Rugby

Top14 : Le classement du mercato, première place

Afin de préparer la nouvelle saison de Top 14, les clubs du championnat français ont eu une intersaison un peu plus longue que d’habitude. Entre bonnes affaires, transferts fracassants ou coup d’épée dans l’eau, le CCS vous propose de revenir sur les différents mouvements réalisés par chaque équipe de Top14. Le tout, dans un classement concocté par nos soins.

Classement précédent, places 14 à 12

Classement précédent places 11 à 9

Classement précédent, places 8 à 6

Classement précédent, places 5 à 3

Classement précédent, deuxième place

1er : Clermont-Ferrand

Clermont avait fini 6ème du dernier exercice, une saison en demi teinte pour les jaunards. Pas question de répéter une telle performance à nouveau pour ses habitués des phases finales. Pour ce faire Franck Azéma et sa clique avaient été clair. Le recrutement allé remettre les pendules à l’heure. Le président clermontois, Jean Michel Guillon a entendu son coaching staff. Il a aligné les billets pour aller chercher les meilleurs joueurs possibles.

Les éléments importants du dernier exercice ont été prolongés. le puissant seconde ligne Sitaleki Timani continue l’aventure à 33 ans, Alexandre Lapandry (31 ans, 3ème ligne) fait de même, le joueur avait une place prépondérante dans le groupe clermontois étant l’un des capitaines de l’équipe. Les jeunes pépites jaunes et bleues en fin de contrat ont aussi été prié de resigner pour développer le futur du club. Le basque Yohan Beheregaray (24 ans, talonneur), Judicaël Cancoriet (24 ans, 3ème ligne) et Samuel Ezeala (20 ans, ailier) pourront éblouir de leur talent le championnat français pour les années à venir, du côté du Puy-de-Dôme.

Il ne faut pas le cacher non plus, les clermontois ont perdu des joueurs importants du vestiaire et du terrain. Davit Zirakashvili, le pilier géorgien, prend sa retraite à 36 ans après un bon nombre d’années à enfoncer les mêlée pour les jaunards. John Ulugia, le talonneur qui a rendu lui aussi de belles prestations en jaunes fait ses valises pour une dernière danse du côté de la côte basque. Greig Laidlaw après 3 ans en Auvergne va aller chercher de l’argent du côté du Japon à 34 ans. Toeava s’en va lui aussi dans une autre écurie française du côté de la rade de Toulon. Ses compères des lignes arrières Rémy Grosso et Nick Abendanon ne sont pas conservés non plus. Beaucoup de joueurs importants sont donc débarqués par l’équipe mais des joueurs d’un certain âge. Les jaunards voulaient rajeunir leur effectif, tout en gardant des joueurs compétitifs. C’est chose faites avec un recrutement pléthorique.

Les Clermontois sont allés chercher deux premières lignes du côté de Bordeaux pour palier les départs sur ses postes. C’est le pilier international fidjien Peni Ravai qui arrive sur les bords des monts d’Auvergne, son coéquipier Adrien Pélissié au talon, fait le même chemin. Le très prometteur Etienne Fourcade (23 ans) vient lui aussi compléter le poste de talonneur, cela sera un problème de riche pour Franck Azéma au moment de faire son groupe pour les matchs. Les clermontois n’ont pas hésité à aller chercher des joueurs brillant en 7’s qui n’ont pas eu de saison pour cause de COVID. Ainsi Tavite Veredamu vient remplacer numériquement Peceli Yato blessé pour un long moment, sur la troisième ligne. Son compère Jean-Pascal Barraque, recrue de dernière minute, arrive lui aussi en provenance de France 7’s. A 29 ans le joueur d’origine basque revient à ses premiers amours, celui du XV. Son profil polyvalent sur les lignes arrières (ouverture, centre, arrière) sera une arme offensive fatale en faveur des jaunards. De plus le joueur, sort physiquement transformé de son passage à 7 et pourra aisément multiplié les efforts sur le terrain. Enfin Kotaro Matsushima, le turbulant ailier ou arrière japonais qui avait ébloui la planèt rugby lors de la dernière coupe du monde vient renforcer un effectif clermontois pléthorique. Mais au final, la recrue numéro 1 de ce mercato, c’est Sébastien Bézy. L’international français part de Toulouse pour rejoindre le concurrent clermontois.

L’arrivée qui fait du bien : Sébastien Bézy

Greig Laidlaw, vieillissant, est parti du pays Arverne. Pour le remplacer le club a choisi Sébastien Bézy (1m74, 68 kg). Le demi-de-mêlée de 28 ans est dans la fleur de l’âge. Déjà très complet, de part sa vision de jeu, sa qualité de passe et aussi sa vitesse, il était barré par Antoine Dupont au Stade Toulousain. Le numéro 9 de classe international pourrait passer dans une autre dimension en arrivant à Clermont. En effet avec Parra en « mentor », il pourrait apprendre deux trois roublardises qui manquent aujourd’hui à Bézy. Ce qui est sûr c’est que Clermont a réalisé un gros coup, la doublette de 9 des jaunars et assurément ce qui se fait de mieux dans le championnat français. des joueurs du même poste complémentaires, l’un excellent gestionnaire et l’autre total dynamiteur.

Bézy, accélérateur de particule, maintenant pour l’ASMCA. crédit photo : actu.fr

Les arrivées :

Cristian Ojovan (Pilier, MOL, Aurillac), Sébastien Bezy (Demi-de-mêlée, FR, Toulouse, 2023), Adrien Pélissié (Talonneur, FR, Bordeaux-Bègles), Kotaro Matsushima (Ailier, JAP, Suntory Sungoliath, 2022), Peni Ravai (Pilier, FID, Bordeaux-Bègles, 2023), Etienne Fourcade (Talonneur, FR, Grenoble, 2023), Benson Stanley (Centre, N-Z, Entraîneur, Montauban), Bastien Pourailly (Ailier, FR, Pau, 2021+1 an), Veredamu (3ème ligne, FR, France7, 2021), Jean-Pascal Barraque (Ouverture, FR, France7, 2021)

Le départ qui fait mal : Davit Zirakashvili

C’est un historique, que dis-je, une légende clermontoise qui a rendu les armes à la fin prématurée de la saison dernière. Davit a joué 337 matchs en 16 ans passées avec les couleurs jaunes et bleues. Le puissant pilier géorgien (120kg, 1m83) a tordu un bon paquet d’adversaires en mêlée fermée. Encore à son avantage l’an dernier, son corps commencé probablement a un peu lâché, avec quelques petits pépins physiques récurrents. Les supporters clermontois doivent se sentir un peu lésés de ne pas avoir pu fêter les adieux du colosse géorgien comme il le voulait mais il pourront le retrouver en temps qu’entraîneur du Stade Rochelais. Et autour d’une bière ils pourront sans doute lui chanter ses louanges, qu’il mérite tant.

Les départs :

Isaia Toeava (Centre, N-Z, Toulon), Greig Laidlaw (Demi-de-mêlée, ECO, NTT Shining Arcs), John Ulugia (Talonneur, AUS, Bayonne, Perpignan), Davit Zirakashvili (Pilier, GEO, Retraite, La Rochelle), Nick Abendanon (Arrière, ANG, Vannes), Rémy Grosso (Ailier, FR, Lyon), Charlie Cassang (Demi-de-mêlée, FR, Oyonnax), Loni Uhila (Pilier, TON, non conservé), Setariki Tuicuvu (Ailier, FID, Bayonne), Mike Tadjer (Talonneur, POR, Montauban), Beka Kakabadze (Pilier, GEO, Oyonnax), Donovan Taofifenua (Arrière, FR, Racing 92), Faivili Levave (3e ligne, NZ, non conservé), Julien Ruaud (3e ligne, FR, Grenoble)

La Compo probable :

La note : 10

Clermont-Ferrand touche la perfection avec son recrutement. Avec toutes ses armes, cette qualité, l’ASM n’a aucune excuse pour en pas finir dans les 4 premières places du championnat. Bézy, Barraque et Matsushima ne peuvent que nous mettre des paillettes dans les yeux. On attends ça avec hâte, ce soir, pour le premier choc du championnat contre Toulouse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :