MMA

Les talents à suivre de chaque catégorie à l’UFC

Durant cette année 2020 haute en couleurs, on a eu énormément de nouvelles, bonnes et moins bonnes, et surtout à l’UFC. Avec de grands combattants qui s’en sont allés, comme Anderson Silva, Daniel Cormier ou le grand Khabib Nurmagomedov, un gouffre s’est installé dans certaines divisions qui avaient besoin de nouvelles têtes, de nouveaux talents, pouvant prétendre à devenir les nouvelles étoiles montantes de la promotion. Le CCS vous les présente aujourd’hui, dans un classement qui ne respecte pas d’ordre spécial.

1. Brendan Allen, 24 ans, middleweight (15-4)

Le natif de Milwaukee est seulement âgé de 24 ans, et s’est établi dans la catégorie des poids moyens, avec son mètre 87 et ses 83 kilos. Arrivé à l’UFC depuis un an maintenant, il s’était fait repérer dans les Contender Series, où il avait vaincu Aaron Jeffery dès le premier round, sur soumission, sa spécialité. Après avoir perdu deux combats pour le titre de la LFA, son ancienne promotion, il était enfin parvenu à remporter le titre sur soumission, avant de le défendre avec brio, pour enfin réaliser le grand saut. Le spécialiste du jiu-jitsu brésilien est très puissant et très agressif, en plus d’être polyvalent et d’avoir un niveau relativement bon en striking et un niveau excellent en grappling, il sait saisir les opportunités et prendre l’avantage tôt sur son adversaire. Si vous lui lassez une seule petite opportunité, vous vous exposez à un grand danger. Le seul point noir de son début de carrière à l’UFC est sa récente défaite face à Sean Strickland par TKO mais au vu de l’expérience et du talent de celui-ci, cela ne peut être qu’une source de motivation supplémentaire pour « All In ».

2. Edmen Shahbazyan, 23 ans, middleweight (11-1)

Le Golden Boy d’origine arménienne n’a pas mis longtemps à faire l’unanimité auprès des officiels de l’UFC. C’est simple : il a remporté ses six premiers combats professionnels par K.O et tous dans le premier round s’il vous plaît! Le jeune américain de 23 ans a donc lui aussi réalisé le grand saut en passant également par les DWCS, encensé par le VP de l’UFC qui disait de lui que c’était une future star, et que c’est le petit protégé de Ronda Rousey. Il a donc affronté Antonio Jones, un vétéran de 33 ans et l’a surclassé sans difficulté, en 40 secondes sur un ground and pound sauvage. Depuis, le ceinture noire de karaté avait remporté 4 rencontres, dont trois au premier round, et s’est même payé le luxe de soumettre Jack Marshman. Malheureusement il a lui aussi perdu son dernier combat en date sur TKO face à un ogre, Derek Brunson, et s’est (trop) engagé politiquement après ce combat, ce qui lui a valu une belle réprimande de la part de l’UFC mais aussi la perte de son sponsor, Reebok. Cependant, il est encore extrêmement jeune et a réalisé des performances de très haut niveau dans la cage et il ne fait pas de doute qu’il pourrait devenir l’un des visages de l’UFC dans les cinq prochaines années.

3. Sean O’Malley, 25 ans, bantamweight (12-1)

Ce combattant est probablement l’un des plus connus que je vous présenterais. A 25 ans, le combattant longiligne qu’on surnomme « Sugar » est un vrai showman, ayant marqué les esprits au LFA avec son fameux coup de pied retourné qui a éteint les lumières de David Nuzzo. Mais lui aussi a un parcours similaire à ses deux compères dont je vous parle au dessus. Après un premier run intéressant de 4 victoires dont 2 par KO et 2 « performances de la soirée », il a été vaincu par KO en août par l’équatorien, Marlon Vera. Cependant, O’Malley est déjà une star sur Youtube, auprès des fans de l’UFC et son talent est indéniable.

4. Bryce Mitchell, 26 ans, featherweight (14-0)

Voilà notre premier combattant invaincu de la liste. Âgé de 26 ans, « Thug Nasty » comme on l’appelle n’a jamais remporté le moindre combat par KO, mais a remporté plus de la moitié de ses combats par soumission, et a surtout eu le privilège de réaliser la soumission de l’année 2019 avec un twister sur Matt Sayles (pour vous vulgariser cette soumission, comme son nom l’indique, elle sert à retourner le corps de son adversaire au niveau des hanches, avec son bras sous votre nuque et vos jambes qui bloquent les siennes dans le sens inverse de son abdomen). Ce n’est que la deuxième fois de l’histoire que cette soumission permet la victoire. Son dernier combat a eu lieu le mois dernier et il s’est imposé sur décision. Alors ce n’est peut être pas le combattant le plus spectaculaire de notre liste, mais Dieu sait qu’il est efficace, et qu’il peut endormir qui que ce soit quand il le souhaite.

5. Cory McKenna, 21 ans, womens’ strawweight (6-1)

Je vous parle d’une petite débutante à l’avenir radieux. A seulement 21 ans, « The Hobbit » est la première galloise de l’histoire à avoir combattu à l’UFC il y a donc une semaine. Elle a affronté une autre prodige du même âge, Kay Hansen, qu’elle a vaincu sur décision. La petite princesse galloise a déjà gagné par KO et par soumission au Cage Warriors alors qu’elle n’avait même pas la vingtaine. Celle qui s’entraîne avec l’équipe d’Urijah Faber est en train de tracer une belle route, et peut déjà rêver du titre si elle continue sur cette lancée. Mais on ne se fait pas de doute, elle a déjà tout pour elle.

6. Sean Brady, 27 ans, welterweight (13-0)

Ce jeune homme de 27 ans n’est vraiment pas connu et a affronté peu d’adversaires de taille à l’UFC, mais est aussi dangereux au sol qu’en striking et est surtout encore invaincu avec déjà 3 combats dans la promotion de Dana White. Avec deux combats en 2020 remportés, et son dernier datant d’août qu’il a aussi remporté sur guillotine face à Christian Aguilera peuvent lui permettre de prétendre à un adversaire du top 10 et de montrer s’il a vraiment le potentiel pour aller chercher les gros noms d’une division déjà bien disputée. Il aurait dû combattre en décembre face au numéro 13 des welter, Belal Muhammad, mais ayant le nez cassé leur combat est annulé. Mais ce n’est qu’une question de temps pour le jeune Brady qui va combattre le plus vite possible, une fois rétabli.

7. Shavkat Rakhmonov, 27 ans, welterweight (13-0)

Le combattant kazakh n’a combattu qu’une seule fois à l’UFC (et s’est imposé sur soumission) donc il aurait pu ne pas figurer sur cette liste au vu du peu de combats disputés, mais le prestige de son premier adversaire dans la promotion (Alex Oliveira, le cowboy, 22-9) et son palmarès (aucune victoire sur décision, 8 dans le premier round, 7 par KO et 6 par soumission) en font un vrai prospect intéressant. On attend impatiemment son prochain combat afin de savoir s’il saura continuer sur sa lancée.

8. Khamzat Chimaev, 26 ans, welterweight (9-0)

Comment passer à côté du plus gros prospect découvert cette année à l’UFC? Le suédo-russe a tout raflé depuis son arrivée dans le main roster, avec 3 victoires en trois combats depuis juillet 2020, dont deux survenues avec 10 jours d’écart, record dans l’UFC moderne (donc en excluant les premiers shows de l’UFC qui, pour information, faisaient combattre les lutteurs plusieurs fois dans la même soirée dans une sorte de tournoi), et 3 performances de la soirée. Dans moins d’un mois, Khamzat affrontera Leon Edwards après avoir proposé un challenge ouvert à qui voudra l’affronter. Leon Edwards étant numéro 3 des welter, une victoire pourrait lui rapporter beaucoup, voire énormément.

9. Tom Aspinall, 27 ans, heavyweight (9-2)

Le combattant anglais est un vrai boeuf, avec ses 119 kilos et ses 195 centimètres, et est l’un des chouchous du Royaume Uni. Avec 8 victoires par KO, toutes survenues dans le premier round, le natif de Wigan a survolé le Cage Warriors, ainsi que le BAMMA, et impressionne l’UFC avec deux victoires en moins de deux minutes, la première sur Jake Collier, combattant établi de l’UFC et la seconde sur le combattant lyonnais Alan Baudot, qui comptait pourtant un palmarès séduisant de 8-1. Avec McKenna et Aspinall, le Royaume-Uni semble tenir ses prochaines pépites.

10. Ciryl Gane, 30 ans, heavyweight (6-0)

Bon d’accord, il a 30 ans et est bien plus vieux que mes autres prospects, mais il fallait bien un représentant français crédible et Ciryl en est à un run de 3-0 à l’UFC, puis devrait affronter une légende des poids-lourds, Junior dos Santos à l’UFC 256. De plus, il a eu un record professionnel en muay-thai impressionnant, invaincu en 7 combats et ayant notamment vaincu Yassine Boughanem, l’actuel champion du monde de boxe thaï. Ciryl est peut-être notre plus grand espoir français signé actuellement à l’UFC, et mérite complètement d’apparaître dans cette liste.

Voici donc les 10 noms à retenir pour les prochains mois voire années, alors le choix était cornélien, très rude, mais il fallait trancher. D’autres excellents combattants auraient pu être cités (on pense notamment aux russes Islam Makhachev ou Zabit Magomedsharipov) et si on en a l’occasion, on pourra vous les présenter. En espérant que vous serez d’accord, et que vous apprécierez les regarder combattre et les regarder évoluer, en vous disant que le CCS avait tout vu!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :