Cyclisme Omnisport

TDF 2020 – La course au maillot blanc : un plateau royal

Chaque année, le maillot blanc met à l’honneur les grands espoirs du cyclisme mondial. Certains de ses lauréats finissent par concourir pour remporter des grands tours, d’autres rentrent dans le rang. L’an passé, nous avons eu un grand maillot blanc avec la victoire d’Egan Bernal qui a également remporté son premier Tour de France. Un véritable exploit rarement effectué dans l’histoire. Mais cette année, un beau plateau de jeune est présent sur le Tour pour donner du fil à retordre au grimpeur de la Team Ineos.

Les favoris

Egan Bernal

Favori du Tour de France 2020 en compagnie du Slovène Primoz Roglic, il est naturellement ultra favori pour le maillot blanc. Pour sa troisième participation à la Grande Boucle, le vainqueur de l’édition 2019 va tenter de remporter ses premières étapes, le maillot blanc et le maillot jaune. Sur le papier, son statut d’unique leader de la Team Ineos (on n’imagine pas Carapaz devenir encombrant pour Bernal) lui offre une équipe entièrement dédiée à sa cause. En ce qui concerne le long terme, s’il l’emporte, il peut espérer rejoindre dès l’année prochaine Jan Ullrich et Andy Schleck qui détiennent le record avec trois victoires dans le classement du meilleur jeune du Tour de France.

Tadej Pogacar

Autre gigantesque pépite du cyclisme mondial, Tadej Pogacar est comme Egan Bernal un talent précoce. La saison dernière pour sa première participation à une course de trois semaines, il a terminé 3e du Tour d’Espagne en remportant trois étapes. Il est alors devenu le plus jeune coureur depuis 1974 à accéder au podium d’un grand tour. Cette année, il a décidé de venir découvrir la Grande Boucle. Quatrième du Dauphiné, il a montré de bonnes aptitudes pour la reprise de la saison et que son tempérament offensif était toujours présent. Le Slovène est l’une des grandes attractions à suivre sur ce Tour de France.

Les outsiders

Enric Mas

Second de la Vuelta 2018, Enric Mas a l’année dernière déçu sur la Grande Boucle, étant dans l’ombre du show de son coéquipier Julian Alaphilippe. Parti depuis chez Movistar, il s’avance sur le Tour avec un rôle de co-leader partagé avec le vétéran Alejandro Valverde et Marc Soler. Tête d’affiche du nouveau visage de l’équipe espagnole, on espère que le natif d’Artà a digéré sa découverte de la plus grande course du monde pour nous montrer toute l’étendue de son talent.

Sergio Higuita

Vainqueur d’une étape sur la Vuelta 2019, le Colombien fait parti des nombreux cracks d’une génération dorée touchant son pays. Pour la première fois, il va découvrir la Grande Boucle dans une équipe au niveau assez homogène amenant d’autres talents en montagne comme l’expérimenté Rigoberto Uran et le jeune Daniel Martinez. Il sera aussi un des coureurs à surveiller lors de cette 107e édition du Tour de France.

Pavel Sivakov

Neuvième du Tour d’Italie 2019, le franco-russe de la Team Ineos va découvrir cette année les routes du Tour de France. A 23 ans, il aura de grandes responsabilités en étant l’un des principaux lieutenants d’Egan Bernal dès que la route s’élèvera. Il a était l’une des rares satisfactions d’Ineos dans les courses préparatoires à la Grande Boucle. Dans la hiérarchie des grimpeurs de la formation britannique, Sivakov est le troisième homme fort derrière Bernal et Carapaz.

David Gaudu

Majestueux coéquipier de luxe pour Thibaut Pinot dans sa quête du Tour de France 2019, le jeune David Gaudu avait terminé 13e de cette édition à seulement 22 ans. Cette année, il continuera à accompagner Pinot. Nul doute qu’il sera bien placé dans ce classement du meilleur jeune.

Daniel Martinez

Il est l’invité de dernière minute parmi les outsiders au maillot blanc. Lors de ces quatre premiers grands tours, Daniel Martinez n’a guère fait mieux qu’une 36e place sur le Tour de France 2018. Le Colombien avait néanmoins montré de belles choses sur les courses World Tour (7e du Tour de Catalogne 2018 et vainqueur d’une étape sur Paris-Nice 2019). Il y a quelques semaines sur le Dauphiné, il a surpris tout le monde en remportant l’épreuve devant un sacré plateau (Pinot, Lopez, Pogacar, Dumoulin). Il sera désormais intéressant de suivre sa capacité à répéter les efforts durant trois semaines lors de grandes étapes de montagne.

A ne pas sous estimer

Quelques jeunes seront à suivre sur ce Tour de France. Soren Kragh Andersen, vainqueur du contre-la-montre de Paris-Nice. Valentin Madouas, coéquipier de Thibaut Pinot et 13e du dernier Giro qui va découvrir cette année la Grande Boucle. On peut ajouter Lennard Kamna et Marc Hirschi.

Pour cette 107e édition du Tour de France, le plateau de jeunes coureurs est très relevé. Déjà trois coureurs participants à ce classement sont parvenus à se hisser sur le podium d’un grand tour. Un lutte pour le maillot blanc qui s’annonce donc palpitante entre les meilleurs jeunes grimpeurs de la planète cyclisme.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :