Foot Ligue 1

Pendant ce temps là, la Ligue 1 s’apprête à reprendre … le PSG encore le grand favori ?

Difficile de se mettre dans l’ambiance de la Ligue 1 en attendant la finale de la Ligue des Champions, dimanche. Pourtant, elle reprend bien aujourd’hui, avec un alléchant Bordeaux – Nantes en ouverture. Après le report du match OM – ASSE en raison de cinq cas avérés de Covid-19, cette rentrée se fait tout de même à tâtons. Entre l’envie de reprendre mais aussi la crainte de voir le championnat une nouvelle fois s’arrêter, ce retour du championnat français est pour le moins inédit.

Le PSG encore grand favori, mais des outsiders plus coriaces ?

Cette année encore, on a du mal à savoir comment le PSG pourrait ne pas soulever le trophée à la fin de la saison. Avec un effectif estimé à environ 844 millions d’euros, le club de la capitale reste très loin devant ses adversaires. Mais au-delà de ces aspects financiers (très loin d’être anodins quand même), le PSG semble plus puissant que jamais après son (actuel) parcours en Ligue des Champions. Fort de ses individualités les saisons dernières, le PSG a pris une nouvelle dimension cet été d’un point de vue collectif. Ce sont les joueurs eux-mêmes qui le disent, à l’instar de l’ancien mancunien, Ander Herrera « Tout le monde après Dortmund avoue que quelque chose de spécial s’est passé […] J’ai découvert un groupe fantastique, très compact, chacun veut atteindre les mêmes objectifs. ». On est très loin des tensions dans le vestiaire la saison dernière.

« On s’entend très bien avec Neymar sur le terrain comme en dehors […]. On se soucie moins de nos carrières individuelles. On a su créer un contexte où on se soucie davantage des autres » – Kylian Mbappé

Pour le champion du monde également, la mentalité du groupe a changé, en particulier chez les leaders techniques « On s’entend très bien avec Neymar sur le terrain comme en dehors. C’est un des meilleurs du monde. (…) Le courant est passé dès le début. On s’amuse. On prend du plaisir. On se soucie moins de nos carrières individuelles. On a su créer un contexte où on se soucie davantage des autres. Si on veut gagner c’est ensemble. Pas seulement à deux ». L’équipe est donc devenue la priorité.

Chez l’Olympique Lyonnais également on a pu remarquer un changement de mentalité. Depuis l’arrêt de la Ligue 1 il y a quelques mois, mais surtout depuis leur parcours en Ligue des Champions, les joueurs de Rudy Garcia se sont métamorphosés. De quoi titiller les Parisiens plus longtemps cette saison ? Car même si l’on se prépare à plusieurs grands départs du côté des Lyonnais, on a de quoi se satisfaire du travail tactique qui a pu être fait ces derniers mois. Rudy Garcia compte bien capitaliser sur la réussite du 3-5-2, avec un Marcelo capitaine de la défense. Maintenant, il est fort possible que Memphis Depay ne tient plus sa place dans ce onze. La demi-finale face au Bayern était sans doute son dernier match avec le club Lyonnais, obligé de vendre depuis sa non-qualification en coupe d’Europe.

L’Olympique de Marseille sont eux qualifiés. Et compte bien une nouvelle fois venir jouer les fortes têtes en haut du tableau. Deuxième juste derrière le PSG la saison dernière, les joueurs de Villas-Boas ont repris de bons automatismes en match de préparation. Mais le technicien portugais ne s’y trompe pas, s’ils veulent produire une deuxième bonne saison cette année, l’effectif devra continuer d’être renforcé. Après les arrivées de Pape Gueye et de Leonardo Balerdi, Villa Boas espère encore quelques renforts « On a un effectif court, on était l’équipe ayant utilisé le moins de joueurs. Le calendrier est encore plus lourd et il y aura des blessés et des suspendus. On sera en mauvaise posture (si le club ne se renforce pas suffisamment)« . Surtout quand l’un de ses atouts majeurs risquent de lever les voiles. En effet, Florian Thauvin est annoncé du côté de l’Italie à l’Atalanta Bergame. Ce transfert permettrait aux dirigeants olympiens de rééquilibrer les comptes du club. On parle également d’un éventuel transfert du défenseur Kamara. Des affaires donc encore à suivre.

La menace au Nord: Rennes et Lille en pôle position

Paris peut également regarder au Nord cette saison. En effet, Rennes et Lille se tiennent prêts. Respectivement 3ème et 4ème de la dernière saison, les deux clubs semblent plus armés que jamais. Les Bretons, directement qualifiés en Ligue des Champions, espère bien répéter l’histoire une seconde fois. À l’image du travail de leur entraineur, Julien Stéphan, les Rennais ont changé de dimension depuis plusieurs années. Candidats récurrents aux coupes d’Europe, le Stade Rennais a achevé, il y a une semaine, une bonne préparation estivale avec une seule défaite en six matchs. Le club Breton a également enregistré l’arrivée de deux recrues : Martin Terrier et Nayef Aguerd.

Du côté de Lille, on espère également faire une très belle saison. Voir mieux que la précédente. Passés de très près à la qualification en Ligue des Champions, les joueurs de Christophe Galtié espèrent décrocher cette place dès cette saison. L’entraineur est sûr des forces de son équipe « L’équipe sera compétitive, j’en suis convaincu. Notre président est ambitieux, et nous avons le droit de l’être« . Malheureusement, quelques nuages semblent apparaître à l’horizon. La préparation n’a pas été des plus simples et on attend encore des recrues qui se font de plus en plus tardives. Mais pas de panique, les dirigeants ont encore jusqu’au 5 octobre. Entre temps, il faut se concentrer sur ce premier match de championnat, ce samedi, contre … le Stade Rennais. Une première grosse affiche entre deux clubs candidats à l’Europe. Candidats donc, à une très belle saison.

(Crédit: BAZIZ CHIBAN – VDNPQR)

L’AS Monaco, cette fois-ci c’est la bonne ?

Elle nous parait loin l’époque où Monaco rivalisait avec le PSG. Pourtant c’était il y a seulement 4 ans. Mbappé portait à l’époque les couleurs du club Monégasque. Et pour cause, il s’en est passé des choses en 4 ans. Changements d’entraineurs, transferts de joueurs, les Monégasques n’ont jamais retrouvé un équilibre, notamment sportivement. Des résultats irréguliers, voire mauvais, les joueurs de Monaco avaient même atteint la 17ème place lors de la saison 2018/2019.

Malgré tout, tout cela paraît être loin dans la tête des Blanc et Rouge. Neuvième lors du dernier exercice avant l’interruption, les Monégasques ont remporté 11 de leur 16 derniers matchs avec seulement 2 défaites. Autre point positif : l’effectif de l’AS Monaco. En effet, Niko Kovac, le nouvel entraineur de Monaco, pourra compter cette année sur un très bel effectif. Club le plus fourni en Ligue 1, Monaco comptabilise près d’une quarantaine de joueurs. Et avec l’arrivée de l’ancien défenseur rémois, Axel Disas, le nouveau technicien tiendra entre ses mains l’un des 11 de Ligue 1 le plus impressionnant. En tête de liste, le buteur français Ben Yedder, leader de cette équipe. À noter qu’il est probable que l’AS Monaco enregistre de nouvelles recrues. Tout cela semble être de bonne augure pour cette saison.

Qui dit nouvelle saison, dit nouveaux pronostics. Au vu de son effectif, difficile de penser que le PSG ne soulèvera pas son dixième championnat cette saison. Malgré tout, la bonne forme de certains clubs viennent remettre en perspective cette domination. Les clubs olympiques, l’OM et l’OL auront sûrement la possibilité de les taquiner un peu plus (il faut remonter à 2013 pour voir les trois clubs sur le podium, ensemble). Monaco semble aussi bien lancé, sous l’impulsion de leur nouvel entraîneur Niko Kovac. Le LOSC et le Stade Rennais feront tout pour être également de la partie. Réponse en fin de saison, alors que le premier match débute ce soir, Bordeaux-Nantes, à 19 heures.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :