Cyclisme Omnisport

TDF 2020 : Arkéa-Samsic, changement de dimension ?

La 107e édition du Tour de France s’élance le 29 août pour un grand départ du côté de Nice. Initialement prévu fin juin, les amoureux de la Grande Boucle ont hâte de voir les cadors en découdre dès que la pente s’élève, les sprinteurs sortir leur plus belle pointe de vitesse, et les héros d’un jour nous livrer de grandes émotions. Le CCS vous propose de vous amener jusqu’au début du Tour en passant chaque semaine en revue une équipe française. Focus aujourd’hui sur Arkéa-Samsic.

Une présence régulière sur les routes du Tour de France

Equipe continentale pro depuis 2011, la formation bretonne est depuis maintenant six ans une habituée du Tour de France. Depuis l’édition 2014, elle est présente chaque année sur les routes de la Grande Boucle. C’est durant cette saison qu’Emmanuel Hubert l’ex dirigeant d’Agritubel est arrivé à la tête de l’équipe qui à l’époque s’appelait Bretagne-Séché-Environnement. En six participations, les sponsors se sont succédé pour devenir depuis 2019 Arkéa-Samsic. Les Bretons n’ont pas encore eu la chance de lever les bras sur le Tour de France. Il reste cependant sur une performance très intéressante au classement général avec la dixième place du champion de France Warren Barguil. Ne faisant pas parti du World Tour, elle n’a pas encore participé au Tour d’Italie ou au Tour d’Espagne.

Warren Barguil, dixième du Tour de France 2019. (Photo : Arkéa-Samsic)

Des résultats très convaincants

Cette année, la formation Arkéa-Samsic a montré de très belles choses en prévision du Tour de France. Nairo Quintana a remporté le Tour de La Provence, le Tour des Alpes-Maritimes et du Var, et a levé les bras lors de l’étape reine de Paris-Nice (finissant 6e du général après une chute ayant entériné ses chances de victoire finale). Plus récemment avec la reprise de la saison, il a terminé troisième du Tour de l’Ain (derrière les favoris du Tour Primoz Roglic et Egan Bernal). Présent sur le Dauphinée, il a dû abandonner à cause d’une douleur au genou. Autre bon grimpeur de l’équipe, Warren Barguil sort du Critérium du Dauphiné en étant rassuré sur son état de forme avec une belle neuvième place. Côté sprint, Nacer Bouhanni, arrivé de chez Cofidis cette hiver remporté une étape sur le Tour d’Arabie Saoudite et une étape sur le Tour de La Provence. Il a cependant décidé de faire l’impasse sur le Tour de France et son parcours comportant trop peu d’étapes destinées aux sprinteurs.

Nairo Quintana, vainqueur d’étape sur Paris-Nice 2020. (Photo :  AFP – A. Jocard)

Tour de France 2020 : une équipe autour du duo Quintana – Barguil

L’équipe Arkéa-Samsic débarque sur le Tour de France avec de grandes ambitions. Habituée les années précédentes à viser les étapes, elle viendra cette année sur la Grande Boucle avec une des plus grandes stars du cyclisme mondial. Durant l’intersaison, elle a réalisé le très joli coup de faire venir du côté de la Bretagne le Colombien Nairo Quintana. Idole de tout un pays, le grimpeur va viser le classement général, et peut aussi sortir son épingle du jeu lors d’une arrivée au sommet pour permettre à la formation française de débloquer son compteur sur la plus grande course du monde. Pour l’accompagner et en tant qu’équipier de luxe, nous retrouverons Warren Barguil. De retour dans le top 10 du Tour l’an dernier, le Breton est présent pour aider Quintana en montagne, mais pourrait pouvoir jouer sa carte personnelle selon le déroulement de la course. Sur le Tour, nous retrouverons la garde rapprochée de “Nairoman”, composée de Diego Rosa, son frère Dayer Quintana et Winner Anacona. D’autres coureurs ont arraché les quelques tickets restant direction le Tour de France : Maxime Bouet, Connor Swift et Clément Russo.

Barguil – Quintana, futur duo de choc ? (Photo : Arkéa-Samsic)

L’homme à suivre : Nairo Quintana

Qui peut se targuer d’avoir parmi ses coureurs un double vainqueur de grands tours ? Peu d’équipes. En France ? Personne. En allant chercher un Nairo Quintana en fin de cycle chez Movistar après huit saisons chez la formation espagnole, l’équipe bretonne a réalisé un énorme coup. Performant très tôt en Europe, Quintana n’a que 30 ans et a encore de belles années devant lui. Le vainqueur du Giro 2014 et de la Vuelta 2016 débarque avec solide statut de grimpeur de niveau international. Trois fois sur le podium du Tour dans le début de sa jeune carrière, Nairoman n’a plus retrouvé depuis le Tour d’Italie 2017 un niveau et une régularité lui permettant d’espérer la victoire sur un grand tour. Néanmoins, Quintana n’est pas pour autant devenu une trompette. La saison dernière, il a fini huitième du Tour et quatrième de la Vuelta (avec en plus une victoire d’étape sur les deux courses), des résultats qui feraient frémir bon nombre de coureurs du peloton. Après un excellent début de saison qui l’a vu plusieurs fois lever les bras, il a gardé un bon niveau pour la reprise de la saison en étant présent parmi les meilleurs durant le Tour de l’Ain. Percuté par une voiture à l’entraînement il y a quelques semaines, une légère inquiétude est présente chez les Bretons après son abandon sur le Critérium du Dauphiné dû à une douleur au genou qui avait été touché lors de ce terrible épisode. La forme de Quintana peut poser question, mais s’il arrive à être pas loin d’être à 100 %, il sera une arme redoutable pour Arkéa-Samsic sur ce Tour de France 2020. Le parcours très montagneux qui comportent qu’une seule épreuve chronométrée est parfaitement taillé pour ses qualités de grimpeurs et propice à le voir être un acteur majeur de la course.

Jeune formation du paysage cycliste professionnel, l’équipe Arkéa-Samsic est venu jusqu’ici sur le Tour de France pour tenter de décrocher un succès de prestige sur la plus grande course du monde. Cette année et avec l’arrivée d’un des meilleurs coureurs de grands tours de la décennie 2010, elle a évidemment de grandes chances de remporter sa première victoire d’étape sur le Tour, mais peut aussi espérer un excellent classement général. Un top 5 pour la formation d’Emmanuel Hubert n’est absolument pas utopiste au départ de la 107e édition du Tour de France.

Retrouvez ici nos derniers articles sur le Tour de France 2020 :

Cofidis, le retour du succès ?

Total Direct Energie, raviver la flamme

B&B Hotels-Vital Concept, les Men In Glaz prêts à en découdre

AG2R La Mondiale, une formation chasseuse d’étapes

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :