Féminines Handball Féminin

Slovénie – France: le goût du travail bien fait (17-27)

Deux jours après la victoire sur le fil face au Monténégro, les Françaises retrouvaient la Slovénie lors de cette deuxième journée de l’Euro. Aucun changement à signaler dans le groupe de 16 joueuses appelées pour ce match, mais un meilleur visage offensif était attendu. La Slovénie quant à elle s’avance avec l’obligation de s’imposer après leur défaite inaugurale face au Danemark (30-23).

Étouffer l’adversaire pour bien rentrer dans le match

« On attend un jeu de meilleure qualité » déclarait Olivier Krumbholz au micro de BeinSport avant le match. Pour cela, l’entraîneur français a recours à des changements. Pauletta Foppa débute le match tout comme Océane Sercien qui fait son apparition dans le 7 de départ. Sous la houlette d’Ana Gros, la joueuse du Brest Bretagne Handball, les Slovènes entendaient bien rivaliser avec les Bleues. Ce sont les Slovènes qui ouvrent le score par l’intermédiaire de Svetik. Mais contrairement au premier match, les Françaises ne tardent pas pour mener au score, en partie grâce à une défense solide. Estelle Nze Minko se distingue notamment par deux buts rapides dans le match. Trop remuante pour la défense slovène, elle obtient un jet de 7 mètres qu’Alexandra Lacrabère convertit, permettant aux Bleues de mener 5-2. Siraba Dembélé et Pauline Coatanea profitent tour à tour des interceptions de la défense française pour aller crucifier la gardienne slovène. Après un quart d’heure de jeu, la France mène 8 buts à 2, et Elizabeth Omoregie l’un des principaux atouts slovènes reste muette.

Peu inquiétante offensivement, la Slovénie est tout aussi laxiste en défense, et la France en profite naturellement. Siraba Dembélé est exclue deux minutes, mais malgré cette infériorité numérique temporaire, rien n’inquiète les handballeuses tricolores. Toutefois, les Slovènes retrouvent le chemin des filets et se rôdent peu à peu sous l’impulsion de Barbara Lazovic qui termine la première période avec 3 réalisations au compteur. Amandine Leynaud est toujours aussi performante et fait parler son envergure pour empêcher les coéquipières d’Ana Gros de recoller au score. Les arbitres grecques de cette partie perdent patience et sanctionnent à maintes reprises les deux équipes d’exclusions temporaires. Défensivement, la France se distingue par son incessante activité ; elles totalisent 4 blocks en première période grâce à Béatrice Edwige et Grace Zaadi. Après un second quart d’heure de moins bonne facture que le premier, la France mène tout de même 12 à 6 et rentre sereinement aux vestiaires.

Alexandra Lacrabère a passé la barre des 800 buts en bleu face à la Slovénie!

Gestion et solidité défensive : la France sereine

L’entame de la seconde période est tout aussi probante. Pour chaque but encaissé, les Française répliquent en en inscrivant deux. En hachant systématiquement les phases offensives slovènes, la défense bleue pose son empreinte sur le match. Estelle Nze Minko est quant à elle toujours aussi virevoltante et Alexandra Lacrabère transforme à nouveau un jet de 7 mètres. Sans afficher un niveau de jeu absolument remarquable, la France reste extrêmement sereine. Olivier Krumbholz ne laisse aucune place à la déconcentration, lui qu’on entend hurler « Ne lâchez pas la porteuse de balle ! » depuis son banc de touche. La consigne est respectée. Dans les cages Cléopâtre Darleux a remplacé Amandine Leynaud, et fait preuve de la même assurance que sa partenaire. Pendant ce temps, Alex Lacrabère continue son sans-faute sur la ligne.

Capable de maintenir sa cage inviolée pendant plus de cinq minutes consécutives, la France n’est pas particulièrement brillante mais fait le nécessaire pour s’assurer une fin de match facile. Les Bleues dont preuve d’agressivité, ce qui vaut notamment à Grace Zaadi une deuxième exclusion de deux minutes. La détermination et la précision d’Alexandra Lacrabère (7/8 au tir) suffisent à maintenir un écart de +10 à dix minutes de la fin puisque derrière, Cléopâtre Darleux est infranchissable. Estelle Nze Minko elle aussi réalise une superbe prestation et inscrit 7 buts. La fin de match est très tanquille côté français. Sur le banc de touche, les remplaçantes et le coach Olivier Krumbholz laissent exploser leur joie à chaque but français. Le match se conclut sur le seul et unique échec à 7 mètres de Lacrabère. La France s’impose finalement 27-17 et prend provisoirement la tête de son groupe en attendant l’affrontement entre le Monténégro et le Danemark. Avec cette deuxième victoire en deux matchs, la France est qualifiée pour le tour suivant. Les Slovènes, elles, n’ont plus le droit à l’erreur dans cet Euro, et devront s’imposer face au Monténégro dans deux jours.

Les joueuses d’Olivier Krumbholz ont été sereines face à la Slovénie (Image : France TV)

Les autres résultats de la journée :

– Serbie 26/38 Hongrie

– Croatie 27/25 Pays-Bas

– Monténégro 19/28 Danemark

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: