NHL Sport US

Trophées NHL : Draisaitl rafle tout ! Makar, Hellebuyck et Josi à l’honneur

Quelques instants avant le coup d’envoi du match 2 des Finales de la Coupe Stanley 2020 entre Tampa et Dallas, la NHL a annoncé les lauréats des trophées individuels de la saison régulière. Pour la première fois depuis 12 ans, contexte sanitaire oblige, nous n’avons pas eu droit au tapis rouge, aux palmiers et aux casinos de Las Vegas. C’est virtuellement que les joueurs récompensés ont reçu leurs honneurs. Voici donc un aperçu et quelques analyses des différentes récompenses individuelles décernées ainsi que les nominations pour la première et la deuxième équipe des étoiles de la saison 2019-2020.

🏆 TROPHÉE HART & TROPHÉE TED LINDSAY

Léon Draisaitl : l’Allemand des Oilers à l’unanimité

Statistiques saison 2019-20
110 points // 43 buts // 67 passes
Évaluation : -7 // Réussite au tir : 19,7%
71 matchs joués // 22:37 minutes temps de glace

Déjà honoré du Trophée Art-Ross en raison de ses 110 points inscrits au cours de la saison régulière, Léon Draisaitl obtient également le Trophée Hart, récompensant le joueur le plus utile de la saison selon les journalistes spécialisés ainsi que le Trophée Ted Lindsay, le même prestige accordé cette fois par les joueurs de la Ligue. Il devance les deux autres finalistes : Nathan MacKinnon de Colorado et Artemi Panarin des Rangers.

Draisaitl est le premier joueur allemand a remporté ce trophée et le quatrième des Oilers après son coéquipier Connor McDavid en 2017 et les légendes Mark Messier (1990) et Wayne Gretzky (8 trophées entre 1979 et 1987). Draisaitl se classe au premier rang de la Ligue pour le nombre de points par match avec une moyenne de 1,55. Il mène aussi la NHL en ce qui concerne les passes décisives (67) et les points en avantage numérique (44). Le centre d’Edmonton a passé le plus de temps sur la glace parmi les attaquants avec 22:37 minutes en moyenne, il a égalé l’attaquant des Bruins, David Pastrnak, au premier rang de la NHL avec 10 buts gagnants et a terminé deuxième aux points à forces égales (66) et aux buts en avantage numérique (16).

Une saison impressionnante pour l’attaquant de 24 ans à qui on prédisait un destin compliqué dans l’ombre de Connor McDavid. Son coéquipier est probablement le meilleur joueur de la Ligue actuellement, mais Draisaitl a réussi à maintenir son équipe à flot lorsque le capitaine a souffert d’une blessure en début d’année 2020. Bien qu’il ait éprouvé des difficultés en phase défensive, Draisaitl s’est montré terriblement efficace et important dans la saison des Oilers. Edmonton a une fiche de 24-5-2 lorsque Draisaitl a marqué un but cette saison et de 13-20-7 quand il ne l’a pas fait. Il est difficile de contester ce genre de chiffres.

Si la légitimité du Trophée Hart est souvent contesté du fait qu’il soit remis par l’association des journalistes, l’obtention du Trophée Ted Lindsay vient confirmer et affirmer la reconnaissance accordée à Léon Draisaitl. Le prix Ted Lindsay est considéré comme encore plus significatif pour les joueurs car il est voté par leurs pairs, ce qui a certainement du poids.

Voici le détail des votes pour le Trophée Hart, relayé par le journaliste Greg Wyshynsky :

Bien que la nomination de Léon Draisaitl ne soit pas une véritable surprise, il est légitime de s’interroger sur le sort de Nathan MacKinnon, auteur d’une véritable démonstration cette saison. Beaucoup de partisans remettent en question le choix de Draisaitl, probablement influencés par les prestations des deux joueurs en Séries, mais il est vrai l’attaquant des Avs aurait très pu soulever le trophée de MVP cette saison. Il y a quelques temps, nous évoquions dans un long portrait sur MacKinnon un certain manque de médiatisation (et d’attitude de vedette chez le joueur) qui pourrait le desservir dans la course aux récompenses individuelles. Vous pouvez retrouvez notre dossier ici.

🏆 TROPHÉE CALDER

Cale Makar remporte sa bataille face à Quinn Hughes

Statistiques saison 2019-20
50 points // 12 buts // 38 passes
Évaluation : +12 // 47 tirs bloqués // 45 mises en échec // 34 revirements provoqués
57 matchs joués // 21:01 minutes temps de glace

Pour certains, il s’agissait du trophée le plus disputé de la saison, pour d’autres, le nom de Cale Makar était une évidence. Le défenseur des Avs était en sérieuse concurrence avec un autre défenseur de talent, Quinn Hughes des Canucks. Finalement, c’est bien Cale Makar qui remporte le Trophée Calder 2020, récompensant la meilleure recrue de la saison. Il succède à Elias Pettersson.

Le défenseur de 21 ans est le sixième joueur de l’histoire de la franchise (Nordiques de Québec & Avalanche confondus) à remporter cet honneur, rejoignant Peter Stastny (1981), Peter Forsberg (1995), Chris Drury (1999), Gabriel Landeskog (2012) et Nathan MacKinnon (2014). Makar mène les défenseurs recrues en terme de buts (12) ainsi que les buts en avantage numérique (4). Parmi toutes les recrues, il a pris la deuxième place pour les passes (38) et les points (50) – un record de franchise – ainsi que pour les points sur avantage numérique (19). Makar a également inscrit 4 buts pour la victoire, présenté une évaluation de +12 et a joué en moyenne 21:01 par rencontre. Une magnifique saison, confirmée par ses prestations en Séries. Rapide et rude quand il le faut, Makar s’est affirmé comme un excellent facilitateur de jeu pour l’attaque ultra-performante des Avs.

Voici le détail des votes pour le Trophée Calder, relayé par le journaliste Greg Wyshynsky :

Cale Makar devance donc Quinn Hughes et plus largement l’attaquant des Blackhawks, Dominik Kubalik. Deux prétendants qui n’ont pas démérité, notamment le second nommé, auteur de belles performances en Séries avec Chicago. Makar & Hughes, prototypes du défenseur moderne, rapide et offensif, laissent envisager une bien bel avenir pour la ligne bleue en NHL.

🏆 TROPHÉE VÉZINA

Connor Hellebuyck, le rempart des Jets

Statistiques saison 2019-20
31 victoires // Sauvetage : .922% // Moyenne buts alloués : 2,57
6 blanchissages
58 matchs joués // 56 matchs débutés

La course au trophée du meilleur gardien de NHL se jouait entre deux noms : Tuukka Rask des Bruins de Boston et Connor Hellebuyck des Jets de Winnipeg. C’est ce dernier qui repart avec les honneurs après une saison remarquable dans une équipe bien loin d’être avantageuse sur le plan défensif. Andrei Vasilevskiy complète le podium. L’occasion de rappeler que les performances en Séries ne comptent pas pour ces trophées, sans quoi le portier de Tampa aurait sûrement raflé la mise.

Sur la saison, Rask détient l’avantage statistique dans plusieurs secteurs révélateurs pour évaluer des gardiens de hockey, dont notamment le pourcentage de sauvetages (.929 contre .922 de Hellebuyck) et la moyenne de buts allouée par match (2,12 contre 2,57 pour Hellebuyck). Néanmoins, le contexte d’équipe est bien différent pour ces deux gardiens. Le portier américain des Jets n’a pas eu le droit au même ménagement que son homologue finlandais. Hellebuyck a terminé au deuxième rang de la NHL pour les victoires (31) et au premier rang pour les blanchissages (6). Il a conservé un dossier de 31-21-5 et a accordé deux buts ou moins dans 32 de ses 58 présences devant le filet pour aider les Jets à atteindre la ronde de qualification. 58 matchs disputés, c’est 17 de plus que Rask (31). Une formidable saison pour le gardien de 27 ans qui devient le premier joueur de la franchise a remporté le Trophée Vézina (Jets et Trashers confondus).

Voici le détail des votes pour le Trophée Vézina, relayé par le journaliste Greg Wyshynsky :

Surtout, et c’est peut-être l’argument qui a le plus joué, Connor Hellebuyck n’a pas bénéficié de la même défense que Rask. Le portier de Winnipeg a mené tous les gardiens pour le nombre de tirs affrontés (1796) et les arrêts (1656). Rappelons ici que les Jets est l’équipe qui a accordé le plus de tirs de haut danger cette saison.

🏆 TROPHÉE NORRIS

Roman Josi, des sommets en carrière qui paient

Statistiques saison 2019-20
65 points // 16 buts // 49 passes
Évaluation : +22 // 108 tirs bloqués // 52 mises en échec // 34 revirements provoqués
69 matchs joués // 25:47 minutes temps de glace

Le défenseur des Preds de Nashville, Roman Josi remporte le Trophée Norris, récompensant le meilleur défenseur de la saison, devant John Carlson (Washington Capitals) et Victor Hedman (Tampa Bay Lightning). Il remporte ce prestigieux trophée pour sa première nomination et devient le premier joueur suisse a remporté une récompense individuelle en NHL.

Josi a tout simplement accompli sa meilleure saison saison sur le plan individuel. Il a établi des sommets en carrière autant pour les buts (16) que pour les passes (49) et logiquement pour les points (65) en seulement 69 matchs cette saison. Il a pris le deuxième rang dans la Ligue parmi les défenseurs dans chacune de ces catégories, derrière son principal concurrent : John Carlson (75 points dont 60 passes). Ses assistances et ses points constituent le plus haut total pour un défenseur dans l’histoire de la franchise de Nashville. Josi a aussi pris le troisième rang dans la Ligue pour le temps de jeu moyen par rencontre (25:47), il a amassé 23 points en avantage numérique et a mené les Predators avec 108 tirs bloqués pour un superbe différentiel de +22.

Voici le détail des votes pour le Trophée Vézina, relayé par le journaliste Greg Wyshynsky :

Lors de la pause pour le Match des Étoiles, John Carlson était le défenseur le plus en vue, se destinant vers une saison hallucinante. Avec 60 points en 49 matchs, le défenseur des Caps semblaient pourvoir atteindre le plateau des 100 points, ce qui aurait constitué une première depuis Brian Leetch en 1991-1992. Mais voilà, une baisse de régime durant la reprise et la fin brutale de la saison en raison de la pandémie a mis fin aux espoirs de Carlson aussi bien pour le Vézina que pour le record de Leetch. Josi est récompensé pour ses 7 années chez les Preds, toujours aussi efficace, toujours aussi précieux dans le blocage des tirs. Et oui, le meilleur défenseur n’est pas seulement celui qui amasse le plus de point.

🌟 Première équipe des Étoiles 2019-20

Deuxième équipe des Étoiles 2019-20

👶 Équipe des recrues 2019-20

Alors que pensez-vous de ces récompenses individuelles ? MacKinnon a-t-il été délaissé ? Plutôt Hughes ou Makar ? John Carlson aurait-il dû remporter le Norris ? Donnez votre avis sur les trophées de la saison régulière de NHL 2019-2020. Une saison toute particulière qui, on le sait, aurait sûrement changer les noms de quelques lauréats si elle était arrivée à son terme. Mais les noms sont déjà gravés sur les trophées, et il semble qu’il n’y ait pas de véritable scandales. Qu’en pensez vous ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :