Cyclisme Omnisport

TDF 2020 – La course au maillot à pois : une bataille entre costauds

Il rend populaire et anime nos grandes étapes de montagne, le maillot à pois est présent depuis bientôt 90 ans sur les routes du Tour de France. Depuis 2017, il a été remporté à chaque édition par un coureur français, pour le plus grand bonheur des suiveurs de la Grande Boucle. Comme tous les ans, il est toujours difficile d’établir une liste de favoris et outsiders tant elle est évolutive en fonction du début de Tour de France de chacun. Le CCS passe aujourd’hui en revue les coureurs qui peuvent potentiellement se mêler à la bataille des pois.

Les favoris

Julian Alaphilippe

Vainqueur du maillot à pois en 2018, Julian Alaphilippe sort d’un exceptionnel Tour de France 2019. Porteur du maillot jaune durant 14 jours et 5e du classement général, le Français peut encore avoir des rêves de tunique jaune sur cette Grande Boucle. Avec de la moyenne montagne dès la deuxième étape, il semble être l’un des favoris pour s’emparer de la tête du classement général, ce qui pourrait conditionner ses objectifs durant ce Tour. Les premières grosses étapes de montagne seront des indications sur le cap que le puncheur suivra sur cette édition. Cependant, on imagine bien Julian Alaphilippe faire du Julian Alaphilippe sur ce Tour de France : être à l’avant, prendre du plaisir… et aller chercher les points du classement de la montagne. Il est donc naturel que le coureur de la Deceuninck-Quick Step soit l’un des favoris du maillot à pois.

Sergio Higuita

Vainqueur d’une étape sur la Vuelta 2019, le Colombien fait partie des nombreux cracks d’une génération dorée touchant son pays. Pour sa première participation au Tour de France, on imagine bien Sergio Higuita dans un Tour de France sans pression et en mode découverte, tout en épaulant ses compatriotes Uran (2e du Tour de France 2017) et Martinez (vainqueur surprise du Critérium du Dauphiné). Une situation idéale pour le champion de Colombie que l’on pourrait souvent retrouver à l’avant de la course, lui qui selon son entraîneur a “le profil de coureurs de course d’un jour”.

Romain Bardet

Romain Bardet sort d’un Tour de France 2019 mitigé. Auteur de sa plus mauvaise performance au classement général depuis son premier Tour de France (en 2013) avec une quinzième place, le natif de Brioude a néanmoins conquis la tunique à pois comme lot de consolation. Cette année, le Français devait initialement aller sur les routes du Giro, mais la crise sanitaire et le remaniement du calendrier a changé ses plans. Direction le Tour de France avec un objectif de faire le meilleur classement général possible tout en ayant la possibilité d’aller chercher des victoires d’étapes. Avec un plateau très élevé, il est imaginable de voir au fil de l’avancée du Tour Romain Bardet se tourner vers les étapes et donc à la chasse aux petits pois. Le tenant du titre a clairement les armes et le profil pour faire le doublé.

Alejandro Valverde

Mais que vient faire ce bon vieux Alejandro Valverde ici ? Le vétéran espagnol sort une nouvelle fois d’une saison de haut niveau avec une seconde place sur le Tour d’Espagne 2019. Cependant, son début de saison 2020 a été moyen avec une douzième place  lors du Critérium du Dauphiné à huit minutes du vainqueur. On peut l’imaginer sur ce Tour avec un rôle d’équipier autour d’Enric Mas et une saisie des opportunités lors des arrivées convenant à son profil. En tout cas, Valverde peut être un concurrent sérieux au maillot à pois.

Tiesj Benoot

La formation Sunweb s’avance sur ce Tour de France 2020 avec un objectif de gagner des étapes. Pour cela, Tiesj Benoot est l’une des têtes de gondole de l’équipe allemande. On devrait donc retrouver de nombreuses fois le vainqueur des Stade Bianche 2018 à l’avant de la course. Le classicman, bon grimpeur, a les capacités pour conquérir le maillot à pois.

Les outsiders

Thibaut Pinot

Auteur d’un beau Critérium du Dauphiné terminé à la seconde place, Thibaut Pinot est l’un des coureurs pouvant rêver à une victoire finale sur le Tour de France 2020. Après une fin aussi triste que frustrante sur l’édition 2019, le leader de la Groupama-FDJ compte bien obtenir le Graal qu’il convoite depuis plusieurs années. S’il ne va pas directement viser le maillot à pois, ce Tour de France très montagneux et sa capacité à avoir du punch lors des arrivées en altitude font de lui un coureur qui peut aussi bien être performant sur le général que dans la course au classement de la montagne. Récemment, Nairo Quintana (2013) et Chris Froome (2015) sont les meilleurs exemples montrant qu’un coureur visant le général (et terminant sur le podium) peut empocher cette tunique.

Primoz Roglic

Comme Thibaut Pinot, il pourrait se retrouver dans la lutte pour ce classement sans forcément en avoir fait un objectif au départ de cette Grande Boucle. Impressionnant sur le Tour de l’Ain et le Critérium du Dauphiné (avant son abandon) en matant la concurrence lors des arrivées au sommet, le Slovène peut très vite devenir un concurrent sérieux au maillot à pois. Avec une équipe Jumbo-Visma qui comme elle a montré sur les courses préparatoires au Tour de France a faim, Roglic et ses compères risquent peut-être de laisser très peu de miettes à leurs adversaires.

Warren Barguil

En 2017, Warren Barguil était la révélation du Tour de France. Super Combatif, vainqueur de deux victoires (à la pédale) avec les meilleurs grimpeurs du peloton et d’un maillot à pois bien mérité, le Breton avait éclaboussé de son talent cette édition. Depuis les choses ont changé. Parti en 2018 chez Arkéa-Samsic, il a eu du mal a confirmé lors de cette saison. Une année plus tard, il a réalisé une belle Grande Boucle en terminant 10e du classement général. Pour le Tour de France 2020, il aura comme rôle d’être équipier de luxe de Nairo Quintana. Selon l’évolution de la course, il pourrait avoir sa carte personnelle à jouer tentant d’aller chercher une étape pour la formation bretonne et par la même occasion jouer le maillot à pois.

Dan Martin

Jamais avare dans l’effort avec son style caractéristique, le grimpeur-puncheur Dan Martin sort d’un Tour de France 2019 compliqué. Seulement 18e (l’Irlandais était lors des trois éditions précédentes abonné au top 10), le poids de l’âge commence peut-être à se faire sentir pour le vainqueur de deux étapes sur la Grande Boucle. Avec un plateau de concurrents important, Dan Martin pourrait vite se concentrer sur l’objectif d’offrir une étape à son équipe Israel Start-Up Nation pour sa première participation au Tour de France. Dans la quête de cet objectif, l’Irlandais pourrait enfiler les petits pois comme des perles.

Bauke Mollema

Autre coureur pas avare d’effort, le néerlandais Bauke Mollema. Cinquième du Tour d’Italie en 2019, il revient sur la Grande Boucle en tant que co-leader avec l’Australien Richie Porte. Ce parcours plein de montagnes convient bien au grimpeur de la Trek-Segafredo qui pourrait être tenté au fil des jours de faire du maillot à pois son objectif.

A ne pas sous estimer

Le maillot à pois est un classement qui peut être visé par un grand nombre de coureurs sur cette Grande Boucle. Des coureurs anciennement très bons pour viser le général d’un grand tour sont crédibles pour être candidats à ce classement. C’est le cas par exemple de Domenico Pozzovivo, Adam Yates, Ilnur Zakarin ou encore Esteban Chaves (qui revient à un bon niveau après une épreuve personnelle difficile pour lui). Pierre Rolland qui va chasser les étapes pour son équipe B&B Hôtel Vital Concept et Dylan Teuns peuvent se mêler à la lutte. Les jeunes Lennard Kamna (23 ans) et Maximilian Schachmann (26 ans) de la Bora-Handsgrohe ont aussi des profils taillés pour ce maillot. Du côté des autres favoris, Egan Bernal (second du classement de la montagne l’an dernier) et Mikel Landa (coureur avec un gros coffre) pourraient aussi faire de leurs siennes.

Comme chaque année sur la Grande Boucle, le maillot à pois promet une lutte acharnée entre les grimpeurs du peloton. Entre les favoris, chasseur d’étapes et déçus des premiers jours, qui remportera le classement de la montagne ? Réponse dans quelques semaines dans cette 107e édition du Tour de France qui débute samedi du côté de Nice.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :