Foot Série A

Benevento, La Remontée

Champion incontestable de Série B (saison régulière) avec 86 points au bout des 38 journées, Benevento fera son retour en première division Italienne lors de la saison 2020-2021. Amenés par la légende Italienne Filippo Inzaghi, les joueurs de la ville de Benevent, ont dominés de la tête et des épaules ce championnat de Série B, en étant notamment, à la fois la meilleure attaque (67 buts marqués), et la meilleure défense du championnat (27 buts encaissés, c’est 11 de moins que Frosinone, seconde meilleure défense de Série B). Benevento retrouvera la Série A au sein de sa bouillante enceinte, le stade Ciro-Vigorito (16 867 places) qui est très souvent à guichet fermé car la population de Campanie est une très grande amatrice de football.

Benevento lors de sa première montée en 2017 (source: L’Equipe)

Évoluant la majeure partie du temps en 4-4-2 ou en 4-3-3, l’équipe de la sorcière a pu compter sur un mélange de joueurs ayant une ou des expérience(s) internationales, (Maggio/ 34 sélections nationales, Marco Sau/ une cape avec la Gli Azzurri), mais aussi sur des joueurs ayant déjà connus l’élite, comme Roberto Insigne 2 matchs avec le Napoli et 32 avec Parme, ou encore Riccardo Importa passé par le Chievo Vérone et Bologne. Des joueurs d’expériences ayant connus le plus haut niveau avec des joueurs confirmés de Série B (Benito Nicolas Viola, Oliver Kragl, Andrés Felipe Tello Munoz), le tout avec un entraîneur revanchard après un échec à Bologne font de Benevento la meilleure équipe de Série B. Cette saison sans encombre est aussi due à un effectif très homogène puisque bon nombre de joueurs sont capables de faire la différence en marquant ou en délivrant des passes décisives. Même si Marco Sau et Oliver Kragl sont respectivement meilleur buteur et meilleur passeur de l’effectif, (12 buts pour Sau et 8 passes décisives pour Kragl), les joueurs complétant le classement affichent des statistiques plus qu’honorable. Viola a inscrit 9 buts cette saison et il est suivi par Coda et Insigne qui ont tout deux fait trembler les filets à sept reprises. Du côté des passeurs le latéral gauche Letizia affiche un bilan de 6 passes décisives, juste devant Sau et Viola qui sont à 5. La complémentarité et l’homogénéité de l’équipe explique pourquoi la sorcière est de loin la meilleure attaque de Série B.

L’équipe type d’Inzaghi en 4-4-2 (schéma utilisé à 12 reprises) source: footmercato

L’équipe type d’Inzaghi en 4-3-3 (schéma utilisé à 10 reprises) source: footmercato

Le vent nous portera

Si la remontée de Benevento en Série A n’est une surprise pour personne en Italie, elle le doit grandement à Oreste Vigorito et à son frère Ciro. Après la chute du Football Club Sporting Benevento en 2005, l’entrepreneur ayant fait fortune dans le domaine des éoliennes reprend le club (à ce moment la en Série C1: 4ème division) et souhaite l’amener en première division. Pour cela l’homme d’affaire Italien ne compte pas ses sous. En effet capable de donner des salaires assez élevés à des joueurs de deuxième division, les deux frères parviennent à faire monter le club en Série A pour la première fois de son histoire lors de la saison 2017-2018. Une saison plus tard et malgré des recrutements comme celui de Bacary Sagna et de Cheick Diabaté, le club redescend malheureusement en Série B, et retombe dans ses travers de club de seconde zone. Historiquement le club de la sorcière fondé en 1929 et ayant connu plusieurs refondations (3 au total, 1953, 1990 et 2005) a passé un grand nombre d’années vagabondants entre la 5ème et la 3ème division Italienne. La montée en Série B et la stabilisation du club restent des éléments assez récents puisque cela est intervenu en 2016.

Et maintenant, comment se maintenir ?

Si la montée est actée depuis la victoire 1-0 face à la Juve Stabia, l’objectif futur de Benevento est de se maintenir en Série A. Pour cela il va falloir prendre un bien meilleur départ que lors de la saison 2017-2018. En effet, l’équipe connaît un démarrage catastrophique en première division en enchaînant treize défaites lors des treize premières journées. Cette série de résultats négatifs a très vite anéantis les espoirs de maintien du club de Campanie. Malgré une victoire de prestige face au Milan AC, Benevento finit bon dernier avec 6 petites victoires au compteur et seulement 21 points engrangés en 38 journées.Pour se donner une chance le club mise sur un recrutement de joueurs expérimentés puisque le Polonais Kamil Glik devrait rejoindre l’effectif de Filippo Inzaghi. Le Français Loïc Rémy tant qu’a lui n’a pas réussi la visite médicale et ne rejoindra donc pas les Stregoni. Pas de quoi décourager les recruteurs qui explorent désormais la piste Daniel Sturridge. Des renforts de poids sont encore attendus.

La dernière chance d’Inzaghi en Série A ?

Inzaghi sous les couleurs de Benevento (source: www.ottopagine.it)

Si “Pippo” Inzaghi a convaincu toute la planète football qu’il était un très grand attaquant, on ne peut pas en dire autant sur sa carrière d’entraîneur pour le moment. Passé par les jeunes du grand Milan AC tout d’abord il prend les rênes de l’équipe première en 2014 et il ne convaincra pas ses dirigeants ni par le jeu, ni par les résultats puisqu’il finit avec un bilan de 14 victoires, 13 nuls et 13 défaites, trop peu pour un club de ce standing. Il sera limogé en fin de saison. Le champion n’est pas du genre à se laisser abattre et il rebondit immédiatement au Venise FC, club de Série C qu’il fera remonter en Série B. L’entraîneur retourne ensuite en première division à Bologne où il ne convaincra pas non plus avant d’atterrir à Benevento pour la réussite qu’on lui connaît. Inzaghi a réussi à gagner uniquement avec des clubs de deuxième ou troisième division Italienne, son pourcentage de victoires avec des clubs de Série A ne joue pas en sa faveur (28%), mais nuls doutes qu’il prendra de l’expérience au fil des années.

Benevento est un club qui affiche de belles ambitions pour la saison prochaine, de plus l’équipe première aura à coeur de se refaire une réputation aux yeux de l’Europe après avoir été moquée pour les treize défaites consécutives. Une équipe et un coach emblématique que les amateurs de football Italien regarderont d’un oeil très attentif la saison prochaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :