Mercato Omnisport Rugby

Top 14 : Le classement du mercato, deuxième place

Afin de préparer la nouvelle saison de Top 14, les clubs du championnat français ont eu une intersaison un peu plus longue que d’habitude. Entre bonnes affaires, transferts fracassants ou coup d’épée dans l’eau, le CCS vous propose de revenir sur les différents mouvements réalisés par chaque équipe de Top14. Le tout, dans un classement concocté par nos soins.

Classement précédent, places 14 à 12

Classement précédent places 11 à 9

Classement précédent, places 8 à 6

Classement précédent, places 5 à 3

2ème : L’Union Bordeaux-Bègles

Cet été, l’UBB n’a pas fait dans la dentelle. Le secret de Laurent Marti & co pour réussir un mercato ? Ne prendre que des pointures, tout en assurant la prolongation de cadres importants. Et de très bons joueurs, il n’en manque pas en Gironde pour la reprise du championnat. Déjà leader alléchant du Top 14 avant l’arrêt définitif, l’année dernière, l’équipe de Christophe Urios se donne les moyens de son ambition. Reste à savoir comment ils vont gérer cette saison, qui est celle « d’après ». 

Tout d’abord, il y a des prolongations de contrat. L’ouvreur prodige Matthieu Jalibert est sécurisé jusqu’en 2023, tout comme le très prometteur 3ème ligne Cameron Woki. Le capitaine Jefferson Poirot est prolongé dans la durée (2025), et le vice-capitaine Jandre Marais allonge son bail jusqu’en 2024. Le nouvel international Maxime Lucu reste lui aussi jusqu’en 2024, tout comme le solide Mahamadou Diaby. Et ce n’est pas tout ! Clément Maynadier (2022), Alexandre Roumat (2022), Romain Buros (2024) et Cyril Cazeaux (2023) poursuivent aussi l’aventure.

Il faut ensuite parler du recrutement. Le All-Black Ben Lam débarque en Gironde avec une mission (pas des moindres), faire oublier Semi Radradra. En effet, le fidjien s’est engagé avec Bristol pour un salaire sur lequel Bordeaux ne pouvait pas s’aligner. L’explosif ¾ joue plus souvent ailier, mais peut s’adapter très facilement au vu de son gabarit (1m94, 105kg). De grosses performances sont attendues par le public bordelais (et français). Autre gros poisson des nations du Sud, le puissant talonneur Joseph Dweba arrive aussi. Cette fois-ci pour « compenser » le départ d’un Adrien Pélissié parti d’abord mentalement à Clermont il y a quelques mois, et physiquement depuis cet été. Le Sud-Africain explosif (1m80, 108kg) quitte les Cheetahs pour venir tout renverser en France. Il a déjà joué un match amical avec l’UBB, qui s’est soldé par une victoire sur Clermont par ailleurs.

Joseph Dweba, le nouveau talonneur de l’UBB (crédits : UBBrugby.com)

La première ligne sera décidemment bien fournie puisque l’Union boucle aussi l’arrivée de l’énorme Ben Tameifuna. Le tongien (1m82, 134kg), en délicatesse avec le Racing 92 décide de se lancer un nouveau challenge dans le Sud Ouest, où il recevra les conseils d’Urios. Le pilier droit a joué 7 matchs de Top 14 l’année dernière. En seconde ligne, encore une grosse recrue ! L’argentin Guido Petti découvre le championnat de France après 5 saisons avec les Jaguares. International avec les Pumas (53 sélections), il fait partie du gratin mondial à son poste malgré son jeune âge (25 ans, 1m94, 112kg). Enfin, la dernière recrue bordelaise est française. Nathanaël Hulleu part de Grenoble pour jouer dans l’élite du rugby français. L’ailier international U20 a inscrit 4 essais en ProD2 l’année dernière et les observateurs voient en lui une future pépite. À suivre. Il ne faut pas oublier non plus les retours de prêts de Maxime Lamothe qui sort d’une belle saison avec Bayonne été de Pablo Uberti.

L’international argentin Guido Petti (crédits sportbusinessmag.com)

De l’ambition à long terme, des grands noms, le recrutement est irréprochable pour L’Union, le seul petit bémol, ce sont les départs. Parce que perdre Radradra et Pélissié, c’est toujours embêtant pour une équipe de rugby. En plus des deux, le puissant et souvent décisif Peni Ravai suit son compère de la première ligne vers Clermont. Le jeune ouvreur Lucas Meret, barré à son poste, prend la direction de Carcassonne, tandis qu’Antoine Jourdan rejoint Soyaux-Angoulême. Le talonneur remplaçant de l’année passée, Florian Dufour, s’engage, lui, avec Brive pendant que le jeune espoir Baptiste Germain part vers Toulouse. Nathan Decron file à Agen et Simon Desaubiès est prêté à Mont-de-Marsan. Le joker médical Leonardo Ghiraldini n’est pas conservé, tout comme le samoan Masalosalo Tutaia.

Enfin, comment ne pas parler du départ à la retraite d’une légende du club. Blair Connor, qui a tout vécu (ou presque) avec son club de cœur, quitte le club après 219 rencontres disputées sous le maillot bordelais. Une décennie marquée de joies (beaucoup), de déceptions (beaucoup aussi), mais surtout d’amour et de plaisir. L’UBB doit maintenant achever ce que Connor et les siens ont commencé.

L’arrivée qui fait du bien : Ben Lam

L’Union voulait un remplaçant à Radradra, l’heureux élu est donc Ben Lam. L’explosif et polyvalent ¾ a tout pour séduire dans cette équipe. Vitesse, crochets, puissance, technique, un combo infaillible qui fera des dégâts à coup sûr. Le Néo-Zélandais de 28 ans est un serial marqueur : 27 essais en 44 rencontres de Super Rugby. Joueur originaire du 7’s, le moindre petit espace laissé peut devenir un problème pour la défense. De gros espoirs sont placés en Lam et l’UBB serait bien inspiré d’avoir fait une bonne pioche.

Ben Lam arrive à Bordeaux (crédits : Yourube.com)

Les arrivées :

Maxime Lamothe (Talonneur, FR, retour de prêt Bayonne), Pablo Uberti (Centre, FR, retour de prêt Grenoble), Ben Lam (Ailier, N-Z, Wellington, 2022), Ben Tameifuna (Pilier, TON, Racing 92), Nathanaël Hulleu (Ailier, FR, Grenoble, 2023), Joseph Dweba (Talonneur, AFS, Cheetahs), Guido Petti (2e ligne, ARG, Jaguares, 2022 + 1 an)

Le départ qui fait mal : Semi Radradra

Celui-là porte bien son nom. Le départ de Semi Radradra fait mal à l’UBB. Même si Ben Lam arrive, le fidjien s’était adapté au rythme du Top 14 et avait trouvé la place dans cette équipe alléchante. Pierre angulaire de l’attaque bordelaise, le puissant centre a fait de nombreux dégâts la saison dernière. Il y a notamment ces deux doublés au Racing et face à Lyon en championnat. Radradra est entré dans le cœur des supporters mais a décidé de partir. L’argent n’y est évidemment pas étranger : son salaire avoisine le million d’euros par saison. C’est donc désormais sur les pelouses anglaises que cet artiste du rugby perpétue son art.

Les départs :

Adrien Pélissié (Talonneur, FR, Clermont-Ferrand), Masalosalo Tutaia (2e ligne, SAM, non conservé), Semi Radradra (Centre, FID, Bristol), Peni Ravai (Pilier, FID, Clermont-Ferrand), Nathan Decron (Centre, FR, Agen), Lucas Méret (Ouvreur, FR, Carcassonne), Leonardo Ghiraldini (Talonneur, ITA, non conservé), Antoine Jourdan (2e ligne, FR, Soyaux-Angoulême), Simon Desaubiès (Ouvreur, FR, Prêt Mont-de-Marsan), Florian Dufour (Talonneur, FR, Brive), Baptiste Germain (Demi-de-mêlée, FR, Toulouse), Blair Connor (Ailier, AUS, Retraite)

La compo probable :

La note : 9

Le recrutement bordelais est assez impressionnant. Une armada se dresse contre les autres clubs du Top 14, qui veulent empêcher l’ascension de l’Union. Dans l’esprit du beau jeu, mais aussi dans la rigueur made in Urios, difficile de penser que cette équipe ne peut pas faire de belles choses. Les gros départs ont tout de même coûté la première place de notre classement à l’UBB. Pour en savoir plus, rendez-vous la semaine prochaine pour la première place.

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :