Basket NBA

NBA Preview – Conférence Est : Les équipes en (re)construction

La reprise NBA approche à grands pas ! Le 22 décembre les équipes reprennent le chemin des parquets après une intersaison aussi courte qu’inédite. Pour avoir toutes les cartes en mains avant la saison 2020-2021, le CCS vous offre ses prédictions pour chaque conférence. Aujourd’hui, direction les bas-fonds de l’Est avec quatre équipes passées à la loupe. Pour elles (et leurs fans), le prochain exercice s’apparente à un long chemin de croix…

NEW YORK KNICKS

Source : Sport Illustrated

BILAN 2019/2020

12ème de la Conférence Est
✔️ 21 victoires / ❌ 45 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent
Tom Thibodeau (head coach) / Obi Toppin (Draft) / Immanuel Quickley (Draft) / Alec Burks / Austin Rivers / Nerlens Noel / Jacob Evans / Omari Spellman / Michael Kidd-Gilchrist

Il(s) reste(nt)
Elfrid Payton

Ils partent
Bobby Portis / Taj Gibson / Damyean Dotson / Wayne Ellington / Moe Harkless / Mike Miller Head Coach

LES AVIS DE LA RÉDAC’

PIERRE
Le cauchemar sans fin des Knicks ne semble hélas pas fini. Quelle tristesse de voir cette franchise naguère étincelante se morfondre au fin fond de la NBA! L’arrivée de coach Thibodeau peut être le début d’une nouvelle ère… Du moins un énième point de départ! Au niveau de l’effectif pas grand-chose à signaler par rapport à la saison dernière, Toppin pourrait apporter des points, Quickley devrait être efficace en catch and shoot, et on surveillera les progrès du canadien RJ Barrett, ça semble vraiment trop peu pour redonner le sourire au Madison Square Garden. Encore une année pour rien, les Knicks espérant probablement pouvoir ferrer au moins un gros poisson lors de la Free Agency 2021 car ils auront pas mal d’argent à dépenser. Vague lueur d’espoir pour les fans new-yorkais sous benzodiazépine.
🔮 Sa prédiction : 14ème de l’Est

TITOUAN
La franchise mythique de New York végète toujours dans les bas fonds de la ligue. Malgré une gestion salariale intéressante en proposant que des contrats courts pour garder de la flexibilité pendant les free agency, les Knicks n’arrivent pas à attirer de véritable joueurs de renom. New York a décidé de ramener un coach expérimenté et reconnu pour sa défense et qui pourrait insuffler de la rigueur et de la défense dans une équipes de jeunes proposant du jeu très souvent décousu ces dernières saisons. Bien-sûr, Thibodeau a ses défauts et l’effectif des Knicks est très jeunes et inexpérimentés mais avec un Obi Toppin favoris pour le ROY, un Barrett en saison 2, un Robinson en saison 3 et un Ntilikina qui pourrait être très apprécié par Thibodeau pour son apport défensif, les Knicks pourraient être suffisamment bon pour laisser la place de cancre de l’Est à Cleveland. Toutefois, c’est bien trop léger pour espérer mieux qu’une 13e place.
🔮 Sa prédiction : 14ème de l’Est

YANIS
Les fans new-yorkais vont vite devoir se rendre à l’évidence, la saison des Knicks sera sur les mêmes bases que celles de l’année dernière. Des petits motifs d’espoirs laissent tout de même penser qu’enfin, un début de reconstruction a lieu. Changement intéressant, l’arrivée de Thibodeau dans cette équipe malgré le manque de talents. L’ancien coach des Wolves va apporter un peu de stabilité et un plan de jeu, notamment en défense, et c’est déjà beaucoup. Pour le reste, James Dolan n’a pas réussi à faire de miracles durant la free-agency, mais les arrivées d’Austin Rivers, Michael Kidd-Gilchrist et la draft de Toppin peuvent amener quelque chose. Même si je vois assez mal Toppin s’épanouir avec Thibodeau. Barrett, et Ntilikina sont attendus à un niveau supérieur et Robinson doit continuer sur sa lancée. Mais s’en remettre à ça, c’est signe que les Knicks n’iront pas très loin cette saison.
🔮 Sa prédiction : 14ème de l’Est

JEREMY
L’énigme de la ligue. Mais que fait James Dolan depuis des années à part se mettre tous les fans des Knicks à dos ? Quatre entraîneurs en quatre saisons, Frank Ntilikina plus ancien joueur de l’effectif, vive la stabilité ! Il n’y a plus de mots pour expliquer ce qu’est devenu la franchise de Big Apple. La signature de Tom Thibodeau nous permet d’avoir une vision à long terme sur le projet Knicks. Remettre de l’ordre dans le jeu, imposer son leadership sur le banc, établir une défense solide, poser une rotation plus stricte (sa spécialité) et donc développer ses jeunes tels que R.J. Barrett, Obi Toppin (8ème choix de draft cette année) et pourquoi pas notre frenchie Frank Ntilikina. Les signatures d’Austin Rivers et de Michael Kidd-Gilchrist pourront apporter un peu d’expérience dans le vestiaire. Les résultats ne seront toutefois pas au rendez-vous cette année.
🔮 Sa prédiction : 15ème de l’Est

DETROIT PISTONS

Source : Detroit Drew (YouTube)

BILAN 2019/2020

13ème de la Conférence Est
✔️ 20 victoires / ❌ 46 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent
Killian Hayes (Draft) / Isaiah Stewart (Draft) / Saddiq Bey (Draft) / Saben Lee (Two-Way Contract) / Jerami Grant / Delon Wright / Troy Weaver / Mason Plumlee / Josh Jackson / Jahlil Okafor / Dzanan Musa / Rodney McGruder / Wayne Ellington

Il(s) reste(nt)

Ils partent
Bruce Brown / Christian Wood / Tony Snell / Luke Kennard / Khyri Thomas / John Henson / Brandon Knight / Langston Galloway / Justin Patton

LES AVIS DE LA RÉDAC’

PIERRE
Après des saisons à stagner dans le ventre mou de la conférence Est on s’attendait à ce que les Pistons appuient enfin sur le bouton « full rebuild » avec l’arrivée de Troy Weaver en juin dernier. Le départ de Drummond semblait l’indiquer, l’échange de Luke Kennard aussi. Après une draft réussie avec les arrivées de Killian Hayes, Stewart et Saddiq Bey on pouvait penser que le pouvoir aller être donné à la jeunesse. Et puis vint la Free Agency. 60 M sur J.Grant sur 3 ans, 27 sur M.Plumlee pour la même durée, Delon Wright, Wayne Ellington, Okafor, Jackson et avec un Blake Griffin toujours présent, lui qui a disputé a peine la moitié des matchs sur les trois dernières saisons. Le tout mené par un coach qui n’est pas connu pour avoir une grande patience avec ses jeunes joueurs en la personne de Dwayne Casey. J’avoue ne pas saisir le plan des Pistons qui font un globi boulga bien étrange, en ne dégageant pas suffisamment de salary cap pour pouvoir se montrer actif lors de la Free Agency 2021 et sans vraiment parier sur sa jeunesse. On gardera un œil sur eux, juste pour voir si la « french connexion » dans ce marasme, peut s’affirmer chez les pros.
🔮 Sa prédiction : 15ème de l’Est

TITOUAN
Malgré des signatures étranges, la direction prise par le front office paraît relativement claire : Mode reconstruction activé et on donne les clés à la jeunesse. 3 jeunes fraîchement draftés, Musa récupéré dans un trade avec les Nets, Doumbouya toujours dans l’effectif. Bien-sûr, on ne peut que s’exciter à l’idée de voir Killian et Sekou ensemble sur le terrain et probablement avec pas mal de minutes, mais les Pistons ne vont clairement pas jouer les Playoffs. Avec des joueurs comme Griffin, Grant, Rose ou encore Plumlee, il y a trop de talent/expérience pour que l’équipe touche le fond de la conférence Est. Elle pourrait même s’inviter dans la bataille pour accrocher une place au Play-in Tournament. Mais si le front office de Detroit décide de pousser la reconstruction à fond et se sépare de Rose et Griffin en course de saison, le compteur de victoire pourrait être un des plus faible de la ligue.
🔮 Sa prédiction : 13ème de l’Est

YANIS
Personne ne sait sur quel pied danser avec la free-agency des Pistons. Un grand remue-ménage avec des mouvements parfois étonnants. Toujours est-il que le message est désormais clair : « on casse tout et on refait. » Seuls Rose et Griffin ont, pour l’instant, fait exception à cette règle. Sur le papier, je ne trouve pas cette équipe affreuse du tout, même si les pertes de Kennard, Brown ou autre Galloway font mal. Il y a bien sûr Killian Hayes qu’on a hâte de découvrir en NBA, surtout avec son pote Sekou Doumbouya dans son équipe. Avec Rose comme concurrent au poste, Hayes va pouvoir vite apprendre. L’arrivée de Jerami Grant est un gros plus, celles de Mason Plumlee et Jahlil Okafor apportent expérience et rebond dans un secteur délaissé après le départ de Drummond. Cette équipe va gagner des matchs mais ne peut rien viser. Le projet reste donc très flou.
🔮 Sa prédiction : 12ème de l’Est

JEREMY
Quid de Detroit ? Nous aurons un œil attentif sur cette franchise cette année grâce à nos deux jeunes frenchies Sekou Doumbouya et Killian Hayes. L’effectif des Pistons sera guidé par deux anciens joueurs all stars : Blake Griffin et Derrick Rose. La première question qui vient est celle de l’état de santé de Griffin, reviendra t’il sous les couleurs de la franchise du Michigan ? Les blessures s’accumulent et mettent le corps de l’intérieur à rude épreuve. Derrick Rose aura à jouer son rôle de mentor pour la jeune garde des Pistons et notamment Hayes qui devrait obtenir du temps de jeu d’entrée. Un trade en cours de saison pour les deux vétérans est fort probable si les résultats ne sont pas là. Le secteur intérieur quant à lui est décimé depuis le départ d’Andre Drummond. Les deux anciens de l’université de Duke, Plumlee et Okafor, étant trop juste pour faire la comparaison. Après des années de flou, Detroit voit toujours un peu trouble…
🔮 Sa prédiction : 14ème de l’Est

CLEVELAND CAVALIERS

Source : Pistons Powered

BILAN 2019/2020

15ème de la Conférence Est
✔️ 19 victoires / ❌ 46 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent
Isaac Okoro (Draft) / JaVale McGee / Damyean Dotson

Il(s) reste(nt)
Matthew Dellavedova

Ils partent
Tristan Thompson / Jordan Bell / Alfonzo McKinnie / Ante Zizic / Rayjon Tucker

LES AVIS DE LA RÉDAC’

PIERRE
Il n’en reste que deux de l’époque du titre. Les derniers des Mohicans de cette époque victorieuse sont le valeureux joueur australien Matthew Dellavedova et l’ancien All Star Kevin Love. Depuis le départ de l’enfant prodigue de l’Ohio, les cavs amorcent une reconstruction. Lentement, mais surement. Colin Sexton s’affirme comme un très bon meneur scoreur, Garland a montré des « flashs » offensivement, et Kevin Porter Jr, si il quitte la rubrique faits divers, pourrait devenir un très bon joueur. Avec le pick 5 de cette année, les Cavs ont eu la bonne idée d’aller récupérer sans doute le meilleur défenseur de la cuvée 2020 en choisissant, en provenance d’Auburn, Isaac Okoro. On se souvient qu’à la trade deadline la franchise de l’Ohio avait récupéré Andre Drummond contre 1 paquet de chips et 2 barres chocolatés. Au niveau symbolique et de l‘identité la perte de Tristan Thompson est un coup dur. Kevin Love avec son gros contrat semble « intradable ». Probablement encore une saison accès sur le développement des jeunes joueurs avant, peut-être, le retour des jours heureux en playoffs.
🔮 Sa prédiction : 12ème de l’Est

TITOUAN
Cleveland n’a pas perdu très gros pendant cette Free Agency. Problème ? La franchise n’a pas gagné très gros non plus. Preuve en est, la meilleure recrue de leur intersaison est un rookie. Isaac Okoro a été drafté afin d’apporter du talent sur un poste 3 qui en manquait cruellement. Il apportera également de la défense sur un poste dans un effectif qui ne connaissait pas ce mot. Tristan Thompson parti, Andre Drummond aura tout le loisir de continuer sa cueillette de rebonds. Du vétéran comme Love et Drummond, des jeunes qui peuvent progresser comme Sexton, Garland, Nance Jr et Porter Jr, il y a des raisons qui poussent à l’optimisme chez les fans des Cavs. Mais après avoir fini dernier de la conférence Est lors de l’exercice 2019/2020, les Cavs peuvent-ils faire mieux avec comme seul ajout sérieux un gamin de 19 ans ?
🔮 Sa prédiction : 15ème de l’Est

YANIS
Nouvelle saison tanking dans l’Ohio ! La reconstruction entamée après le départ de LBJ continue sur un petit rythme. Discrets lors de la courte intersaison, les Cavs n’ont pas apporté de gros changement dans leur roster. Le départ de Tristan Thompson reste quand même un crève-cœur. Le pivot bagué est remplacé par un autre, Javal McGee débarque aux côtés d’Andre Drummond. Les jeunes joueurs de la franchises doivent continuer à progresser et sont le seul attrait attirant des Cavs cette saison. Sexton, Kevin Porter Jr, Garland et Osman sont attendus au tournant. La draft d’Okoro est plutôt intéressante et prometteuse. Une équipe avec des espoirs mais qui, pour l’instant, ne vont faire que lorgner la dernière place de la conférence, afin de continuer à grandir. Le tout, dans un petit rythme.
🔮 Sa prédiction : 15ème de l’Est

JEREMY
Qu’elle semble lointaine l’épopée des quatre finales de LeBron James and co ! Si Kevin Love fait figure d’ancien dans l’effectif avec Matthew Dellavedova (les deux rescapés du titre de 2016), ils ont été rejoints par JaVale McGee (3 bagues!) pour compléter un secteur intérieur composé de la machine à rebonds Andre Drummond et du jeune Isaac Okoro, drafté en 5ème place et très prometteur. La phase de reconstruction est belle et bien lancée depuis le départ de LeBron James depuis déjà trois saisons mais les résultats ne sont pas pour l’instant concluant. Les jeunes guards Collin Sexton et Darius Garland progressent à leur rythme, Cedi Osman également à son aile. L’effectif dans sa globalité n’a pas été plus chamboulé que ça et des changements poste pour poste ont été opéré. Au coach J.B. Bickerstaff de mettre de l’ordre dans cet effectif qui peut être sur des séquences difficile à manoeuvrer quand tout le monde est en bonne santé.
🔮 Sa prédiction : 13ème de l’Est

CHARLOTTE HORNETS

Source : Clutchpoints

BILAN 2019/2020

10ème de la Conférence Est
✔️ 23 victoires / ❌ 42 défaites

RECRUTEMENT

Ils arrivent
Gordon Hayward / LaMelo Ball (draft) / Vernon Carey Jr (draft) / Nick Richards (draft via NO)

Il(s) reste(nt)
Bismack Biyombo

Ils partent
Nicolas Batum / Dwayne Bacon / Willy Hernangomez

LES AVIS DE LA RÉDAC’

PIERRE
On avait plutôt apprécié les saisons de Graham, Washington et Rozier l’année dernière. La draft de LaMelo Ball rebat un peu toutes les cartes. Jordan voulait sans doute un visage et de la hype pour sa franchise, il l’a. L’ancien numéro 23 des Bulls, à la surprise générale, a cassé sa tirelire, pour s’octroyer les services de l’ancien All Star du Jazz Gordon Hayward. 120 millions sur 4 ans lui qui n’a starté que 71 fois avec les Celtics lors des 3 dernières saisons. On a connu des paris moins risqués. Quatre joueurs sélectionnés à la draft, tous sur les postes de meneurs (Ball et Riller) et pivots (Carey Jr et Richards). On rajoutera que Batum a été laissé libre moyennant un versement de 9 M sur les 3 prochaines saisons et qui de fait handicape le salary cap à moyen terme de la franchise de Caroline du nord. Une équipe très jeune ou seul l’ancien Bostonien a la trentaine. Pas idéal pour avoir des ambitions.
🔮 Sa prédiction : 13ème de l’Est

TITOUAN
La saison dernière les Hornets ont fini 10e. Cette place est qualificative pour le Play-in Tournament cette saison. De plus, par rapport à la saison dernière, Charlotte n’a perdu aucun joueur d’impact tout en ajoutant Gordon Hayward et LaMelo Ball. Ça ne transforme pas une franchise et l’objectif de la franchise de MJ est toujours de faire grandir ses jeunes, mais en ajoutant l’ancien ailier de Boston, je ne peux pas imaginer que le but soit autre chose que d’accrocher le top 10. Du moins, ça devrait suffire à leur éviter de se battre pour la place de lanterne rouge. On surveillera tout de même les rotations de Borrego sur la ligne arrière. Ball, Rozier, Graham, Monk, Riller… Beaucoup de jeunes guards pour des minutes qui ne sont pas illimitées. Toutefois, si tout clique bien, qu’Hayward reste en bonne santé et surtout qu’Atlanta ou Washington ne fonctionne pas comme il faut, les Hornets pourraient intégrer le top 10, mais sur les qualités propres de l’effectif, ça risque d’être un peu court.
🔮 Sa prédiction : 11ème de l’Est

YANIS
Je ne vais pas vous le cacher, je suis plutôt intrigué par ce que peuvent nous proposer ces Hornets nouvelle génération. La draft de LaMelo Ball est bien sûr au centre des attentions, tout comme l’arrivée de Gordon Hayward, à la surprise générale, pour 120 millions sur 4 ans ! Une somme très certainement disproportionnée pour un joueur qui n’a jamais réussi à enchaîner chez les Celtics, mais un apport de haut standing quand même. Nico Batum a d’ailleurs été cut pour libérer du cap pour Hayward. L’effectif semble tout de même déséquilibré. Il y a du monde sur les postes de meneur, notamment Graham, qui sort d’une très belle saison sophomore, et Rozier, mais il y a un gros manque de pivot. Borrego va sans doute une nouvelle fois faire confiance aux jeunes comme P.J Washington après sa bonne saison rookie, et les Hornets vont pouvoir gagner certaines rencontres. Trop justes pour aller au play-in cependant.
🔮 Sa prédiction : 11ème de l’Est

JEREMY
La franchise de Michael Jordan semble être en phase de reconstruction éternelle depuis sa création sous le nom des Bobcats en 2004. Le meilleur résultat se retrouve en 2015/2016 , une 6ème place et une élimination au 1er tour. Maigre bilan. La saison dernière a révélé des faiblesses dans le coaching de James Borrego : plus mauvaise attaque de la ligue et dans les plus mauvaises défenses. Des tensions et surtout des incompréhensions dans le jeu, l’utilisation de Batum énigmatique au vue de son contrat . La signature de Terry Rozier voulant prendre les clés d’une équipe n’a pas porté ses fruits, le leadership offensif étant la plupart du temps donné à Devonte’ Graham nommé au titre de MIP la saison dernière. La signature de Gordon Hayward devrait asseoir définitivement le rôle de franchise player, rôle qu’il assumait auparavant au Utah Jazz. Un (trop) gros contrat pour un joueur qui n’a que moyennement retrouvé son niveau depuis sa terrible blessure du début de la saison 2018/2019. La draft du meneur de jeu LaMelo Ball qui, en tant que 3ème choix, devra gagner sa place dans le cinq. La reconstruction est (re)lancée !
🔮 Sa prédiction : 12ème de l’Est

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :