Cyclisme Omnisport

TDF 2020 : AG2R La Mondiale, une formation chasseuse d’étapes

La 107e édition du Tour de France s’élance le 29 août pour un grand départ du côté de Nice. Initialement prévu fin juin, les amoureux de la Grande Boucle ont hâte de voir les cadors en découdre dès que la pente s’élève, les sprinteurs sortir leur plus belle pointe de vitesse, et les héros d’un jour nous livrer de grandes émotions. Le CCS vous propose de vous amener jusqu’au début du Tour en passant chaque semaine en revue une équipe française. Focus aujourd’hui sur AGR2 La Mondiale.

Des étapes au général

Créée en 1992, la structure AG2R La Mondiale (anciennement Cazal et Casino) est la doyenne des formations françaises dans le peloton professionnel avec 26 participations au Tour de France. Longtemps concentrée sur les étapes avec notamment son sprinteur estonien Jaan Kirsipuu, c’est en 2006 que l’équipe réalise sa première grosse performance sur le général d’un Tour de France. Elle place deux coureurs français sur le top 10 : Cyril Dessel (6e et porteur 3 jours du maillot jaune) et l’expérimenté Christophe Moreau (7e). Il s’en suit de belles performances avec la neuvième place lors du Tour de France 2008 pour Tadej Valjavec et la formidable aventure de Rinaldo Nocentini, huit jours en jaune durant l’édition 2009.

Le Tour de France 2014 a été une éclaircie pour AG2R La Mondiale comme pour l’ensemble de la planète cyclisme. Avec les abandons malheureux des deux grands favoris, Christopher Froome et Alberto Contador, la course (et sa configuration) a offert des possibilités pour les autres équipes. C’est alors que AG2R La Mondiale réalise une Grande Boucle remarquable en plaçant Jean-Christophe Péraud (37 ans) second et le jeune Romain Bardet sixième. En constante progression depuis sa première participation en 2013, l’homme de Brioude remonte deux fois sur le podium en 2016 (2e) et 2017 (3e).

Durant le Tour de France 2017, Bardet repousse Froome dans ses derniers retranchements dans le col de l’Izoard. (Photo : AFP)

Durant ces dernières années, AG2R a offert aux fans de cyclisme de très belles victoires sur les routes de la plus grande course du monde. Riblon à l’Alpe d’Huez 2013, Vuillermoz à Mûr-de-Bretagne 2015 ou encore Bardet à Saint-Gervais-Les-Bains en 2016, tant de grands frissons du cyclisme français sont provenus de l’équipe de Vincent Lavenu.

AG2R La Mondiale sur les autres grands tours

En plus du Tour de France, l’équipe française a participé à de nombreuses autres courses de trois semaines. Depuis 2010, elle a montré de belle manière le maillot en dehors de l’hexagone en finissant deux fois sixième de la Vuelta (Nicolas Roche en 2010 et Domenico Pozzovivo en 2013) et trois fois dans le top 5 d’un Giro avec trois coureurs différents : Pozzovivo, Betancur et Gadret. Ce dernier a réalisé le premier podium pour AG2R La Mondiale sur un grand tour sur le Tour d’Italie 2011. Après trois semaines de grande régularité, il termine à la troisième place du général derrière les Italiens Scarponi et Nibali (dès suite du déclassement du vainqueur Alberto Contador) avec comme cerise sur le gâteau une victoire lors de la onzième étape menant à Castelfidardo.

John Gadret, troisième du général et vainqueur d’étape sur le Tour d’Italie 2011. (Photo : RCS)

Tour de France 2020 : de multiples options

Pour le Tour de France 2020, deux coureurs sont assurés d’être présent sur la ligne de départ le 29 septembre prochain du côté de Nice. Il s’agit de Romain Bardet et du classicman Oliver Naesen. Pour les accompagner, Pierre Latour (meilleur jeune 2018) et Alexis Vuillermoz joueront les équipiers de luxe. Convié au stage de reprise du côté de Chambon-sur-Lignon fin juin, ils sont quatre à avoir chipé les places restantes : Mikaël Chérel, Benoît Cosnefroy (vainqueur récemment d’une étape sur la Route d’Occitanie), Nans Peter et Clément Venturini. Nul doute que le Critérium de Dauphiné a permis à Vincent Lavenu de faire le choix des hommes qui prendront le départ de la 107e édition de la Grande Boucle.

L’homme à suivre : Romain Bardet

Initialement prévu sur le Tour d’Italie, le changement de calendrier du au Covid-19 a fait revoir les plans de l’Auvergnat. Il sera donc bien présent dans un peu plus de deux semaines pour prendre le départ et participer à son huitième Tour de France, le dernier chez AG2R La Mondiale (Bardet a signé chez Sunweb pour la saison 2021). Après un Tour de France décevant l’an dernier terminé seulement à la quinzième place (malgré un victoire au classement de la montagne), on risque de retrouver un Bardet qui ne viendra pas sur la Grande Boucle en se mettant une énorme pression pour jouer le classement général. L’arrivée sur ces terres auvergnats du côté du Puy Mary pourrait lui donner des idées pour soigner sa sortie chez l’équipe française en remportant une belle victoire pour une formation qui n’a plus gagné sur le Tour depuis trois ans et une victoire au sommet de Peyragudes signée…Romain Bardet.

AGR2 va refermer sur ce Tour de France une très belle page de sa longue histoire avec la plus grande course du monde. Avec les départs prévus de Pierre Latour et Romain Bardet à la fin de la saison, elle espère renouer avec le succès sur un parcours qui convient parfaitement à ses coureurs. A coup sur, ils auront à cœur de saisir toutes les opportunités que ce tracé présente afin de remporter une victoire de prestige sur la 107e édition de la Grande Boucle.

Retrouvez ici nos derniers articles sur le Tour de France 2020 :

Cofidis, le retour du succès ?

Total Direct Energie, raviver la flamme

B&B Hotels-Vital Concept, les Men In Glaz prêts à en découdre

Chris Froome, ombre et lumière

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :