Cyclisme Féminines Omnisport

FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope : La Vienne dynamique !

La FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope vient tout juste de terminer sa première saison au sein du Women’s World Tour, l’élite du cyclisme mondial. Entre pandémie mondiale et succès probants, la meilleure formation française a connu une année riche en émotion. Retour sur la saison d’une équipe jeune et ambitieuse.

Une année charnière pour le projet

2020 était une année historique pour le cyclisme féminin français. Créée depuis 2006, la formation FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a passé un cap important en obtenant dès cette saison une licence “Women’s World Tour”. Cette prestigieuse récompense – fruit d’un travail de développement orchestré depuis près de 15 ans autour d’un projet ambitieux et innovant – lui a permis d’intégrer l’élite du cyclisme mondial. Avec ce nouveau statut, la formation poitevine était attendue sur la scène internationale, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne nous a pas déçu.

Dans cette saison particulière et réduite par la crise sanitaire, les chances étaient plus minces afin de triompher sur le plan international. Pour le World Tour féminin 2020, seulement 11 des 21 épreuves prévues au calendrier ont pu être disputées. Malgré cette baisse du nombre de courses, la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a su aller chercher des succès importants. Au total, elle a décroché trois bouquets sur la scène internationale, réalisant la meilleure saison de son histoire.

Un effectif polyvalent et des succès de prestige

Très tôt dans la saison et avant que le monde du sport soit mis en suspens, la recrue australienne Brodie Chapman a fait mouche en remportant le Race Torquay durant le mois de Janvier. Un succès précoce et dans la continuité d’une belle saison 2019. Lors du retour de la saison cycliste, c’est la Danoise Cecilie Ludwig qui a triomphé sur le Giro d’Emilia au cœur du mois d’Août, confirmant les espoirs placés en elle.

En septembre, l’équipe du manager Stephen Delcourt a montré de fort belle manière le maillot bleu et blanc de la formation poitevine sur la plus longue course du calendrier UCI World Tour féminin, le Tour d’Italie, épreuve de neuf étapes. Pendant cette grosse semaine, la leader Cecilie Ludwig s’est montrée régulière en étant souvent proche de la victoire d’étape. Finalement, elle termine quatrième du classement général et remporte le maillot de la montagne. Dans cette épreuve  prestigieuse, le succès est venu de la jeune prodige Français Evita Muzic. Lors de la dernière étape, elle s’est imposée au sprint, offrant une victoire historique à sa formation. Ce jeune talent du cyclisme tricolore a terminé à la deuxième place du maillot blanc. Prometteur.

Un Giro terminé de la plus belle des manières par la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope avec la victoire d’Evita Muzic lors de la 9e étape. (Photo : FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope)

La FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a réalisé une belle septième place sur la Course by le Tour par l’intermédiaire de la Suédoise Emilia Fahlin. Au début du mois de novembre, la formation poitevine n’a pas souhaité participer au challenge by La Vuelta à la suite des annonces gouvernementales afin de protéger ses cyclistes et son staff.

La belle saison de l’équipe française se caractérise par un très bon classement à l’UCI Women’s World Tour où elle termine neuvième. A l’UCI World Ranking, elle termine dixième (meilleure performance de l’histoire de FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) progressant de onze places par rapport à la saison 2019.

Une locomotive nommée Cecilie Ludwig

Cette saison, la formation poitevine a pu compter sur Cecilie Ludwig (25 ans). Recrue phare de l’année 2020 en provenance de la Cervelo Bigla, elle a apporté tout son talent et son sens du collectif afin de conduire la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a de belles performances au niveau mondial.

Durant cette saison raccourcie, Cecilie Ludwig a remporté le Giro d’Emilia, finit deuxième de la Flèche Wallonne à 2 secondes du monstre Anna van der Breggen et septième de l’exigeante course des Strade Bianche. En plus de cela, elle a été l’une des actrices principales du Giro. Au niveau de l’UCI World Ranking individuel, Ludwig termine à une neuvième place, alors que la meilleure performance de la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope était jusque là Sarah Marche avec une vingt cinquième place. 

Cecilie Uttrup Ludwig, comme un poisson dans l’eau dans sa nouvelle équipe. (Photo : Thomas Maheux)

L’arrivée d’une coureuse du calibre de Cecilie Luwdig a fait passer un cap à la formation poitevine. La Danoise s’est  rapidement acclimatée à son nouvel environnement et a eu une influence dans les bonnes performances de son équipe. Recrutée pour 1 an, elle a prolongé l’aventure de 2 années supplémentaires durant l’été 2020, preuve de son épanouissement chez la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope.

Cette expérience acquise ensemble va nous permettre de revenir encore plus fortes en 2021. Personnellement, ma victoire au Giro d’Emilia a été un moment très spécial. Désormais, j’aspire plus que jamais à remporter une grande épreuve internationale.” 

Cecilia Ludwig – La Nouvelle République

La stabilité pour continuer de progresser

Depuis de nombreuses années, la progression de la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope est visible sur les routes mondiales, mais aussi en interne, avec un développement ambitieux et cohérent. Autour d’une solidarité et d’une unité des sponsors derrière l’équipe française (fortement présente durant cette crise sanitaire), la structure grandit avec un projet collectif ancré territorialement au cœur du Poitou.

Pour la prochaine saison, l’équipe dirigée par Emmanuelle Merlot a augmenté son budget (passant de 1.6 à 1.67 millions) avec l’arrivée d’un nouveau partenaire. Cette hausse dans ces temps difficiles nous montre toute l’attractivité du projet. En plus de cela, le nouveau centre de performance – à la hauteur des ambitions de l’équipe – va bientôt voir le jour. Tous les signaux sont donc au vert pour voir l’équipe poitevine continuer de progresser dans l’avenir.

Au niveau sportif, l’équipe a une nouvelle fois joué la carte de la stabilité. Un seul départ à signaler, celui de l’expérimentée Sarah Marche (33 ans), artisane de la progression de la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope ces dernières saisons. Il y a quelques jours, la formation française a prolongé les belles satisfactions Marie Le Net et Evita Muzic. Plus tôt dans la saison, la championne de France 2019, Jade Wiel, a également choisi d’étendre son aventure jusqu’en 2023.

Ces prolongations importantes montrent un projet de long terme avec la constitution d’une base française de jeunes talents à laquelle on peut rajouter Clara Copponi ou encore Maëlle Grossetête (qui ont un contrat courant jusqu’à 2021). Les quelques coureuses étrangères s’incorporent très bien dans le projet FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope. L’effectif est jeune et la seule cycliste âgée de plus de trente ans est Emilia Fahlin (32 ans).

“Notre équipe a franchi un cap en 2020 mais nous voulons encore plus afin de construire l’équipe la plus forte possible pour le futur Tour de France 2022. L’effectif sera donc de 13 cyclistes pour la saison 2021, un effectif stable, jeune, ambitieux à la conquête des plus grandes courses au monde afin de faire briller nos couleurs. »

Stephen Delcourt, Team Manager FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope – Compte officiel de l’équipe

Une prodige Italienne débarque dans la Vienne

Pour compenser numériquement le départ de Sarah Marche, FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope a une nouvelle fois misé sur la jeunesse. Cette fois-ci, l’équipe a traversé la frontière pour faire son marché dans un grand pays de cyclisme, l’Italie.

Pour la saison 2021, Marta Cavalli (22 ans) grand espoir du cyclisme italien et championne d’Italie sur route 2018 débarque dans la Vienne. La saison dernière, elle a réalisé de belles places sur les flandriennes (5e Gand Wevelgem et 10e du Tour des Flandres), sur le Giro en finissant à la quatorzième et a terminé 25e du classement UCI. Coureuse polyvalente et très performante sur piste, elle signe un contrat de 2 ans chez la FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope. Un investissement pour le présent et l’avenir pour une coureuse à forte marge de progression qui montre la projection de l’attractivité de l’équipe.

“Marta est l’une des cyclistes les plus brillantes de sa génération, elle a porté à de nombreuses reprises le maillot de leader du classement Women’s World Tour espoirs. Nous la suivons depuis plusieurs années et sa capacité à performer sur tous les terrains est impressionnante ! Nous avons très vite trouvé un accord car nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes ambitions.”

Stephen Delcourt, Team Manager FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope – Compte officiel de l’équipe

La FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope est une formation ambitieuse qui continue de se développer à grands pas, aussi bien sur le vélo par des résultats probants que dans sa structuration avec un budget en hausse et l’arrivée d’un nouveau centre de performance. A travers ces évolutions positives, elle compte continuer dans la lignée d’une saison 2020 fructueuse autour d’un effectif jeune et amené à grandir ensemble. Stabilité, cohérence, et ambition sont les maîtres-mots de la meilleure équipe française féminine. Rendez-vous en 2021 !

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: