplacer Gabriel n’est pas chose aisée. Le brésilien a su montrer toutes ses qualités dans ce poste d’axial gauche et a su compléter Jose Fonte. Botman arrive donc pour s’installer sur ce poste qu’il a occupé durant toute la saison 2019/2020 qu’il a passé en prêt au SC Heerenveen. Sous le maillot floqué de coeurs, il a brillé par sa régularité : le n°18 a disputé toutes les minutes de jeu du championnat, le plaçant comme joueur le plus utilisé d’Eredivisie. Un bon échantillon pour se faire une claire idée du jeune néerlandais. Ce qui saute d’abord aux yeux, c’est son placement. Aucune erreur tactique : ne sort pas de la ligne défensive, coulisse bien en fonction des attaques adverses, et surtout, compense superbement les courses (offensives ou défensives) de ses partenaires. Son excellent placement lui permet de récupérer environ 7.22 fois le ballon par 90 minutes, ce qui est une stat correcte dans une équipe assez protagoniste comme Heerenveen.

Motif d’espoir pour Galtier : le joueur formé à l’Ajax est aussi capable d’aller chercher le ballon, et pas seulement de couvrir, même si ce graphique démontre sa force dans ce domaine. (Crédits : medium.com)

Ces compensations constantes lui confèrent parfois un rôle de « couvreur », et il se place par exemple certaines fois 3 à 4 mètres derrière sa défense afin de prendre de l’avance. Problème, au LOSC, ce rôle est déjà rempli par Fonte. A voir donc, comment Cristophe Galtier gérera cette nouvelle association. Son placement est aussi un atout au moment d’affronter les attaquants adverses : sur les 1v1 ou 1v2, Botman se sert de son placement pour défendre en couvrant son but, mais a souvent du mal au moment de tacler le ballon. Son ex-coach, Johnny Jansen, a reconnu que son joueur « a du mal contre les joueurs lancés« , et peut encore progresser sur cet aspect là de son jeu. De manière générale, Botman reste tout de même un des défenseurs centraux réussissant le plus de duels en Eredivisie, environ 5,74 par 90 minutes avec un taux de réussite plus que correct de 77%. Des duels qu’il remporte, aussi, en raison de son envergure.

Savoir se servir de sa taille

1,93, 81kg, Botman est dans la lignée des derniers défenseurs centraux stars des Pays Bas, Matthis de Ligt et Virgil Van Dijk. Un physique qui dénote, tant par sa particularité, que par l’efficacité de son utilisation. Déjà, le joueur né en 2000 est un monstre absolu dans le domaine aérien. Le graphique ci-dessous le place bien au-dessus des autres défenseurs centraux d’Eredivisie, avec 7.26 duels aériens remportés par match, et quasiment 70% de réussite. Là encore, si sa taille est un atout, elle fait aussi écho à la taille de Jose Fonte (1.91). Les deux, brillants dans le domaine aérien, vont devoir trouver une organisation afin de ne pas se retrouver à se battre pour les mêmes ballons. Ceci dit, avec Gabriel, les deux culminaient aussi à +1,90 et ne se marchaient pas dessus.

Les duels aériens du jeune néerlandais en deux mots : fréquence et efficacité. (Crédits : Eredivisie analysis)

S’il brille dans les duels aériens, Botman ne se sert pas de sa taille « que » pour joueur les ballons de la tête. Il se sert aussi de l’envergure de ses jambes pour contrer un maximum de ballons, à tacler tout en gardant une certaine intelligence, lui qui ne commet que peu de fautes. Mais surtout, c’est dans la gestion d’attaquants rapides que son envergure est mise en valeur : en jouant de ses épaules, il couvre de l’espace que l’attaquant ne peut pas prendre, et, au coude à coude, il passe l’épaule devant de manière à bloquer l’adversaire, toujours en propreté. Mais plus qu’un très bon défenseur, Botman est avant tout un très bon footballeur.

La relance en point d’orgue

Ambidextre, contrôles dans le sens du jeu, tente toujours de trouver le joueur libre. Des qualités qu’on pourrait tout aussi bien associer à un meneur de jeu. Botman a bénéficié de la formation Ajax, et ça se voit : sens du tempo de la passe, efficacité en alternant jeu court/ jeu long avec réussite, sa technique balle a pied est notable. Avec 82,9% de passes réussies, le néerlandais n’est pas qu’un joueur qui fait tourner la baballe : il cumule environ 3,8 passes longues par 90, et 4,35 passes dans le dernier tiers, toujours par 90 minutes. Des stats bienvenue dans le jeu de Cristophe Galtier, basées sur le déséquilibre et les transversales. Sa qualité de jeu long pourrait trouver les flèches de devant dans le dos, ou même un Burak Yilmaz qui pourrait jouer le ballon de la tête. En bref, sa qualité balle au pied offre une multitude de possibilités au technicien des Dogues.

Du rouge ajacide au rouge du LOSC, le néerlandais n’est pas dépaysé. (Crédits : Ligue1.fr)

S’il a le courage de toujours tenter de faire avancer le ballon, il sait aussi être efficace et dégager le ballon. En revanche, ses 4 passes décisives sont en trompe l’oeil : 2 d’entre elles sont des passes « simples », qu’un coéquipier bonifie par un exploit individuel (slalom, frappe de loin). Il y a aussi une remise de la tête sur un centre, et une vraie passe longue qui trouve un coéquipier en profondeur. Le joueur prêté par l’Ajax a aussi démontré une vraie capacité de frappe de loin à une ou deux occasions, de quoi, peut-être, lui imaginer un futur un cran plus haut, comme milieu défensif ? Son sens du jeu et sa solidité dans les duels pourraient s’avérer utile, mais sa capacité à jouer sous pression seraient mises à l’épreuve, quelque chose qu’il n’a pas vraiment pu démontrer cette saison, puisque la solution « passe en retrait au gardien » était toujours possible.

Tout juste arrivé dans le Nord, Botman va avoir le temps de faire la préparation avec ses nouveaux coéquipiers. L’occasion pour Cristophe Galthier de travaillé son association avec Jose Fonte, qui pourrait poser quelques problèmes au début. Cela étant, le néerlandais affiche de nombreuses qualités qui pourraient ravir les supporters Lillois, que ce soit dans les airs, dans la science défensive ou dans la passe. Pour faire mieux que Gabriel ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :