Cyclisme Omnisport

Giro 2020 – La course aux maillots distinctifs : les prétendants aux différentes tuniques

Ce samedi s’élance la 103e édition du Tour d’Italie. Après avoir fait la revue des prétendants au maillot rose, le CCS fait aujourd’hui le tour des luttes pour les autres classements distinctifs : le maillot cyclamen, le maillot bleu et le maillot blanc. Présentation des principaux candidats à ces différentes tuniques.

Le maillot cyclamen : un rude combat entre les fusées du peloton

Cette année, le parcours du Tour de France n’a pas offert beaucoup d’opportunités aux sprinteurs du peloton. Ces derniers ont par conséquent pour la plupart été alignés sur les routes du Giro. Pour cette édition 2020, on retrouve donc un plateau excessivement relevé.

Pour la première fois de sa carrière, Peter Sagan va découvrir les routes du Tour d’Italie. Malgré le changement de calendrier où le Giro empiète désormais sur les classiques flandriennes, le Slovaque a tout de même tenu sa promesse et sera présent demain au départ de Monreale. Après son premier échec à la pédale sur le Tour de France, il reste tout de même naturellement l’un des favoris au classement par points du Tour d’Italie par sa polyvalence et sa grande expérience.

Snobé par son équipe Sunweb pour le Tour de France, Michael Matthews est aligné cette année sur le Giro. Le vainqueur du maillot vert 2017 sur la Grande Boucle arrive frais et en forme, comme le montre sa très belle septième place sur la course en ligne des mondiaux. Comme Sagan, il passe bien les bosses et est un sérieux candidat au maillot cyclamen.

En super forme cette saison, Arnaud Démare revient sur le Tour d’Italie après une victoire d’étape l’an dernier. Le vainqueur de Milan-Turin aura une équipe complète autour de lui et sera accompagné par son poisson-pilote Italien Jacopo Guarnieri.

Deux anciens vainqueurs du classement par points sont présents sur cette édition. Le maillot cyclamen 2017 Fernando Gaviria débarque avec Maximiliano Richeze autour d’une équipe UAE Emirates qui jouera les victoires d’étapes. L’Italien Elia Viviani, vainqueur en 2018, débarque avec sa nouvelle formation Cofidis après un Tour de France assez décevant.

Le maillot de la montagne : promis à un coureur du général ?

Comme toujours, la course au maillot de la montagne est indécise sur un grand tour. Cette année, la dureté de la troisième semaine pourrait amener un favori du général à chiper la tunique à un homme de l’échappé, à l’image de ce qu’il s’est passé sur le Tour de France. Très bon grimpeur, Simon Yates est un candidat crédible au maillot bleu avec les nombreuses arrivées au sommet de cette édition. On peut également penser à des purs grimpeurs comme Domenico Pozzovivo ou encore Rafal Majka, double vainqueur du maillot à pois sur le Tour de France. Fausto Masnada et Ilnur Zakarin seront à coup sûr dans des échappés et pourraient être tentés de faire la récolte aux points. Le vainqueur du maillot bleu 2019 Giulio Ciccone pourrait aussi se laisser tenter dans la course au doublé, mais il sera sûrement trop occupé à tenir son rôle de lieutenant de Vincenzo Nibali.

Le maillot blanc : une lutte ouverte après l’abandon de Vlasov

Cette année, le coureur d’Astana Aleksandr Vlasov était pour nous le grand favori au classement du meilleur jeune. Un abandon lors de la deuxième étape rabat les cartes dans la course au maillot blanc. Désormais, le favori est le jeune Portugais de la Deceuninck Quick-Step Joao Almeida, troisième du Tour de Burgos, et qui a réalisé un très bon prologue initial en se classant second derrière Filippo Ganna. Remco Evenepoel, également membre de la Deceuninck Quick-Step, est le grand absent de cette édition. Alors qu’il devait participer à son premier grand tour sur les routes italiennes, il a mis fin à sa saison après une malheureuse chute lors du Tour de Lombardie. Plusieurs outsiders sont à noter pour ce maillot : James Knox (encore un coureur de la Deceuninck Quick-Step), Sam Oomen (9e du Giro 2018), l’Australien Ben O’Connor, Brandon McNulty et Lucas Hamilton (coéquipier de Simon Yates).

Comme chaque année, la course aux maillots distinctifs ajoute toujours du piment aux grands tours. Sur ce Tour d’Italie 2020, beaucoup de suspens est présent pour le maillot cyclamen et le maillot de la montagne. Le maillot blanc semble lui aussi cette année assez ouvert et va permettre à de jeunes coureurs de se dévoiler auprès du grand public. Le Giro, c’est à suivre en clair sur la chaîne L’équipe.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :