NHL Sport US

Alignement des étoiles de la nuit : Pavelski voit triple, Schenn et Barzal en prolongation…

Les Séries ont débuté et le constat est sans appel : le hockey nous avait terriblement manqué. Des combats, physiques et tactiques, des surprises, bonnes et mauvaises, des buts, hasardeux et magnifiques… Bref, le hockey qu’on aime ! Pour couvrir ces Séries 2020 si particulières, le CCS vous propose un format original qui n’est pas dénué de subjectivité. Pour chaque journée, l’équipe hockey du Café Crème Sport vous dévoile son alignement composé de 3 attaquants, 2 défenseurs et d’un gardien. L’objectif est simple, mettre en avant les joueurs qui ont marqué la dernière journée des Séries !

(ndlr : Ivan Provorov* évidemment)

JOE PAVELSKI (Dallas Stars)

3 buts dans la victoire de Dallas sur Calgary (5-4 OT)

« Little Joe » s’est transformé en « The Big Pavelski » hier soir pour éviter aux Stars de se retrouver au pieds du mur dans leur série contre les Flames. L’ex-joueur des Sharks a complété son premier tour du chapeau en Séries dans le temps réglementaire, portant son total à 5 buts au cours de cet exercice. Pavelski a d’abord inscrit le premier but de la rencontre dans le premier tiers sur un tir du poignet, trompant un Cam Talbot toujours en grande forme. Au début de la deuxième période, les Flames ont égalisé par l’intermédiaire de Johnny Gaudreau avant que Pavelski redonne l’avantage aux Stars. Sam Bennett a ensuite marqué son 4ème et 5ème but au cours de ces Séries pour redonner l’avantage aux Flames 3-2. Gurianov égalise pour Dallas en toute fin de seconde période en supériorité numérique. Tobias Reider donne ensuite l’avantage aux Flames en infériorité numérique, son troisième depuis le début des Séries 2020. Alors que les espoirs des Stars s’envolaient, Joe Pavelski complète son tour du chapeau à 12.9 secondes de la fin de la partie et envoie le match en prolongation ! Radulov dévie un tir Klingberg en overtime pour donner la victoire aux Stars. Grâce à une belle efficacité (3 buts sur 8 tirs), Pavelski a réussi à prendre le dessus sur Talbot auteur de 57 arrêts et surtout à remettre les Stars dans la série.
Série : Dallas 2-2 Calgary

MATHEW BARZAL (NY Islanders)

But vainqueur en prolongation contre les Capitals (2-1 OT)

Dans une série qui ressemble de plus en plus à LA grosse surprise de ce premier tour, les Islanders ont vaincu (une nouvelle fois) les Capitals de Washington pour mener 3 matchs à rien. Dans une rencontre plus fermée qu’à l’ordinaire entre les deux formations, les Isles ont continué d’appliquer leur plan de jeu avec pour objectif de dominer en 5 v. 5. Le capitaine Anders Lee a ouvert le score avant que Kuznetsov ne lui réponde dans le deuxième tiers. Les deux équipes partent en prolongation sans aucune certitude. New-York a raté ses occasions à égalité numérique contrairement aux autres matchs de la série. Heureusement, sur son deuxième tir au but, Mathew Barzal délivre les Isles avec un départ à la limite du hors-jeu avant de crucifier Braden Holtby sur un dribble et un tir du revers. Bien que son apport statistique ne soit pas incroyable depuis le début des Séries, Barzal a fait taire beaucoup de critiques par son impact sur l’attaque des Isles. Précis, rapide et engagé, Barzal fait très mal à la défense en bloc des Caps. New-York n’est qu’à 60 min de faire tomber Washington.
Série : New-York 3-0 Washington

BRAYDEN SCHENN (St. Louis Blues)

But vainqueur en prolongation contre les Canucks (3-2 OT)

Oh ! Elle fait du bien celle-ci ! Très mal engagés dans leur série face aux Canucks, les Blues ont réussi à remporter un match 3 très disputé. Largement dominé dans les deux premières rencontres, St-Louis devait réagir en champion hier soir et ils l’ont fait. Vancoucer a ouvert le score en début de premier tiers par l’intermédiaire de JT Miller sur avantage numérique avant que Justin Faulk égalise pour St-Louis. En fin de seconde période, David Perron donne l’avantage pour les Blues mais c’est sans compter sur Elias Pettersson, étincelant depuis le début des Séries, qui égalise sur une superbe hésitation et un tir du poignet fulgurant. Aucun but en troisième tiers mais des gardiens en grande forme des deux côtés. Direction les prolongations, le score est de 2-2. Il ne reste que 5 minutes à jouer quand Brayden Schenn s’envole en contre-attaque pour aller vaincre Jacob Markstrom et l’empêcher d’effectuer son 40ème arrêts du match. Premier but dans ces Séries pour Schenn qui a fait un bien fou à St-Louis qui aurait pu se retrouver au pied du mur…
Série : Vancouver 2-1 St-Louis

IVAN PROVOROV (Philadelphia Flyers)

Victoire 1-0 face à Montréal

Après la claque du match 2 remporté 5-0 par le CH, les Flyers devaient réagir pour reprendre le contrôle de la série. Dans un match très fermé où les deux formations n’ont réussi à briller offensivement, Philadelphie a réussi à faire trembler les filets de Carey Price en première période par l’intermédiaire de Voracek. Ce sera le seul but de la partie. Exceptionnel sur sa ligne, Carter Hart a réalisé un blanchissage en réalisant 20 arrêts. Les honneurs lui reviennent naturellement mais nous voulions mettre en avant le défenseur de 23 ans, Ivan Provorov. Irréprochable depuis le début des Séries, il avait connu une baisse de régime lors du match 2. Hier soir, avec ses 26:44 minutes de temps de glace, le Russe a guidé la défense des Flyers avec patience et pragmatisme. Son partenaire de duo, Niskanen, ne semble pas en grande forme et Provorov doit se déployer pour couvrir ses erreurs. Excellent match du jeune défenseur des Flyers.
Série : Philadelphie 2-1 Montréal

RYAN PULOCK (NY Islanders)

Une assistance dans la victoire sur les Caps (2-1 OT)

Pour le scénario du match 3 entre les Isles et les Caps, je vous invite à lire le paragraphe sur Mathew Barzal un peu plus haut. Si nous avons choisi de mettre un second Islanders dans notre alignement, c’est que cette victoire est assurément la plus difficile pour New-York depuis le début de cette intrigante et surprenante série. Ryan Pulock continue ses excellentes Séries 2020 en délivrant sa 5ème assistance en direction Anders Lee. Pulock s’est surtout montré comme un véritable chef de défense en compagnie d’Adam Pelech pour contenir Alex Ovechkin. En délivrant une mise en échec et en bloquant pas moins de 4 tirs en plus de 21 minutes sur la glace, Pulock s’impose comme un élément crucial des deux côtés de la glace pour les Isles.
Série : New-York 3-0 Washington

COREY CRAWFORD (Chicago Blackhawks)

48 arrêts dans la victoire sur Vegas (3-1)

Chicago avait tellement besoin d’un grand Corey Crawford pour espérer dans cette série… Et bien hier soir, il était bien là. Drake Caggiula et Matthew Highmore ont marqué des buts en première période pour les Blackhawks, et Alex DeBrincat a ajouté un filet vide à 10 secondes de la fin. Chicago a causé à Robin Lehner sa première défaite dans l’uniforme des Golden Knights depuis que le gardien de but a été acquis dans un échange avec les Blackhawks en février. C’est la première défaite pour Vegas depuis la reprise. Crawford, qui était dans le filet lorsque Chicago a remporté la Coupe Stanley en 2013 et 2015, a établi un sommet en carrière en Séries éliminatoires pour des arrêts dans un match réglementaire. Pris d’assaut durant tout le reste la partie, Crawford a réussi à repousser les attaques des Knights notamment lorsque ces derniers étaient en avantage numérique. Les Hawks nourrissent bien peu d’espoir dans cette série mais au moins, ils viennent d’éviter un balayage grâce à un gardien trop souvent décrié, Corey Crawford.
Série : Vegas 3-1 Chicago

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :