Foot Premier League

Les pépites de la Premier League, club par club (4/4)

Quelques jours après la reprise de la Premier League, nous vous proposons de partir avec nous, faire un tour du côté du Royaume de sa majesté pour y dénicher les pépites de demain… et d’aujourd’hui. La règle est simple, trouver un joueur de chaque club né en 2001 ou après et ayant des chances de se montrer dès cette saison avec les pros. Aujourd’hui, quatrième et dernier épisode de notre série où nous terminerons notre tour d’Angleterre par Southampton, Wolverhampton ainsi que la fin de notre visite à Londres (Tottenham, West Ham) et à Birmingham (West Bromwich Albion).

Retrouvez la 1ère partie ici, la 2e partie ici et la 3e partie ici.

Southampton : Caleb Watts, un australien chez les Saints

Caleb Watts, lors de la signature de son premier contrat professionnel en juillet 2019. (The World Games)

Arrivé chez les Saints en juillet 2018, en provenance de QPR, ce milieu de terrain défensif australo-anglais s’est rapidement fait une place de choix dans l’équipe dirigée par David Horseman (entraîneur des U23) après ses bonnes prestations avec les U18. Élégant balle au pied et capable de vite se projeter, Watts n’a pour le moment pas encore goûté aux joies de l’équipe première… mais ça ne saurait tarder pour celui qui a signé son premier contrat pro, en juillet 2019. Également international U17 australiens, ce dernier a participé à la dernière Coupe du Monde des moins de 17 ans, au Brésil, mais n’a malheureusement pas pu éviter l’éviction de son équipe dès les phases de poules malgré un joli but inscrit lors du deuxième match face à la Hongrie.

Pourquoi c’est peut être le bon moment ? Alors que l’effectif des Saints est, pour l’heure, assez pauvre en milieu de terrain à vocation défensive (Romeu, Ward-Prowse, Smallbone), le jeune Caleb Watts pourrait avoir une vraie carte à jouer dans un secteur de jeu de plu en plus prépondérant dans le football actuel.

Tottenham : Jamie Bowden, le « Pirlo Irlandais »

Jamie Bowden, ici face au FC Barcelone, en UEFA Youth League. (Tottenham Hotspur FC via Getty Images)

À tout juste 19 ans ce regista déjà souvent comparé à Michael Carrick fait partie des plus grosses attentes de l’académie des Spurs avec Malachi Fagan-Walcott, J’Neil Bennett ou encore Japhet Tanganga. Malgré un temps de jeu plus que conséquent chez les jeunes depuis trois saisons, le jeune milieu de terrain irlandais n’a pas encore joué avec les « grands » bien qu’il ait été convoqué à plusieurs reprises pour les entraînements ou même pour certains matchs officiels (sans entrer en jeu) ou amicaux. Pourtant ce ne sont pas les qualités qui lui manquent puisqu’il possède une patte droite tout simplement redoutable et est capable de dicter le tempo comme peu sont capables de le faire à cet âge là. Bowden est également capable de mettre le pied et de récupérer des ballons précieux pour son équipe. Ce jeune numéro 6 sera à surveiller cette saison.

Pourquoi c’est peut être le bon moment ? Dans une équipe qui manque souvent de consistance au sein d’une même rencontre et qui a tendance à trop subir les événements, apporter dans son effectif un joueur à même de prendre le jeu à son compte, ne serait pas une si mauvaise idée (malgré son jeune âge)… mais avec José Mourinho aux commandes, il ne faut pas s’attendre à monts et merveilles.

West Bromwich Albion : Owen Windsor, nouveau prince de Birmingham

Owen Windsor lors de sa signature chez les Baggies, en juillet 2019. (Hartpury College)

Après une première saison moyenne avec les U18 de WBA, le jeune attaquant de 17 ans a débuté la saison en cours en trombe, cette fois avec les U23 et est déjà auteur de 4 buts et 1 passe décisive en seulement trois rencontres (deux de PL2 et une d’EFL Trophy). Rapide, agile et bon dribbleur, cet avant-centre gaucher d’1m81 semble déjà paré pour le haut niveau. Capable de jouer également sur le côté droit ou en soutien de l’attaquant, Windsor montre toute l’étendue de son talent en ce début de saison et notamment ses qualités de buteur… assez pour taper dans l’oeil de Slaven Bilic ?

Pourquoi c’est peut être le bon moment ? Dans une saison qui s’annonce compliquée pour les Baggies et même si l’effectif compte dans ses rangs déjà trois avant-centres ; Kenneth Zohore (actuellement blessé), Charlie Austin et Hal Robson-Kanu, Slaven Bilic pourrait avoir besoin d’injecter un peu de sang neuf en cours de saison et le jeune Owen Windsor semble faire partie des favoris.

West Ham : Aji Alese, à l’aise chez les grands ?

Première « facile » avec les A pour Alese, mardi dernier, lors de la victoire de West Ham face à Hull en Carabao Cup (5-1). (thisisfutbol.com)

Impressionnant mardi dernier après la victoire des siens face à Hull City lors du 3e tour de Carabao Cup, Aji Alese, au club depuis ses 8 ans, a réalisé un sans faute pour son premier match avec l’équipe première des Hammers. Dégageant une étonnante sensation de puissance et de sérénité, le défenseur central d’1m92 a montré à son entraîneur, David Moyes, qu’il pouvait compter sur lui cette saison. Pourtant, il y a encore quelques mois, le futur ne s’annonçait pas aussi brillant qu’actuellement. En effet, après un prêt à Accrington (3e division anglaise) qui n’a pas été des plus concluant pour différentes raisons, son avenir chez les Hammers aurait pu s’inscrire en pointillé, mais la résilience du jeune défenseur anglais lui a permis d’enfin faire ses débuts avec son équipe de coeur comme il le déclara après son match de mardi : « C’est définitivement ma plus grande réussite à ce jour. Maintenant, je peux dire que j’ai joué pour West Ham et personne ne peut m’enlever ça. »

Pourquoi c’est peut être le bon moment ? West Ham est actuellement à la recherche d’un défenseur central (Fofana, Tarkowski entre autres), mais ces dossiers sont pour le moment difficiles à finaliser et l’optique de voir un jeune joueur du cru s’imposer à terme dans l’effectif des Hammers pourrait lui être favorable.

Wolverhampton : Luke Matheson, début de carrière canon

Luke Matheson, après sa signature chez les Wolves, en janvier 2020. (Getty Images)

Buteur mémorable, la saison dernière à Old Trafford, avec son équipe de Rochdale en Carabao Cup, le jeune latéral droit des Wolves, Luke Matheson connaît un début de carrière canon. En effet, après avoir fait ses débuts chez les pros il y a un peu plus de deux ans, alors qu’il n’avait pas encore 16 ans, le latéral de poche (1,68m) s’est rapidement fait remarquer jusqu’à être acheté par les Wolves en début d’année (puis prêté à son club formateur dans la foulée). Véritable pile électrique sur son côté droit, Matheson est un latéral offensif, techniquement très à l’aise et lui aussi à surveiller de près, cette saison.

Pourquoi c’est peut être le bon moment ? Après le départ de Matt Doherty et l’arrivée de Nelson Semedo, le poste de piston droit, qui sied à merveille à Matheson, est un poste très important dans le système de Nuno et les qualités du jeune anglais conviennent parfaitement au technicien portugais, d’autant que derrière Nelson Semedo il y a une place à se faire car les prestations d’Adama Traoré à ce poste n’ont pas toujours été convaincantes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :