Foot Premier League

Premier League : les interrogations pour la saison à venir (3/3)

Troisième et dernier épisode de notre série sur les interrogations sur la saison à venir de Premier League. Après avoir évoqué les cas Chelsea et Leeds Utd, la bataille pour le titre entre Liverpool et Man. City, la course pour le maintien ou encore la course au meilleur buteur du championnat, place aujourd’hui à deux nouvelles questions !

Retrouvez la 1ère partie ici et la 2e partie ici.

À quand un retour des spectateurs dans les stades ?

Old Trafford, Anfield, Craven Cottage, Stamford Bridge, Selhurst Park… autant de stades et de lieux mythiques qui devraient malheureusement rester vides encore quelques semaines voire quelques mois. En effet, alors que mi-juillet, le gouvernement britannique – Boris Johnson en tête – imaginait un retour progressif des spectateurs dans les stades, à partir du mois d’octobre, la recrudescence des cas lié à la COVID-19 dans tout le Royaume a fait craindre le pire de nouveau. Désormais restreint à 1000 spectateurs possible lors d’une rencontre de Premier League, la ligue a décidé, la semaine dernière, d’écrire au gouvernement britannique pour leur dire qu’ils ne participeront pas aux essais pour faire revenir les personnes dans les stades, jugeant le nombre de spectateurs trop faible : « Avec 1 000 spectateurs, non seulement il y aurait peu d’enseignements à tirer de ces événements tests, mais chaque match générerait de lourdes pertes. »

Des stades vides, une image que l’on devrait voir encore longtemps (campaignlive.com)

Mais alors peut-on espérer voir des stades un peu moins vides, d’ici 2021 ? Eh bien cela paraît assez peu probable… en tout cas tant que le virus circulera avec autant de virulence dans tout le Royaume-Uni. Il va falloir s’habituer à voir ces stades inlassablement vides, encore quelques temps !

Les Toffees vont-il enfin réussir à franchir le cap ?

Dans le top 20 des clubs ayant le plus dépensé au cours de la décennie (19e), le club de la ville de Liverpool n’a pourtant pas réussi à redevenir un club qui compte vraiment en Angleterre. En effet, le dernier trophée du club date du 13 août 1995, une éternité pour un club de ce standing… à l’époque les Toffees avaient remporté le Charity Shield (aujourd’hui Community Shield) face Blackburn 1-0 grâce à Vincent Samways. Depuis, le club enchaîne les saisons entre la 5e et la 17e place sans parvenir à se maintenir dans la durée dans le premier tiers du classement et sans parvenir à renouer avec le succès en coupe nationale.

La saison dernière, après un mercato ambitieux (Kean, Iwobi, Gbamin, André Gomes entre autres), les hommes de Marco Silva voulaient se mêler à la lutte pour le top 6. Seulement voilà, après une série de mauvais résultats ponctué par une défaite cinglante face au rival, Liverpool, 5-2, le 4 décembre dernier, l’entraîneur portugais est démis de ses fonctions, alors que le club pointe à une inquiétante 18e place et est relégable. Après un intérim de bonne qualité de l’ancien joueur du club, Duncan Ferguson, c’est donc Carlo Ancelotti, qui sort de deux échecs au Bayern Munich et au Napoli, qui reprend les rennes du club.

Le « Mister » lors de sa signature pour les Toffees, en décembre dernier. (Eurosport)

Sans révolutionner le jeu, le « Mister » remet cette équipe à l’endroit et fait remonter Everton du 16e au 12e rang ; rien d’extraordinaire, vous en conviendrez, mais tout de même assez salutaire quand on se rappelle de l’état dans lequel était l’équipe à la mi décembre.

Maintenant, le but est de passer à la vitesse supérieure, après un nouveau mercato important avec les arrivées, entre autres, de James Rodriguez, Allan et Abdoulaye Doucouré, le club se doit de retrouver l’Europe la saison prochaine sous peine de devoir enclencher, une nouvelle fois, un nouveau cycle et de voir ses meilleurs éléments quitter le navire. La victoire sur le terrain de Tottenham (0-1), le weekend dernier, est un premier élément de réponse et montre que quelque chose d’important est sur le point de se passer du côté de Liverpool… et pas forcément pour le club jouant en rouge.

(Crédits photo de couverture : thesportsdb.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :