Cyclisme Omnisport

TDF 2020 : Groupama-FDJ, prête pour la grande bataille

La 107e édition du Tour de France s’élance aujourd’hui pour un grand départ du côté de Nice. Initialement prévu fin juin, les amoureux de la Grande Boucle sont heureux de retrouver les cadors en découdre dès que la pente s’élève, les sprinteurs sortir leur plus belle pointe de vitesse, et les héros d’un jour nous livrer de grandes émotions. Le CCS vous propose de vous amener jusqu’au début du Tour en passant chaque semaine en revue une équipe française. Avant ce départ, focus sur la formation Groupama – FDJ.

Une formation habituée du Tour de France

Depuis sa création en 1997, la formation Groupama – FDJ participe chaque année au Tour de France. Depuis 23 ans, elle est l’une des équipes françaises phares du peloton. De Christophe Mengin à Thibaut Pinot en passant par Sandy Casar, elle a remporté 13 victoires d’étapes en 23 participations. En plus de cela, elle a remporté le classement par points en 2003 avec son sprinteur Australien Baden Cook. Longtemps concentrée sur la chasse aux étapes, elle a depuis quelques années fait du classement général l’objectif central de sa venue sur la Grande Boucle. Dès 2012 et sa première participation, le jeune Pinot (alors âgé de 22 ans) a fini 10e du Tour de France en remportant également une étape. Deux années plus tard, il est monté pour la première fois sur le podium (3e) du Tour de France 2014. Voulant s’écarter du Tour et de sa pression médiatique en se fixant le Tour d’Italie comme objectif principal, il a laissé de la place au sprinteur Arnaud Démare qui a empoché deux étapes (en 2017 et 2018). L’an passé, Thibaut Pinot est revenu en force sur les routes françaises dans sa conquête du maillot jaune. Impressionnant dans les Pyrénées, il a malheureusement dû abandonner durant la dix-neuvième étape à cause d’un problème musculaire.

Thibaut Pinot, maillot blanc du Tour de France 2014. (Photo : Panoramic)

De très belles performances sur les autres grands tours

En plus du Tour de France, la formation française a exporté ses talents du côté de l’Italie et de l’Espagne. En 15 participations au Giro, elle a remporté 7 victoires d’étapes auxquelles il faut ajouter le classement par points du sprinteur Nacer Bouhanni en 2014 (trois victoires d’étapes pour lui sur cette édition). De plus, Thibaut Pinot a terminé 4e du Tour d’Italie 2017. Du côté de la Vuelta, l’équipe compte 15 participations est un total de 9 victoires d’étapes.

Nacer Bouhanni, vainqueur du classement par points sur le Tour d’Italie 2014. (Photo : Sirotti)

Tour de France 2020 : tout pour Pinot

Pour cette édition de la Grande Boucle, la formation française a consacré comme l’année dernière l’entièreté de la conception de l’équipe autour de Thibaut Pinot. A l’exception près de Valentin Madouas (qui remplace cette année Anthony Roux), 13e du Tour d’Italie l’an dernier, l’équipe est la même qu’en 2019. William Bonnet, David Gaudu, les Suisses Stefan Küng et Sébastien Reichenbach, Matthieu Ladagnous, Rudy Molard, et donc Valentin Madouas : ils sont tous là pour accompagner leur leader durant trois semaines. De la plaine à la haute montagne, tous auront un rôle afin de mettre sur orbite Thibaut Pinot, l’un des favoris du Tour.

L’homme à suivre : Thibaut Pinot

Ce parcours du Tour de France 2020 semble parfaitement taillé pour le grimpeur Francs-Comtois avec beaucoup de montagnes et un seul contre-la-montre final qui se termine chez lui, avec l’ascension de la Planche Des Belles Filles. Et Pinot l’a dit dans le dernier numéro de Vélo Magazine : “Si on m’avait demandé de dessiner un contre-la-montre, c’est exactement celui-là que j’aurais fait !”. Autant vous dire que le coureur de la Groupama-FDJ sera en terrain connu et conquis, poussé par le peuple français tout le long du parcours de 36 km. Après une édition 2019 au goût d’inachevé, Pinot revient plus motivé que jamais. L’homme aux victoires d’étapes sur les trois grands tours a réalisé une préparation encourageante, conclue par une 2e place sur le Critérium du Dauphiné. A titre de comparaison, l’an dernier, il a fini 4e de cette même course. Thibaut Pinot est dans les temps. Avec son équipe de plus en plus solide chaque année, il peut compter sur un bon soutien durant les étapes de montagne. Il va prendre part à son huitième Tour de France. Lors de ses 7 participations, il n’en a malheureusement terminé que 3. On l’espère de tout cœur sur les Champs-Elysées, au soir de la 21e étape du Tour de France 2020, et en jaune, pour effacer les 35 ans d’attente depuis la dernière victoire française de Bernard Hinault en 1985.

Tour de France 2019 : Thibaut Pinot surclasse ses adversaires et lève les bras au sommet du Tourmalet. (Photo : PhotoNews).

Comme l’année dernière, la formation Groupama-FDJ débarque sur le Tour de France avec de grandes ambitions. Après la désillusion de 2019, elle est de retour le couteau entre les dents. Tournée autour de son leader Thibaut Pinot, l’équipe de Marc Madiot compte bien amener l’un des meilleurs grimpeurs du monde au sommet du cyclisme international.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :