Café Crème Sport

NFL : Leonard Fournette, destination ailleurs

Durant l’intersaison, les Jacksonville Jaguars ont décidé de mener une opération « Reconstruction » (ou « Déconstruction) d’envergure. Tout avait commencé lors du départ de Jalen Ramsay aux Rams lors du précédent exercice. S’en suivirent Calais Campbell, Yannick Ngakoue pour arriver enfin hier à la libération de contrat de Leonard Fournette le RB des Jaguars depuis 2017. Le joueur doit maintenant rebondir pour rester dans la ligue et trouver un nouveau port d’attache loin (ou non) des terres floridiennes. Voici 5 destinations à envisager pour le futur de Leonard Fournette.

Pour savoir où l’on va il faut savoir d’où l’on vient.

Leonard Fournette (#27) désormais ex running back des Jacksonville Jaguars n’a toujours eu qu’une destination en tête : la end zone. crédit photo : cbssport.com

Leonard Fournette a été drafté par les Jaguars lors de la draft 2017 à la 4ème position. Cette sélection il l’a doit à ses qualités physiques monstrueuses qui ont épaté bon nombre d’observateur lors de son passage à LSU (Lousiana State University) ou encore lors du Draft Combine. Avec 1m81 et 102kg au compteur le natif de la Nouvelle-Orléans est un beau bébé. Rajouté à cela que le running back court le 40 yards en 4,51sec (mesure Draft Combine 2017) et vous obtenez un savant mélange de puissance et de vitesse intraitable à l’échelle universitaire. En 2015 pour sa seconde saison sous les couleurs jaunes et violettes de LSU, Leonard poste une fiche de stats tonitruante 1953 yards ; 22 Touchdowns et une moyenne de 162,75 yards par match. Personne ne pouvait l’arrêter si ce n’est lui-même… En effet la saison 2016 est un peu en deçà des attentes pour Fournette qui subit des blessures qui ralentissent sa courbe de progression. Mais le caïd a suffisamment impressionné en 3 ans pour être donc sélectionné en 4ème position.

C’est le grand saut en NFL pour Fournette, bye bye la Louisiane et welcome en Floride. Le soleil, les paradis fiscaux et une escouade défensive exceptionnelle l’attende. Et offensivement la couleur est de suite affichée. Leonard sera garant du jeu avec Blake Bortles (QB). Première saison pleine pour Fournette avec 1040 yards et 9 TD. Les Jaguars seront seulement défaits en final de conférence contre les New England Patriots.

C’est alors le début d’une lente descente aux enfers pour les jaguars et Fournette. Le joueur se blesse, ne participe qu’à 8 matchs en 2018. L’équipe coule et ne ressort pas la tête de l’eau en 2019 non plus. Fournette devient un joueur stéréotypé, vertical, courant toujours vers la gauche de sa ligne quel que soit les espaces ouverts (ou non). Dans une équipe drivait par Gardner Minshew il arrive tout de même à coller 1152 yards pour 3 petits touchdowns. Point positif lors de cette dernière saison, on retrouve Leonard à son avantage dans le jeu aérien avec 76 réceptions pour 522 yards.

Cependant ce n’est plus assez pour l’équipe résolu à tanker et qui cherche à brader toutes ses « stars ». Les Jaguars n’ont rien réussi à tirer de Fournette, pas même un 5ème ou 6ème tour comme le dit Doug Marrone, il est simplement cut. Fournette part de Floride comme un paria, une ex dont on a plus envie, bien loin de ce 4ème pick overall de 2017.

Si l’histoire de Fournette s’achève prématurément à Jacksonville elle semble néanmoins pouvoir continuer ailleurs dans la ligue. Fournette n’a pas encore montré en NFL ce qu’il avait laissé voir en CFB. Petit tour d’horizon des meilleures destinations possibles pour le Running back de 25 ans.

Kansas City Chiefs :

Bientôt un duo de running back 100% LSU aux chiefs de Clyde Edwards-Helaire (#22) ? crédit photo : zonecoverage.com

Quoi de mieux que de signer dans la meilleure équipe de la ligue ? Les Kansas City Chiefs sont champions en titre en s’appuyant sur leur arme numéro 1 : Patrick Mahomes. Le jeu aérien est bien achalandé avec Tyreek Hill, Mecole Hardman et Sammy Watkins. Mais au sol, ça coince un peu. En effet l’an dernier l’équipe n’a engendré « que » 1569 yards à la course et les deux pourvoyeurs de ce total, LeSean McCoy et Damien Williams, ne seront pas là l’an prochain. Les espoirs à KC sont donc mis sur les épaules du RB drafté au premier tour, Clyde Edwards-Helaire, joueur ayant réalisé son université à… LSU. Mais CEH est un coureur de poche, un one cut très rapide sur le premier pas, peu puissant. Fournette serait son parfait pendant, tout en puissance capable d’enclencher le Beast Mode (on l’espère comme lors de son passage universiaire). Dans l’environnement des Chiefs, Fournette aurait tout à gagner, la place prépondérante du jeu à la passe pourrait lui ouvrir des espaces au sol face à des défenses anti-aériennes plus légères. De plus la dynamique gagnante de l’équipe serait un booster pour la carrière de Leonard, trop souvent habitué à la défaite depuis 2 ans. Avec leurs 9M$ de cap space les Chiefs pourraient tenter le pari Fournette sans trop prendre de risques.

New Orleans Saints :

Fournette doit penser à cette option. Revenir au berceau, là où tout a commencé, se ressourcer et repartir de plus belles sur les terres de ses exploits. Qui plus est, Les Saints sont une équipe capable de jouer le titre la saison prochaine. Entouré de Drew Brees et Michael Thomas. Leonard apporterait une autre dimension au jeu des Saints. On peut retrouver en lui une sorte de Mark Ingram V2. De plus Fournette n’a jamais joué dans un groupe de RB, une association avec Kamara (si ce dernier accepte de revenir dans le groupe) et/ou Murray semble complémentaire. Mais même le départ de l’actuel RB1 des Saints seraient un point positif pour une possible venu de Fournette. Cela libérerait une place de titulaire et de l’argent. En effet, pour le moment, avec un cap space serré de 4M$ pour les Saints, Fournette devrait voir ses prétentions salariales à la baisse pour revenir jouer à la maison. La situation dans laquelle il est ne lui permet tout de même pas de faire la fine bouche. Si une offre de la maison mère arrive sur le bureau du coureur on l’imagine mal aller ailleurs.

Seattle Seahawks :

Chris Carson (#32) comme une boule de flipper qui roule. crédit photo : sports.yahoo.com

Pete Caroll apprécie les Running backs unilatéraux et puissants. Il axe tout son jeu autour d’un « heavy run » maintenant célèbre grâce à Marshawn Lynch. Aujourd’hui, ce système de jeu fait briller un autre coureur modèle poids lourd : Chris Carson. Avec 1151 yards en 2018 et 1230 en 2019 le numéro 32 a été prolifique. On imagine bien Leonard Fournette dans son rôle, tant il fit parfaitement au schéma de jeu. De plus l’ex jaguars apporte un peu plus de versatilité dans le jeu aérien que Carson, une plus-value non négligeable. Enfin avec leur 9M$ de cap space, les seahawks peuvent se permettre de faire venir le joueur à moindre coup sur une moyenne durée. Ainsi la franchise n’aurait pas besoin de resigner Carson dans un an pour un prix exorbitant, si le challenge Fournette fonctionne. Gagnant-gagnant.

New England Patriots :

Une signature dans la franchise du Massachussetts serait autant un pari pour l’équipe que pour le joueur. On ne connaît pas le réel niveau des patriots avec tous les mouvements de l’intersaison. Pourtant plusieurs voyants sont aux verts : Fournette et Cam Newton s’apprécie beaucoup, Bill Belichick aime utiliser un groupe de coureurs, le risque de signer Fournette est donc amoindrie, le nouveau style de jeu des Patriots semble s’orienter vers de la course en read option, le cap space de 34M$ des Patriots permettrait de payer le joueur cher sur une première année pour le faire venir. Bref la piste Patriots est à considérer. Cependant, si la mayonnaise ne prend pas du côté de Boston, cette signature pourrait avoir un effet encore plus déplorable sur la carrière de Fournette.

Tampa Bay Buccaneers :

Tom Brady en pleine préparation avant saison avec sa nouvelle équipe des Tampa Bay Buccaneers. crédit photo : pewterreport.com

L’équipe la plus agressive du marché pendant l’été (Brady, Gronkowski…) serait bien intelligente d’aller chercher Leonard Fournette pour boucler un effectif complet. Les Buccs ont aujourd’hui peu de solutions au poste de RB. Tout repose sur les épaules de Ronald Jones le temps que le rookie Vaugnh mature. Problème : « RoJo » n’est pas en forme, connaissant de petits pépins physiques qui pourraient mettre entre parenthèse sa saison. De plus, on ne sait pas si le coureur est prêt à assumer un exercice complet en tant que RB1. L’arrivée de Fournette offrirait une solution annexe au Buccaneers. Il faudra pour cela faire de la place dans l’effectif et dans le cap space de la franchise floridienne qui aujourd’hui n’as pas les fonds avec ses 1,4M$ restants, pour le faire venir.

Leonard Fournette a montré par le passé de belles aptitudes pour le football. On retient sa première année en NFL et on espère qu’à 25 ans il puisse connaître d’autres saisons prolifiques. Ce qui est sûr c’est que le joueur ne brillera plus pour l’équipe des Jacksonville Jaguars. Il lui faut maintenant trouver un nouveau point de chute, les Chiefs, les Saints, les Seahawks, les Patriots et les Buccaneers présentent tous des arguments différents qui pourraient attirer le Running back. Sa signature ne paraît plus qu’être une question de jours.

Exit mobile version