NHL Sport US

PREVIEW #3 – Flyers vs. Islanders : New-York prêt à bousculer la hiérarchie de l’Est

Le premier tour des Séries éliminatoires 2020 s’est terminé hier soir et nous connaissons à présent les affiches pour les demi-finales des conférences. À l’Ouest, Vegas sera opposé aux surprenants mais redoutables Canucks alors que Colorado affronte Dallas. De l’autre côté, les Flyers, récent vainqueurs du CH, seront opposés aux Islanders de New-York tandis que les Bruins et le Lightning s’affronteront dans un série qui s’annonce de très haut niveau. Le CCS vous propose une analyse détaillée de ces séries, au cas par cas, afin de déterminer quelle franchise tient l’avantage. Nous conclurons ces previews par les pronostics de la rédaction hockey. Parcours, forces présences et secteurs clés, tout y passe. Aujourd’hui, analyse de la confrontation entre les Isles et Flyers !

Les enseignements du premier tour

Une bonne dynamique malgré un premier tour accroché

Premier tour : 4-2 contre les Canadiens de Montréal
Meilleur pointeur* : Jakub Voracek (8 points – 4 buts, 4 passes)
Meilleur buteur* : Jakub Voracek (4 buts)

Depuis le début des séries, tour de qualifications et round-robin compris*

Accolade entre Corey Hart et Carey Price lors du premier tour contre le CH

Les Flyers ont surpris beaucoup de monde au cours de la saison régulière, en terminant avec un bilan élogieux de 41 victoires en 69 matchs, étant même à égalité avec les Bruins au sommet de la Conférence Est en début d’année civile. Alors que les autres têtes de séries n’ont pas montré leur meilleur visage au cours du tournoi à la ronde, Phila s’est démarquée par un excellent jeu collectif et de belles promesses défensives. Les Flyers ont remporté leurs 3 matchs de qualification en inscrivant 11 buts pour seulement 3 encaissés, de quoi ravir la première tête de série à l’Est. Au premier tour des Séries, les hommes d’Alain Vigneault devaient faire face aux Canadiens de Montréal, tombeurs des Pens, et déterminés à jouer les troubles fêtes à l’Est. Dans une série accrochée, les Flyers s’en sortent en battant le CH 4 matchs à 2 mais sans vraiment briller. Philadelphie s’est inclinée au match 2 (0-5) et au match 5 (3-5) contre les Habs. Malgré avoir été dominé au nombre de buts inscrits 11 à 13 par le CH, les Flyers sont parvenus à remporter leur première série éliminatoire depuis 2012. La manière n’était pas là, surtout par rapport au tournoi à la ronde, mais il n’y a que la victoire qui compte en Séries éliminatoires. Alors que la défense de Philadelphie – emmenée par les étoiles montantes Ivan ProvorovPhilippe Myers et Travis Sanheim – a continué de recueillir des critiques élogieuses, son attaque a stagné lors du premier tour. Il aura fallu un Jakub Voracek impérial avec notamment 2 buts en avantage numérique lors du match 6 pour propulser les Flyers au second tour. Et que dire de Corey Hart… Mais nous reviendrons sur le jeune gardien de 22 ans dans les clés de cette série face aux Isles.

Des Islanders en état de grâce

Premier tour : 4-1 contre les Capitals de Washington
Meilleur pointeur* : Josh Bailey (10 points – 2 buts, 8 passes)
Meilleur buteur* : Anthony Beauvillier (6 buts)

Depuis le début des séries, tour de qualifications et round-robin compris*

La révélation Beauvillier, secoué contre les Caps mais décisif

Barry Trotz est en train de faire des Islanders une machine de guerre qui commence à effrayer pas mal de monde en NHL. Dans une démonstration collective, les Isles se sont facilement débarrassés des Panthères de Floride qui avaient complètement perdu leurs crocs acérés lors du round de qualification. Une victoire 3-1, 13 buts inscrits contre 7 encaissés… New-York a impressionné mais le faible niveau affichée par la Floride a contraint les observateurs a être plus pessimiste pour les Isles au premier tour des Séries, surtout quand l’adversaire se nomme Washington. L’armada des Caps emmenée avec Ovechkin, Carlson et compagnie s’avance avec le statut de grand favoris, eux qui visent sans détour la Coupe. Pourtant, dès le premier match, nous nous sommes aperçu que la tâche serait bien compliquée pour les hommes de Todd Reirden. Grâce à une domination dans les situations de 5v5, les Isles ont remportés les trois premiers matchs de la série largement avec 9 buts à 2 lors des deux premières rencontres et une victoire en prolongation 2-1. Il aura fallu attendre le match 4 pour voir les stars des Caps se réveiller à l’image d’Ovechkin auteur de son 3ème but dans la série et éviter un balayage humiliant à la franchise. Au match 5, les Isles ont une nouvelle fois fait déjouer Washington en leur infligeant un sévère 4-0, l’occasion pour le gardien Semyon Varlamov de compléter son premier blanchissage en série. Pour autant, le mal est fait. La victoire de New-York a propulsé les Caps vers une véritable remise en question illustrée par le licenciement de l’entraîneur en chef Todd Reirden et peut-être un départ du gardien Brayden Holtby dans les prochaines semaines… Les Isles sont passés du statut de « surprise » à celui « d’oustider » en un temps record. Et bien malin, celui ou celle qui parviendra à prédire où ils s’arrêteront.

Les clés de la Série

Le jeu étouffant des Isles

Avec les ordres de Barry Trotz, les Islanders ont dominé dans les situations de 5 contre 5 contre les Capitals. Ils n’ont accordé que 3 buts sur ces phases de jeu au cours de la série. Une domination qui s’explique notamment par une excellente pression des avants de New-York et notamment la première ligne composée de Jordan Eberle, Mathew Barzal et Anders Lee. Les trois ont été très précieux pour les Isles puisqu’ils ont réussi un formidable travail de conservation, bien aidé par les duos défensifs. Ce plan de jeu, dessiné par le 4ème coach avec le plus de victoire dans l’histoire de la NHL, s’illustre essentiellement dans la capacité des Islanders à empêcher leurs adversaires de se procurer des actions de but. Ils n’ont jamais concédé plus de 30 tirs dans un match pendant les Séries éliminatoires. Et vous savez quoi ? New-York est également l’équipe qui bloque le plus de tir depuis la reprise avec en moyenne 18,62 tirs bloqués par match, la plus haute moyenne de toutes les équipes encore en Séries éliminatoires. Une défense collective et étouffante donc qui commence par la ligne d’avant et se termine par le gardien Varlamov. La dernière victoire a porté le bilan du gardien de 32 ans à 7-2 depuis le redémarrage pour un fort pourcentage d’arrêts de 0,934 en neuf matchs et une moyenne de buts alloués de 1,67 GAA. Varlamov a accordé deux buts ou moins dans ses sept victoires jusqu’à présent en séries éliminatoires. New York a également toujours fait la différence dans le money-time puisque les Isles battent leurs adversaires 11 à 4 au cours de la troisième période depuis le redémarrage. Mais attention, en terme de défense de fer, les Flyers aussi ont leur mot à dire…

Corey Hart devra montrer son meilleur visage

Les grandes défenses gagnent des séries, et là, nous sommes tous d’accord. Les Islanders ont encaissé 6 buts en 5v5 et les Flyers seulement 8. Sur les 16 équipes qui ont disputé au moins huit matchs depuis le retour au jeu, New-York et Philadelphie sont les seules équipes a avoir accordés moins de 10 buts en 5v5. Non seulement elles ont été les deux meilleures équipes défensives à force égale, mais il n’y a pas vraiment de concurrence chez les autres franchises. En transposant ce fait sur 60 minutes, le constat est encore plus flagrant : les cinq premières équipes de la NHL selon cette mesure sont les Islanders (0,87 but contre), les Flyers (1,22), puis les équipes suivantes les plus proches ont été Montréal (1,45) et Columbus (1,58). La moyenne de la ligue est d’environ 2,20. Si les défenses sont vraiment excellentes, celle des Isles a tout de même été exposé à une plus grande puissance de feu. La différence pourrait donc se faire au niveau des gardiens, notamment côté Flyers. À Philadelphie, il s’agissait de savoir si Corey Hart pouvait ou non répondre aux attentes élevées qui l’ont entouré depuis qu’il est devenu l’un des meilleurs espoirs de l’équipe. Les Flyers recherchent un gardien comme visage de la franchise depuis des décennies et après un grands nombres de ratés année après année avec des recrues, ils semblent enfin avoir trouvé leur homme. Hart a commencé à prendre feu dans la seconde moitié de la saison et a joué un rôle important dans leur ascension au classement de la Conférence Est. Une fois les Séries éliminatoires commencées, il est passé à un tout autre niveau. Mais voilà, lors de la série contre Montréal, le jeune portier de 22 ans a été capable du meilleur comme du pire. S’il a réussi a être devenir le plus jeune gardien a réaliser deux blanchissages consécutifs en Série, Hart est également sorti deux fois après avoir encaissé 5 buts contre les Habs. Il semble avoir du mal avec les back-to-back, c’est à dire lorsqu’il doit jouer deux matchs en deux jours. Si les Flyers veulent espérer dans cette série, Corey Hart devra maintenir le niveau qu’il affiche depuis le début des séries sans baisse de régime. Le duel avec Varlamov sera crucial : Hart mène tous les gardiens de but dans la bulle (au moins six départs) avec un pourcentage d’arrêt de 0.943. Mais il est difficile de trouver des défauts en ce moment avec Semyon Varlamov, qui a un pourcentage d’arrêts de 0.934 en neuf matchs. 

Voracek trop esseulé ?

Pour répondre à ces défenses de fer, il est bon de se focaliser sur les attaquants de ces deux franchises. Les 5 meilleurs buteurs de saison régulière des Flyers n’ont inscrit qu’un seul but lors des séries. Le groupe de Travis Konecny, Kevin Hayes, Sean Couturier, Claude Giroux et James van Riemsdyk a cumulé 109 buts en saison régulière et n’a jusqu’à présent inscrit qu’un seul but par Hayes en 9 matchs. On peut voir cela de deux manières. La première est que les Flyers auront besoin de ce groupe pour se lancer offensivement s’ils veulent faire viser la Coupe Stanley. L’autre est que les Flyers ont déjà réussi à passer un 7-2 depuis la reprise tout en obtenant qu’un but de la part de leurs meilleurs joueurs, et que ce n’est qu’une question de temps jusqu’à ce qu’ils percent. De son côté Jakub Voracek semble être le seul à faire bonne figure parmi les grands joueurs offensifs des Flyers. En compagnie du défensif Sean Courturier sur la première ligne, il a compilé 7 points dont 4 buts en 6 matchs contre le CH. Il a surtout permis aux Flyers de marquer en avantage numérique avec son doublé en PP lors de la défaite du match 5 contre les Canadiens. Voracek sera essentiel pour gérer les avantages numériques puisque si les Flyers ne convertissent que 10,3% en PP, les Isles ne tuent que 75% des pénalités… Il y a un coup à jouer dans ce secteur pour Phila !

Philadelphie a pu progresser grâce à son expérience et à sa capacité à saisir les opportunités pour marquer au premier tour. Cependant, les Flyers pourraient ne pas être aussi chanceux contre une équipe des Islanders qui a été parmi les plus impressionnantes de la NHL depuis le redémarrage. Les Islanders se classent au cinquième rang de la ligue au chapitre des points depuis que la NHL est revenue en action dans la bulle de Toronto et ils ont fait la plupart de ces dégâts en 5v5. Varlamov a également été l’un des meilleurs gardiens de but lors de la reprise, il est donc difficile de ne pas aimer les chances des Islanders ici. La puissance défensive des deux équipes sera cruciale et mise à l’épreuve lors de cette série.

Dans l’œil de Ben : Victoire 4/2 des Isles. J’ai trouvé le premier tour des Flyers vraiment décevant par rapport au tournoi de qualifications. Le jeu de Montréal y est probablement pour beaucoup. Face à un collectif déterminé et capable de privatiser le disque, je vois Phila éprouver des difficultés similaires. Les Flyers pourraient ainsi se retrouver à confier leur destin entre les mains de Corey Hart. Si le jeune gardien en ai capable, il faudra plus pour remporter cette série face à Trotz et des Isles en pleine confiance !

Dans l’œil de Hakim : Victoire 4/2 des Isles : Ils sont impressionnants depuis le début du tournoi avec une efficacité redoutable en attaque qu’on leur connaissait déjà. Les Flyers ont montré leurs limites défensives face aux Canadiens. Ces carences vont être utilisées par Trotz et les Islanders.

Retrouvez ici nos articles sur les demi-finales de Conférences !

PREVIEW #1 – Dallas vs. Colorado : les Stars peuvent-ils arrêter l’Avalanche ?

PREVIEW #2 – Boston vs. Tampa Bay : une série pour réussir sa saison ?

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :