Café Crème Sport

Euro de handball féminin : du labeur et un soulagement (France-Monténégro 24-23)

Au terme d’un match compliqué mais solide, les Françaises s’imposent face au Monténégro pour leur premier match de l’Euro 2020. Sans Orlane Kanor, ni Laura Glauser, ni Blandine Dancette, les Bleues se doivent d’ouvrir cet Euro de la plus belle des façons. Si dans un Euro les Bleues n’ont jamais perdu contre le Monténégro, la sélection monténégrine et sa n° 9 Jaukovic ont montré beaucoup de forces. En blanc le temps d’un soir, les Bleues ont souffert, mais se sont logiquement imposées. Grace Zaadi est à la mène, Lacrabère et Niakaté à ses côtés, Pauline Coatanea et Siraba Dembélé sont aux ailes et Béatrice Edwige se charge du poste de pivot. 

Souffrir et tenir

Le début de rencontre des Bleues est un peu rouillé. Les Monténégrines rentrent mieux dans ce match et Jaukovic ouvre le bal. La n°9 Balkane est en effet le principal danger de cette équipe. La défense française est mal en point et les différentes offensives ne donnent rien non plus. « Il faut les empêcher de jouer ! » crie le sélectionneur français sur son banc. La défense en 0-6 des Bleues fonctionne mais devant, les Monténégrines elles aussi en 0-6, ne laissent que très peur de place pour des shoots. Il faut attendre les 6 minutes de jeu pour voir Grace Zaadi ouvrir le compteur des française au Danemark. En supériorité numérique, les Bleues, en blanc pour un soir, reprennent confiance. L’amplitude d’Amandine Laynaud et un petit rebond sous le pied de Babovic permettent à Siraba Dembélé et ses dames revenir à 3-3. Mais les offensives de Jaukovic et Ramusovic font mal. Le système défensif des Bleues est remanié, Estelle Nze Minko rentre et se positionne en 3 avancé. La défense en 1-5 fait beaucoup de bien mais face à Babovic, les buts sont peu nombreux : 31% de réussite au tir dans les 20 premières minutes. En fin de mi-temps, les Françaises vont mieux. La double infériorité numérique balkane joue en leur faveur et Alexandra Lacrabère est irréprochable aux jets de 7 mètres. « En défense il faut être intraitable ! » les mots d’Olivier Krumbholz pendant le temps-mort sont fort. Chose dite, chose faite, dans les cinq dernières minutes, les Bleues n’encaisseront que deux petits buts. Mais dans les derniers instants Despotovic trompe Leynaud avec un tir croisé dans la lucarne et permet aux siennes, de repasser devant. 

Score à la mi-temps 11-12. 

Siraba Dembélé, capitaine, permet au siennes de recoller au score avant la pause. Source : (Instagram)

Donner sans compter

À l’entame de la seconde période, les Françaises affichent un tout autre visage. Cléopâtre Darleux remplace Doudou dans les buts, et Coralie Lassource prend place à l’aile gauche. Après une contre-attaque éclair, Estelle Nze Minko inscrit le premier but de la seconde période. L’intensité défensive des Bleues est sans relâche et les Monténégrines peinent à trouver le cadre. Mais le gros duel de cette seconde période est dans les cages. Marta Batinović et Cléopâtre Darleux se rendent coup pour coup et enchaînent les arrêts de grande classe. À la 37e minute, en fin de possession, Pletikosic trouve dans les airs Radicevic pour réaliser un magnifique kung-fu, sans doute l’un des buts de ce match. Les Monténégrines prennent le large 12-15. Quelques minutes plus tard, Laura Flippes, dans un trou de souris, glisse le ballon entre les jambes de la gardienne. Les arrêts de Cléopâtre Darleux s’enchainent et Alexandra Lacrabère parvient à recoller au score 17-17 à 43 minutes. L’intensité défensive des Françaises est irréprochable. Mais malgré la défense en 5-1 conservée par Krumbholz, Jaukovic trompe Darleux sa coéquipière à Brest avec un shoot à 98 km/h. Dans ces 10 dernières minutes, tout reste à faire. Les Bleues sont moins bien mais Méline Nocandy fait son spectacle. En puissance, plein axe, elle trouve la lucarne de Batinovic et égalise (18-18). Percutante, elle permet à ses coéquipières de ne pas boire la tasse dans ces dix dernières minutes. Les Monténégrines doutent, perdent des balles et Kouyaté inscrit deux buts à la suite et permet aux Bleues de prendre les devants pour la première fois du match. Dans les cages, la gardienne française affiche l’incroyable stat de 7 arrêts sur 15. Dans les derniers instants Klikovac donne un tout petit peu d’espoir au Monténégro. C’EST TERMINÉ !! Les Françaises l’emportent dans la douleur (24-23) face au Monténégro. 

Cléopâtre Darleux et Méline Nocandy femmes fortes de cette rencontre. Source : (Instagram)

Rendez-vous dimanche, pour suivre les Bleues lors de leur deuxième match face à la Slovénie, à 18h15.

Les autres résultats de l’Euro :

Hongrie/Croatie : 22-24

Norvège/Pologne : 35-22

Suède/République Tchèque : 27-23

Russie/Espagne : 31-22

Roumanie/Allemagne : 19-22

Exit mobile version