NHL

NHL – Le choix n°1 aux Rangers : comment intégrer A. Lafrenière ?

Enfin ! Enfin, nous connaissons la franchise qui sélectionnera en premier lors du repêchage 2020 ! Après de multiples incertitudes et bouleversements, la NHL vient officiellement d’annoncer que les New-York Rangers obtiennent le premier choix 2020 ! Ils étaient 8 en lice, un seul repart avec le Graal. Ce Graal il porte un nom : Alexis Lafrenière. Annoncé comme choix numéro 1 incontestable et incontesté, l’espoir québécois est perçu comme un joueur de franchise à l’image d’un Connor McDavid ou d’un Sidney Crosby. Alors comment ce supposé prodige pourra-t-il être intégré dans le collectif des Rangers ?

Le profil des plus grands

Alexis Lafrenière a outrageusement dominé la Ligue Québécoise de Hockey cette saison avec son équipe de l’Océanic. En 52 matchs, il a totalise 112 points dont 35 buts. Rien que ça. Le natif de Saint-Eustache évolue au poste d’ailier-gauche avec des qualités déroutantes pour quelqu’un de son âge. Toujours bien placé, Lafrenière parvient à se positionner souvent devant le gardien adverse pour masquer sa vision et dévier les tirs de ses coéquipiers. Une capacité qui n’est pas innée chez tout le monde, et avec ses 1m87 pour 86kg, il est suffisamment solide pour résister aux luttes près des filets.

Avec une mentalité de « pass first », le Québécois trouve des joueurs que les autres ne trouvent pas. En complément, ou plutôt comme autre option, il possède un tir d’une puissance remarquable. Ses qualités sont nombreuses : un patinage élite, avec ou sans rondelle, une vision du jeu exceptionnelle, une hargne virulente… Lafrenière est déjà prêt pour la NHL. Très dangereux en transition, il est capable d’éliminer ses adversaires directs de plusieurs manières, gardiens compris. Il manipule très bien son bâton et il est doté d’un excellent sens créatif capable de sortir son équipe des situations les plus compliquées. 

Son QI hockey se démarque des autres dans ce repêchage 2020. Il semble que tous les jeux soient ralentis pour lui, comme ces grands joueurs avec qui beaucoup d’observateurs le comparent. Lafrenière lit tout plus vite que tout le monde. Pourtant, l’attaquant québécois devra progresser en défense, notamment dans sa concentration.

Il n’y a pas de limite à ce qu’il peut devenir. Lafrenière est tout simplement trop habile avec beaucoup des actifs incorporels nécessaires au succès qu’il est impossible de mettre un plafond précis sur son potentiel.

Direction New-York !

Ce soir, nous pouvons donc affirmer sans grands risques, qu’Alexis Lafrenière sera un Rangers la saison prochaine. Beaucoup d’analystes ne pensaient pas que New-York serait la bonne destination pour l’ailier Québécois. Et pourtant, cela semble être la réalité aujourd’hui.

Quel merveilleux moment pour arriver à New-York ! Après des galères à ne plus quoi savoir en faire, les Rangers ont engagé une reconstruction convaincante en un temps record. La saison 2019-2020 des Blueshirts fut passionnante avec de nombreuses révélations et surtout une place dans la ronde de qualification pour les Séries 2020. Les raisons de s’enthousiasmer sont nombreuses : Mika Zibanejad a montré qu’il est capable d’être un redoutable centre de première ligne. Artemi Panarin a été tout simplement spectaculaire avec une place parmi les finalistes du Trophée Hart, et l’entraîneur en chef, David Quinn, a réussi à construire un jeune noyau terriblement effrayant.

Un noyau remarquable composé d’Adam Fox, Jacob Trouba ou encore le gardien de 24 ans, Igor Shesterkin mais aussi le numéro 2 du repêchage 2019 : Kaapo Kakko. Malgré une élimination sévère en ronde de qualification contre les Canes, les Rangers ont prouvé qu’ils étaient une force sur laquelle nous devrions compter dans les années à venir. Et peut-être plus tôt que prévu.

Voilà donc dans quoi doit débarquer le plus grand espoir de la Ligue depuis la sélection de Connor McDavid en 2015. Même s’il indiscutable qu’Alexis Lafrenière soit le numéro 1 de cette classe, est-il pour autant adapter aux besoins de l’effectif de New-York ?

Quelle place pour Lafrenière aux Rangers ?

Si les observateurs ne citaient pas New-York comme la destination idéale de Lafrenière c’est principalement parce que son poste naturel, celui d’ailier-gauche, est déjà bien occupé chez les Rangers.

Et oui, le GM des Rangers, Jeff Gorton, a verrouillé deux ailiers sur le long terme en la personne d’Artemi Panarin et de Chris Kreider. Des assurances contractuelles logiques au vue de leurs performances récentes avec la franchise. Mais le soucis ne porte pas tellement sur l’efficacité des ailiers-gauche des deux premiers trios des Rangers, non. Le problème est : voyez-vous vraiment mettre Alexis Lafrenière dans le troisième trio ? Une décision difficile est à prendre. Décaler le Québécois ? Pour le faire jouer où : au centre, à droite ? Aux détriments de qui ? Lafrenière pourra-t-il atteindre son plein potentiel hors de son poste naturel ? Beaucoup de questions sans réponse pour le moment, mais souhaitons bien du courage à la direction des Rangers.

De toute évidence, les lacunes de New-York ne sont pas sûr les ailes ou au poste de gardien. S’il y a bien deux secteurs où les Blueshirts ont besoin de profondeur et de recruter, c’est le centre et la défense. Deux secteurs que Lafrenière ne comblera pas. Pour être compétitif dès la saison 2021, les Rangers auront besoin de recruter sans contestation possible, et pour cela l’arrivée d’un choix numéro 1 aussi excitant que Lafrenière pourrait bien servir la franchise.

D’ordinaire, la Grosse Pomme attire les gros agents libres. Mais avec l’attraction Lafrenière en plus, ce sera incroyable ! Ajoutons à cela les prouesses de Panarin, et vous obtenez la franchise la plus attractive de NHL ! Plus sérieusement, avec un effectif jeune, prometteur, une bonne marge salarial et un contrat recrue comme celui de Lafrenière…. Les Rangers ont tout pour frapper fort sur le marché !

Un autre option a émergé ces derniers jours dans la presse new-yorkaise… Le journaliste sportif du New-York Post, Larry Brooks évoque l’hypothèse que les Rangers pourraient réfléchir à échanger le premier choix pour peut-être récupérer le centre des Wolves de Sudbury, Quinton Byfield. Une transaction qui permettrait aux Rangers de s’assurer une belle profondeur au centre. Simple hypothèse ou prophétie, à vous de voir !

La NHL vient d’annoncer que les Rangers sélectionneront en premier le 9-10 août lors du repêchage 2020. Sans surprise, nous nous attendons tous à voir sortir le nom d’Alexis Lafrenière. Ce prodige devrait donc rejoindre une franchise qui a réussit sa reconstruction avec des joueurs déjà exceptionnels et surtout un effectif jeune et prometteur. Ajoutez Lafrenière à cela et vous obtenez une équipe déjà favorite pour les prochaines années. Pour autant beaucoup de questions se posent déjà autour de son intégration dans l’équipe. Trop d’ailiers ? Pas assez de centre, de défenseur ? Alexis Lafrenière répond-t-il aux besoins de la franchise ? Peut-être pas, mais son talent semble tellement hors normes que personne ne pourrait se passer d’un joueur comme lui. Pour son avenir du côté de New-York, c’est une autre histoire.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :