Omnisport Tennis Tournoi ATP

Masters: l’heure du verdict

Si certains pouvaient craindre une fin d’année tronquée par la situation sanitaire et un calendrier surchargé, les participants aux finales ATP de Londres les ont fait mentir. Après une semaine de compétition, les demi-finales ont accouché de deux matchs épiques dans la capitale anglaise. Cet après-midi, nous aurons droit à une alléchante finale russo-autrichienne. Qui remportera le dernier titre de l’année ?

Dominic Thiem en patron

Pour cette première demi-finale, Dominic Thiem était opposé au numéro 1 mondial Novak Djokovic. S’il a terminé en tête du groupe 2, l’Autrichien n’était pas forcément en position de force face à Djoko. Le Serbe, après une fin de saison en dents de scie entendait bien réaffirmer son leadership sur le tennis mondial à l’occasion de ces Masters. Mais rapidement, le match prend une tournure de combat de boxe… dans le bon sens. Les joueurs se rendent coup pour coup. La première manche est pour Thiem ; il la remporte 7 jeux à 5, non sans avoir lutter âprement. L’Autrichien monte en puissance. Ses revers à une main sont dévastateurs pour Novak Djokovic, mais ce dernier ne lâche pas l’affaire. La seconde manche est incroyablement serrée, et personne ne parvient à faire le break.

Il faudra donc un jeu décisif pour les départager, et là encore, le suspens est au rendez-vous. Alors que Thiem se procure pas moins de quatre balles de match, c’est bien Djokovic qui remporte ce tie-break 12 à 10. Annonciateur d’une fin de match on ne peut plus tendue, ce tie-break permet à Djoko de rester dans la course. Mais les deux acteurs ont décidé de ne rien se laisser. La troisième manche se jouera elle aussi au tie-break. Cette fois-ci, c’est le Serbe qui prend les choses en main, jusqu’à mener 4-0 dans cet ultime jeu du match. Mais le dernier vainqueur de l’US Open ne lâche pas, revient, et prend l’avantage. A 6-5 dans ce tie-break, l’Autrichien pousse Djokovic dans ses retranchements ; le Serbe envoie son coup droit derrière la ligne de fond de court. Victoire Thiem : 7-5, 6-7, 7-6.

Poignée de main sympathique, qui pourrait presque ressembler à une passation de pouvoir… ( Image : Eurosport)

Medvedev, la surprise du chef

Dans l’autre demi-finale du tournoi, Rafael Nadal était opposé à la sensation russe Daniil Medvedev. Le Russe, victorieux de Novak Djokovic, s’avance en demi-finale sans avoir perdu une seule manche lors de ce Masters. L’Espagnol quant à lui, n’avait pas pu lutter contre Dominic Thiem (7-6, 7-6). Rafael Nadal faisait figure de favori ; il affichait un niveau de jeu en indoor qu’on ne lui connaissait que trop peu. Le début de match est à l’avantage du Majorquin. Chaque joueur prend son service et impose son rythme, mais le Russe ne convertit pas ses occasions de break. Nadal en profite et réalise le break au meilleur des moments, à 5-3. Il sert donc pour le gain du premier set, et ne tremble pas.

Mais Daniil Medvedev a de la ressource. D’entrée dans la seconde manche, il fait vaciller la légende espagnole pour mener 4 jeux à 1. Affaire réglée ? Ce serait mal connaître Rafael Nadal. Convaincu de sa force, le natif de Manacor recolle à 4 jeux partout, puis prend l’avantage en breakant à nouveau le Russe. Mais à 5-4, service Nadal, Daniil Medvedev fait une nouvelle fois parler son mental hermétique et va décrocher un tie-break, qu’il remporte 7-4. Dans le dernière manche, Medvedev crucifie son adversaire et break deux fois son rival du jour pour aller décrocher son ticket pour la grande finale. Victoire Medvedev : 3-6, 7-6, 6-3.

Le calme froid du Russe le portera-t-il face à Dominic Thiem? (Image : Eurosport)

Vers une finale épique ?

Qui doit-on considérer comme favori de cet affrontement final ? D’un côté, Dominic Thiem semble vraiment avoir passé un cap cette année. Victorieux de son premier tournoi du Grand Chelem cet été aux USA, l’Autrichien s’est hissé au niveau des trois fantastiques du tennis mondial. Cette semaine, il s’est offert le scalp de Rafael Nadal et Novak Djokovic. Dans des matchs où tout s’est joué aux tie-break, Thiem a su faire preuve d’un mental d’acier et a su s’appuyer sur des coups puissants et dévastateurs. De l’autre côté, Daniil Medvedev semble en mesure de faire mentir n’importe quel pronostic. Son endurance et son mental lui permettent aujourd’hui de faire douter n’importe qui, ce n’est pas Rafael Nadal qui dira le contraire.

Ce soir, ce sera un vainqueur inédit qui brandira le trophée de ce Masters de Londres. Finaliste déçu l’an dernier face à Stefanos Tsitsipas, Dominic Thiem aura à cœur de conclure une saison 2020 qui lui a été bénéfique. Medvedev quant à lui tentera de succéder à Nikolay Davydenko, dernier tennisman russe à avoir remporté ce tournoi, en 2009. Une chose est sûre : si les deux protagonistes du jour affichent le même niveau de jeu qu’au cours de la semaine écoulée, cela devrait faire des étincelles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :