NFL Sport US

NFC East – America’s Team et ses sparring partners

Un jour, une division. Avant le début de la saison NFL, les rédacteurs football américain du CCS passent en revue les huit divisions de la ligue. Une star, une confirmation, un flop, un rookie à surveiller et bien sûr un pronostic. Les boules de cristal sont de sortie.

Les Dallas Cowboys paraissent armés pour remportés la NFC East et bien plus encore. Les Eagles font, au mieux, figure d’outsiders. Quant aux Giants et à la nouvellement nommée Washington Football Team, l’heure est à la reconstruction et à l’évaluation de leurs jeunes quarterbacks. Leur niveau sera déterminant dans les résultats de leurs équipes.

DALLAS COWBOYS

Calendrier : @Rams, Falcons, @Seahawks, Browns, Giants, Cardinals, @Washington, @Eagles, Steelers, @Vikings, Washington, @Ravens, @Bengals, 49ers, Eagles, @Giants.

Difficulté : 0,459 (30ème)

CorentinNicoTonyoCyprien
StarEzekiel ElliottEzekiel ElliottDak PrescottEzekiel Elliott
ConfirmationChidobe AwuzieTony PollardJaylon SmithBlake Jarwin
FlopLeighton Vander EschJerry JonesLes tight endsMichael Gallup
Rookie Bradlee AnaeCeeDee LambCeeDee LambCeeDee Lamb
Prono12-415-111-59-7

Corentin : La saga Dak Prescott a animé l’été des Cowboys. Pas de nouveau contrat, mais le quarterback pense qu’un accord est possible en fin de saison. En même temps, quand vous êtes entouré de Zeke, Cooper, Gallup et du nouvel arrivant CeeDee Lamb, difficile de ne pas vouloir prolonger l’aventure avec un tel niveau de skill players. La franchise de Jerry Jones n’avait sûrement pas prévue de se retrouver avec le meilleur receveur de la draft en 17e choix, mais quand ce fût à eux de choisir, il était évident qu’il fallait aller au meilleur joueur disponible plutôt qu’au réel besoin. Jerry a réussi un nouveau joli coup en draftant Bradlee Anae au 5e tour. 30 sacks à la fac, ce rusher est un joli steal et il aura le temps de se développer derrière Lawrence et Griffen. Autre joueur qui, s’il retrouve la santé, pourrait devenir un grand joueur, le centre Tyler Biadasz, annoncé comme un 1er tour avant sa saison quasi blanche pour blessures.

Le plus gros changement de l’intersaison des Texans est venu du staff. Exit Jason Garrett qui était pour moi le frein des Cowboys. C’est Mike McCarthy qui le remplace. Avant une fin difficile avec les Packers, il les a mené à la victoire au Super Bowl en 2010 et a un bilan de 125-77 avec eux (presque 62% de victoire). C’est ce qui va faire passer un cap aux Cowboys.

Seul ombre au tableau, la retraite surprise de Travis Frederick qui est un vrai coup dur. L’intérieur de la ligne défensive pose question également, surtout avec la blessure de Gerald McCoy. Jaylon Smith et Leighton Vander Esch vont avoir du travail. La perte de Byron Jones pourrait rendre vulnérable le backfield qui manque d’expérience. L’année des Cowboys ?

Cyprien : Les Cowboys ont l’effectif pour aller très loin. Le jeu au sol est monstrueux avec Zeke. la ligne est balèze, même avec le départ de Travis Frederick puisque Tyler Biadasz vient le remplacer dans l’axe. Le groupe de receveurs est à la lutte pour être l’un des meilleurs de la ligue. CeeDee Lamb est le meilleur receveur de la dernière cuvée. Bref, il y a tout sauf une chose qui me dérange pour moi : Dak Prescott. Les stats sont là, mais non, ça ne match pas. Et le fait que son équipe ne l’ait pas re-signé peut faire émerger deux problèmes : soit les Cowboys ne croient pas en lui, soient Dak demande trop. Dans les deux cas, il y a des conflits d’intérêts entre les deux parties qui risquent de venir pourrir la saison de Dallas.

Sinon en défense, on a toujours Demarcus Lawrence sur la ligne mais ce dernier ne m’a pas laissé une franche impression de domination l’an dernier… Bradlee Anae récupéré lors de la dernière draft va impressionner plus d’un spectateur dans le futur. Sur la ligne des linebackers, le chef reste Jaylon Smith toujours juste dans son jeu. J’ai plus de mal avec Leighton Vander Esch. Des petits pépins physiques récurrents le freinent dans sa progression, et mis à part plaquer, je le trouve plutôt limité en couverture. Le point faible des Cowboys est évidemment la secondary avec l’envol de Byron Jones du côté de la Floride. Le bilan que j’ai mis est certes un peu sévère, mais la NFC Est est pour moi la plus faible de la NFL et affronte deux très grosses divisions : la NFC West et l’AFC North. Une petite pointe de jalousie d’un effectif très pléthorique vient achever de ne laisser que 9 victoires au compteur pour Dallas.

Tonyo : J’ai mentionné dans la preview des Rams que Van Jefferson pourrait être le meilleur receveur de la classe rookie. Il aura tout de même très, très, très fort à faire face à CeeDee Lamb. Les Cowboys avaient deux receveurs au-delà de 1000 yards la saison passée et viennent d’ajouter celui qui m’a le plus impressionné ces deux dernières années au niveau universitaire. Qu’il hérite du numéro légendaire numéro 88 ayant appartenu à Drew Pearson, Michael Irvin et Dez Bryant n’est que prémonitoire. Il est un playmaker au sens premier du terme, dévastateur après la réception, aussi à l’aise à l’extérieur que dans le slot et bien plus costaud qu’il n’en à l’air à travers nos écrans. Si Michael Gallup continue sur sa lancée de 2019, les Cowboys auront le meilleur corps de receveurs de la ligue. Et cela ne sera pas de trop pour compenser un faible groupe de tight ends.

Pour je ne sais quelle raison, Dak Prescott ne reçoit pas les louanges que ses performances méritent. Il est un des 8 meilleurs quarterbacks du monde (en comptant très large), joue derrière une excellente ligne, malgré le départ à la retraite de Travis Frederick, et devant le running back le plus complet de la ligue. Avec Kellen Moore à sa tête qui, à coup sûr, recevra des offres pour devenir head coach à la prochaine intersaison, cette attaque est terrifiante. Le penchant de Jerry Jones pour les joueurs au comportement douteux peut être problématique d’un point de vue de l’image, mais sur le terrain, Aldon Smith et surtout Everson Griffen viennent renforcer un front 7 déjà performant. Le meilleur ami d’un backfield qui pose question. La division est faible, les Cowboys la remporteront sans le moindre problème.

NEW YORK GIANTS

Calendrier : Steelers, @Bears, 49ers, @Rams, @Cowboys, Washington, @Eagles, Buccaneers, @Washington, Eagles, @Bengals, @Seahawks, Cardinals, Browns, @Ravens, Cowboys.

Difficulté : 0,482 (26ème)

CorentinNicoTonyoCyprien
StarSaquon BarkleySaquon BarleySaquon BarleySaquon Barkley
ConfirmationDarius SlaytonKaden SmithWill HernandezDaniel Jones
FlopDaniel JonesDaniel JonesDaniel JonesLeonard Williams
RookieAndrew ThomasAndrew ThomasAndrew ThomasAndrew Thomas
Prono4-124-122-145-11

Tonyo : La draft de Dave Gettleman est intéressante, mais Xavier McKinney ne jouera pas avant 2021 et, surtout, elle ne rattrapera pas la monumentale erreur qu’était la sélection de Daniel Jones l’an dernier. Je dis cela, tout en admettant qu’il est un meilleur quarterback que je ne le pensais. Mais cela à plus à voir avec mon évaluation réprobatrice à sa sortie de Duke que son niveau de jeu la saison dernière. Il a quelque peu surpris lors de ses premières sorties, puis confirmé tous les défauts qu’on pouvait lui trouver à l’université. Il n’est simplement pas assez bon pour être titulaire en NFL et sera un frein majeur pour les Giants tant qu’il sera leur QB1. Le retour de blessure d’Evan Engram devrait le soulager un peu et l’arrivée de Logan Ryan faire du bien à la défense, mais en dehors de Saquon Barkley et (peut-être) Leonard Williams, l’équipe manque cruellement de stars ou joueurs à potentiel Pro Bowl. Jason Garrett et Freddie Kitchens sont dans le staff… La seule course intéressante pour les Giants sera celle au premier choix de la prochaine draft.

Cyprien : Que de blasphèmes, à l’égard de Daniel Jones, vous pouvez lire sur les quelques lignes au-dessus de celles-ci… Daniel Jones a fait clore les bouches de ses détracteurs l’an dernier, en 12 titularisations le jeune quarterback a réussi à inscrire 24 Touchdowns. Jones a des qualités innées de passeur, des caractéristiques qui ne changeront pas tout au long de sa carrière. En effet, il arrive à chercher des deuxièmes, voir troisièmes lectures aisément, il possède un bras assez bon pour évoluer en NFL et enfin son QI football est assez élevé. Certes, il a des défauts mais rien de non-gommable par du coaching. Il a eu 18 fumbles l’an passé mais cette statistique est l’une des moins répétables pour le poste de quarterback. À titre d’exemple Tom Brady sur ses trois premières saisons en NFL avait laissé échapper le ballon 12, 11 et 13 fois. Rien d’alarmant, donc. Il a aussi eu 12 interceptions. Un total un poil élevé, mais qui baissera sûrement aussi avec l’expérience. En bref Daniel Jones est un quarterback titulaire en NFL.

Le problème vient plutôt de sa ligne, jeune, et qui n’apporte en aucun cas des gages de confiance. On surveillera le développement de Andrew Thomas. Jones n’est pas seul. Il pourra s’appuyer sur Saquon Barkley pour mener l’attaque et sur une escouade de receveurs assez bon (Slayton, Shepard, Tate).

Si on change de côté du terrain, le constat est un peu moins positif. Dexter Lawrence doit montrer qu’il est un premier tour, Leonard Williams ne sait toujours pas sacker un quarterback et Blake Martinez ne sait que plaquer (c’est déjà pas mal). Les jours heureux viendront avec le développement de la paire de Safety prometteurs Love-Peppers et du safety rookie Xavier McKinney, qui se remet de blessure. Le vieux briscard, Logan Ryan vient éduquer les jeunes.

Là où on peut se réjouir pour les Giants, c’est lorsque l’on voit les images du training camp des Giants et surtout de Joe Judge qui a su mobiliser tout un groupe. Cependant cette année, les heurts défensifs auront la peau de la franchise de New York. Il faudra patienter encore une année, mais la saison sera pleine de promesses.

Corentin : Dave Gettleman a échappé au limogeage, a été moqué pour son choix de Daniel Jones mais il pourrait bien avoir inverser la tendance. Il est en train de bâtir un groupe jeune et prometteur qui devrait sûrement progresser.

Un nouveau head coach est en place en la personne de Joe Judge. C’est sûrement le facteur X de la futur réussite des Giants. Il n’a aucune expérience au poste, mais est un coordinateur réputé notamment au niveau des équipes spéciales. Il est jeune (38 ans), ce qui est une vraie nouveauté pour des Giants plutôt conservateurs. McVay aurait fait des émules et le jeunisme chez les coachs serait synonyme de victoire. Judge arrive dans une franchise où la pression n’est pas la plus faible et même s’il va être entouré d’un coaching staff d’expérience (Jason Garrett en coordinateur offensif et Patrick Graham en coordinateur défensif), il va vite devoir faire ses preuves.

En attaque il va pouvoir s’appuyer sur un de meilleurs running back de ligue : Saquon Barkley. Il dispose également du quarterback sophomore, Daniel Jones. Sa première année a été, pour beaucoup, très encourageante. Personnellement j’ai besoin d’en voir plus. Beaucoup de passes auraient pu être des interceptions l’année dernière tellement la fenêtre de lancé était petite : quarterback au touché de génie ou brin de chance ? J’attends qu’il confirme. De plus il a perdu beaucoup trop de ballons sur des fumbles qui ont plombé son équipe. Il va vraiment devoir progresser sur ce point clé : la protection du ballon. Un tackle a été draft au 1er tour afin de renforcer la ligne et mieux protéger Jones.

Les cibles du jeune quarterback ne sont malheureusement pas au niveau pour moi. Shepard est souvent blessé et n’a jamais dépassé les 1000 yards en quatre saisons. Engram n’a jamais fait une saison complète, les meilleurs années de Golden Tate sont derrière lui et Darius Slayton, même s’il a montré de bonnes choses, a encore des progrès à faire.

PHILADELPHIA EAGLES

Calendrier : @Washington, Rams, Bengals, @49ers, @Steelers, Ravens, Giants, Cowboys, @Giants, @Browns, Seahawks, @Packers, Saints, @Cardinals, @Cowboys, Washington.

Difficulté : 0,486 (25ème)

CorentinNicoTonyoCyprien
StarCarson WentzCarson WentzCarson WentzCarson Wentz
ConfirmationMiles SandersMiles SandersMiles SandersMiles Sanders
FlopJalen ReagorJalen MillsJalen MillsLe préparateur physique
RookieJalen HurtsJalen ReagorJalen ReagorJalen Reagor
Prono8-88-87-96-10

Tonyo : Reculer pour mieux sauter. Depuis son arrivée à Philadelphie, Doug Pederson fait des miracles année après année, Super Bowl compris. En dehors des Chargers, aucune autre équipe que les Eagles n’a eu si peu de chance avec la santé de son effectif ces dernières saisons. Les stars vieillissantes (Jason Peters, DeSean Jackson, Alshon Jeffrey, Jason Kelce, Brandon Graham), les fâcheuses blessures de Brandon Brooks et Andre Dillard, ainsi que la profondeur de banc moindre les empêcheront d’aller gratter les playoffs cette année. L’acquisition de Darius Slay montre encore une fois que Howie Roseman est un des meilleurs general managers de la ligue. Une saison dans le négatif et des sélections plus haut dans la draft lui permettront de rajeunir l’effectif pour que les Eagles redeviennent rapidement une équipe sur laquelle compter.

Nico : Le destin de Philly ces dernières années semble de devoir composer avec les blessures de son effectif. Pendant la saison 2019, la franchise a connu tellement de soucis avec ses joueurs titulaires qu’elle a fait jouer comme starters des joueurs de rotation. Malgré ces déboires sur le plan physique, les Eagles ont réussi à accrocher les playoffs, à la faveur d’un niveau particulièrement faible dans la division, ainsi que d’un courage et d’une abnégation totale des joueurs. À l’image de Carson Wentz, sorti sur blessure en playoffs, et de son remplacement par Josh McCown. Malheureusement l’histoire se répète et des joueurs majeurs sont déjà déclarés out pour la saison. Brandon Brooks, le guard trois fois pro bowler sera absent pour la saison suite à une rupture du tendon d’Achille gauche. Marquise Goodwin à peine transféré a choisi d’exercer son opt-out pour la saison en raison de la Covid-19. La franchise de Philadelphie parviendra-t-elle à renouveler l’exploit d’une qualification en playoffs ? Je ne pense pas que ce sera le cas cette saison pour les mêmes raisons que Tonyo.

WASHINGTON FOOTBALL TEAM

Calendrier : Eagles, @Cardinals, @Browns, Ravens, Rams, @Giants, Cowboys, Giants, @Lions, Bengals, @Cowboys, @Steelers, @49ers, Seahawks, Panthers, @Eagles.

Difficulté : 0,465 (28ème)

CorentinNicoTonyoCyprien
StarRon RiveraAdrian PetersonChase YoungJonathan Allen
ConfirmationTerry McLaurinTerry McLaurinTerry McLaurinTerry McLaurin
FlopDwayne HaskinsDwayne HaskinsDwayne HaskinsLa ligne offensive
RookieChase YoungChase YoungChase YoungChase Young
Prono3-132-142-145-11

Nico : C’est une longue et profonde reconstruction qui s’amorce à Washington. L’intersaison a été tel un ouragan et a balayé tout ou presque sur son passage. Jay Gruden est parti et a cédé sa place à Ron Rivera. Les Redskins ont abandonné leur nom historique sous la pression populaire économique des partenaires de la franchise pour se nommer temporairement la Washington Football Team, le temps qu’un nom pérenne soit trouvé pour la franchise. On a fait table rase du nom et de la statue du précédent propriétaire qui avait des opinions intenables et indéfendables aujourd’hui. Des anciennes salariées de la franchise ont même publié une tribune dénonçant du harcèlement sexuel au sein de l’entreprise. Dan Snyder, le propriétaire de la franchise, a quant à lui montré un peu plus chaque jour quel homme méprisable il est. Et pour finir, Ron Rivera a annoncé être atteint d’un cancer et Adrian Peterson a été coupé. On a déjà connu situation plus calme et studieuse ambiance pour préparer une saison.

Les motifs d’espoir ? L’avenir. La NFL permet aux franchises de vivre des cycles. Cette reconstruction, tant au niveau de la culture d’entreprise que du projet sportif, sera globale et profonde. Et Washington en a bien besoin. La draft de Chase Young est en cela un point de départ intéressant d’autant que Ron Rivera est un coach orienté sur la défense et que celle de Washington était avant-dernière contre la course l’an passé. Les résultats de Dwayne Haskins seront décisifs pour les choix futurs, soit il performe et Ron comptera sur lui, soit il ne performe pas et la recherche d’un franchise quarterback passera au rang de priorité. Le retour de Washington dans l’élite des franchises n’est malheureusement pas pour 2020.

Tonyo : Une victoire pour Ron Rivera. Une victoire pour l’abandon du surnom raciste et le sublime nouveau maillot. 14 défaites pour Daniel Snyder, le propriétaire le plus incompétent de la ligue, doublé d’un homme abjecte. Pour le reste, tout comme Nico.

Cyprien : Ron Rivera est arrivé ! Le coach aux antipodes d’un Jay Gruden, va remettre un peu d’ordre dans la franchise, ballotée entre des affaires sordides et politiques depuis plus d’un an maintenant. Une petite révolution, mais une révolution calme qui passera par la draft. D’ailleurs, Chase Young reste chez lui pour faire le bonheur de la désormais Football Team. Il apprendra avec le vétéran et homme de toujours de la franchise Ryan Kerrigan. Pas grand chose à rajouter pour la défense bourgogne et or, Landon Collins sera bien seul à tenir le backfield, un peu aidé par l’arrivée de Kendall Fuller.

En attaque Rivera fait confiance à Haskins qui, par intermittence, a montré de belles choses la saison dernière, mais qui doit faire plus pour garder sa place dans le futur. Le quarterback est encore très jeune. Terry McLaurin a été l’arbre qui cache la forêt l’an dernier. Il est rejoint cette saison par le rookie Gandy-Golden, prospect intriguant pendant le scouting, car venant d’une petite fac, mais bourré de talent. Washington s’est séparé du futur Hall of Famer Adrian Peterson et s’appuiera sur la doublette Bryce Love/Antonio Gibson sur le poste de running back. Encore une fois des jeunes, qui devraient tout donner sur le terrain. Le gros chantier dans la Football Team est sur la ligne offensive. En effet plus de Trent Williams et des joueurs au maximum moyen composent la ligne aujourd’hui. Un frein dans l’évaluation de Haskins.

L’arrivée d’un coach comme Rivera suffira à connaître un meilleur bilan que l’an dernier. Chase Young est le candidat des bookmakers pour le DROY, pour cela il devra porter sa franchise défensivement, il peut le faire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :